Sukhoï SU-27

C’est en 1969, que le constructeur russe Sukhoï commence de travailler sur un nouveau modèle d’intercepteur multirôle et hautement manœuvrable à même de surclasser en combat le MDD F-15 (alors en gestation) ou encore de détruire des bombardiers à haute ou à basse altitude !

Image

Le prototype T-10 (surnommé par l’OTAN : Flanker A), ayant effectué son premier vol le 20 mai 1977, révèle au cours des essais, tellement de défauts que les ingénieurs retournent à leur planche à dessin. Les modifications (du profil de l’aile, du train d’atterrissage et du fuselage incluant l’adjonction d’un aéro-frein dorsal) qui en résulteront seront intégrées sur le 7e appareil de la chaîne recevant la dénomination T-10 S1 (surnommé par l’OTAN Flanker B).

Image

Son entrée en service, qui sera retardée par des problèmes de mise au point du radar, aura lieu finalement en juin 1985. A ce jour plus de 800 appareils ont été produits et sont opérationnels au sein de nombreuses forces aériennes (Russie ; Ukraine ; Chine ; Ethiopie ; Angola ; Vietnam… ) De nouvelles versions seront dérivées de cet appareil, telles que le SU-27 UB (Surnommé par l’OTAN Flanker C) biplace au fuselage rallongé étudié pour la formation des pilotes au combat aérien ; le SU-27K (surnommé par l’OTAN Flanker D) pour la NAVY russe ; etc.

Image

Sukhoï SU27K / SU33 version embarquée sur porte-avions
 
Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

xxx
Comments