Aérospatiale/Westland Gazelle

Cet hélicoptère, conçu au cours des années 60 pour succéder aux Alouette II et III, a été développé conjointement par les firmes Westland et Aérospatiale. Il peut accueillir jusqu'à 5 personnes (pilote compris) dans son habitacle. Il est par ailleurs le premier à être équipé d'un «fenestron » (rotor arrière intégré dans la dérive verticale. Le premier SA340 A utilitaire vola en 1967 bientôt suivi par : le SA 341 B (AH Mk1 pour l'armée de terre britannique); le SA 341 C (HT Mk2 pour la Royal Navy); le SA 341 D ( HT Mk3 pour la RAF: 27 exemplaires destinés à l'entraînement); le SA 341 E ( HT Mk4 pour la RAF : 3 exemplaires pour missions de liaison) et enfin le SA 341 F ( pour l'Armée de Terre française/ALAT).

Image

D'autres versions plus récentes furent développées par la suite : les SA 342L (turbomoteur Astazou XIV) et le SA 342M (développé spécifiquement pour l'ALAT). Ces nouveaux hélicoptères disposent du pilotage automatique SFIM PA85G; d'un système de navigation autonome Crouzet: d'un radar Doppler Decca 80 et peuvent recevoir divers armements dont des missiles HOT filoguidés.

Image

Sa vitesse maximum varie entre 260 et 280 km/h ce qui le rend plus rapide que l' Alouette III (220 km/h) et son rayon d'action est de 670 km. La Gazelle ici photographiée immatriculée GAY est une SA 342 M V.I.V.I.A.N.E.(*) Cet ensemble V.I.V.I.A.N.E regroupe les systèmes suivants : Imagerie électronique Vision de jour et de nuit tous temps; Système de visée SFIM APX M 397; Caméra thermique Infra Rouge avec télémètre laser. Grossissement X38. 

Image

Celle-ci appartient à l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) et est l'une des neuf de la 1re EHA (Escadrille d'Hélicoptères d'Attaque) dépendant du 3e RHC (Régiment d'Hélicoptères de Combat) basé à Etain-Rouvres (à 50 km de la Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg) d'où elle nous a rendu une petite visite de courtoisie à Koksiide en juillet 2011. (un saut de puce pour elle).

Son armement est constitué de missiles HOT filoguidés. Sa distance de détection est de 5 km pour les cibles fixes et de 6 km pour les cibles mobiles.Sur ce modèle plus lourd que les autres, on a monté les pales de l'Ecureuil. Quoi qu'il en soit, cet appareil est optimisé pour la lutte anti-char de jour comme de nuit et par tous les temps. Et pour en savoir plus sur le 3e RHC et voir ses hélicoptères en action lors d'un exercice Batex, rien de tel que ce petit film:  

BATEX 2010


(*) V.I.V.I.A.N.E. est l'acronyme de " VIseur Valorisé par Intégration d'une Adaptation de Nuit par Ecartomètre 
Comments