Transall C-160

Ce bimoteur militaire à aile haute a été développé pour répondre aux besoins en fait de transport des armées de l’Air allemande et française. Sa  production fut assurée par l’entreprise AG Transall créée tout exprès pour assurer ce travail sur deux chaînes de montage (l’une en France ; l’autre en Allemagne).

Image  

Image

Le premier des trois prototypes vola le 25 février 1963. La Luftwaffe acquit 110 C-160D ; la South African Air Force 9 C-160Z ; l’armée de l’Air française 50 C-160F desquels quatre appareils furent convertis par la Sogerma comme appareils civils de transport pour l’Aéropostale sous le nom de C-160P. Arborant les couleurs d’Air France, chaque appareil était à même d’emporter 13,5 tonnes de courrier.

Image

Vues d'un Transall C-160F de l'armée de l'Air française alors qu'il décollait de Bruxelles-National ce mercredi 20 mai 2009 (#)

Image

Cet avion est motorisé avec deux turbopropulseurs Rolls Royce Tyne Rty Mk 22 développant 6200 cv au décollage. Sa vitesse maximum est de 600 km/h à 5000 m d’altitude ; sa vitesse de croisière économique de 450 km/h à 6100 m. Selon sa charge plus ou moins lourde (de 8000 kg jusqu’à 16000 kg) son autonomie varie entre 4800 km et 1700 km.
Son envergure est de 40 m ; sa longueur de 32,40 m, sa hauteur de 12,36m ; la surface de sa voilure de 160 m2

Image

Image

Image

Au passage, on remarque les formes assez curieuses que prend l'avion lorsqu'il est photographié à contre-jour ou sous certains angles comme celui-ci (#)

Image

Image

xxx
Comments