Northrop F-5 "Freedom Fighter"

Le F-5A « Freedom Fighter » issu du prototype N156 a effectué son premier vol en 1959. Développé comme un chasseur léger polyvalent à prix démocratique, il était surtout destiné aux ventes à l’export vers les nations alliées des USA dans le cadre du MAP (Military Assistance Program.) 2700 exemplaires en seront construits (dont 900 le seront sous licence) et achetés par 21 pays différents.

Image

(Photo Domaine public)

Sa version biplace (F-5B à ne pas confondre avec le Northrop T-38 Talon) ne fuit construite qu’à 295 exemplaires, et servait surtout à assurer la transition vers le F-5A ou d’autres chasseurs tel le Lockheed Martin F-16 par exemple. Son armement consistait en 2 mitrailleuses de 20 mm logées dans le nez, et cinq points d’accrochage pour bombes sous les ailes et le fuselage… incluant pour la version E, un rail en bout d’aile à même de recevoir le missile Sidewinder.

Image

F5-E (Photo Domaine public)

Par ailleurs, ce biréacteur a été construit sous licence conjointement par le Canada et les Pays-Bas (versions CF-5A et D / NF-5A et B)… mais aussi par l’Espagne (SF-5 A et B ou CASA C-9 et CE-9). Pour ce qui est de leur vie opérationnelle ceux acquis par  l’USAF furent engagés sur le théâtre sud-vietnamien et aussi utilisés comme avions "ennemis" dans le cadre de combats aériens fictifs à Midenhall (Angleterre)… ainsi que le fit l'US Navy à Miramar (Californie). .

Image

F5-E dans le rôle d'agresseur pour le compte de l'US Navy (Photo domaine public)

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

xxx
Comments