Airbus A400M Atlas

Cet avion de transport militaire polyvalent (1) a été conçu dans le but d’assurer la succession des Lockheed C-130 et Transall C-160 en service au sein des forces aériennes de divers pays (2).


Airbus A400M lors du Défilé militaire de la Fête nationale, ce 21 juillet 2014, à Bruxelles.

Le premier vol de l’avion eut lieu le 11 décembre 2009 (3) à Séville (4). A ce jour 174 exemplaires ont été commandés et l’Armée de l’Air française a réceptionné son premier A400 M le premier août 2013. L’équipage minimal, mais extensible, est de deux pilotes et d’un chef de soute.


Les moteurs de l’avion, des TP-400-D6 produits par EPI (5), lui assurent une vitesse de croisière de 780 km/h pour un plafond maximum de 12500 m. Son rayon d’action à vide est de 8700km qui tombe à 6390 km avec une charge de 20 tonnes et à 4535 km avec une charge de 30 tonnes.


Son coût unitaire est de 135 millions d’euros. La livraison du premier exemplaire au 15e Wing de transport de notre composante Air devrait avoir lieu en février 2019. On a encore le temps de voir venir ! 


Hébergement photos

(1) Transport de troupe ou de fret ; ambulance ; ravitailleur d’autres avions en vol
(2) Allemagne ; Belgique ; Espagne ; France ; Luxembourg ; Malaisie ; Royaume-Uni ; Turquie. Vu les retards et les hausses de coût consécutifs à la mise au point laborieuse de l’avion le Chili et l’Afrique du Sud ont renoncé à leurs commandes.
(3) Soit avec plus d’un an de retard sur le calendrier initialement prévu.
(4) L’avion est assemblé en Espagne par la société AMSL (Airbus Military Sociedad Limitada) regroupant : Airbus / Defence and Space ; CASA et les société TAI (Turquie) et FLABEL (Belgique).
(5) EPI : EuroProp International regroupant SNECMA (France) ; Rolls-Royce (Royaume-Uni) ; MTU Aero Engines (Allemagne) et ITP (Espagne).
Comments