Bo 105

C’est en 1961 qu’a débutée l’étude de cet hélicoptère par  Ludwig Bölkow et Emil Weiland. Ces deux derniers en connaissaient alors déjà un rayon côté voilure tournante grâce à leur expérience acquise depuis 1955 auprès de la société Bölkow Entwicklungen KG par leur collaboration à divers projets.

Image

MBB Bo 105 à Koksijde ce dimanche 5 juillet 2009

Les principales difficultés furent de combler d’une part le retard technologique (suite à l’interdiction par les puissances alliées de toute production aéronautique allemande jusqu’à ce moment-là ;  d’autre part celle de produire un appareil dans un créneau non occupé par la concurrence (principalement Sikorsky et Piasecki). Il apparut que ce que la plupart des constructeurs n’avaient pas encore vraiment réussi à produire était un hélicoptère léger ;  sûr ; facile à entretenir et à piloter. Aussi Ludwig Bölkow et Emil Weiland s’attelèrent-ils à la réalisation d’un appareil bimoteur et sur lequel tous les systèmes principaux seraient redondants, tout cela afin de le rendre plus fiable. 

Image

MBB Bo 105 à Koksijde ce dimanche 5 juillet 2009

Enfin, son rotor principal, sans articulations (innovation pour l’époque), composé d’un alliage de résines et de fibres de verre, permettra à cet hélicoptère d’être le premier au monde à même d’accomplir des loopings. Mais n’anticipons pas, le premier vol a lieu le 16 février 1967 et le moteur adopté au terme des essais ne sera pas allemand mais bien américain : l’Allison 250 de General Motors. 

Image

Et avant que débute la production Bolköw forme avec d’autres industriels allemands le groupe Messerchmitt-Bölkow-Blohm (MBB) qui se chargera de la production de cet appareil jusqu’à ce que MBB s’associe avec Aérospatiale pour former Eurocopter qui continuera à produire l’appareil jusqu’en 1997… et en tirera une version modernisée le Bo 105 CBS-5 (cabine allongée de 25 cm ; Rotor principal optimisé pour la Bundeswehr ; etc )

Image

MBB Bo 105 à Koksijde ce dimanche 5 juillet 2009

Mais revenons au Bo 105 initial qui, en son temps, s’avéra un appareil bien adapté aux vols sanitaires de par sa cabine assez grande que pour s’accomoder d’un patient allongé sur sa civière et d’un médecin à même de lui administrer les premiers soins. Toutefois celui-ci ne répondant plus actuellement aux exigences de l’Union européenne dans ce domaine, il est progressivement remplacé par l’EC 135 au sein de la plupart des services de secours qui employaient le Bo 105

Image

Deux versions militaires existent :

le Bo 105 M (VBH = Verbindungshubschrauber : hélicoptère de liaison) employé comme tel par les Heeresfliegertruppe (transport aérien des troupes de l’armée de terre de l’Armée allemande) pour le transport du personnel ; les vols de liaison ; l’entraînement ; l’observation et la reconnaissance… dans ces rôles il a été remplacé par le Bo 105P-1A1 ;

le Bo 105P (PAH-1) employé par la Bundeswehr et pourvu de six missiles antichar  et qui fut par la suite équipé de postes de tir (missiles HOT) et fut du coup dénommé Bo 105P –1M. Ces exemplaires cédèrent la place à une version encore améliorée le Bo 105P-1A1 remplacé lui-même depuis 2008 par le Tigre.

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos Hébergement photos

xxx

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

xxx

Comments