Mirage F-1

Ce chasseur polyvalent, extrapolation du Mirage III E dont il conserve le fuselage et le système d’armes, fut conçu comme intercepteur tout temps à n’importe quelle altitude ; ce qui n’empêcha pas d’en tirer une version spécifique pour l’attaque au sol et une autre plus tard pour la reconnaissance (F-1 CR).

Image

Mirage F 1 de l'armée de l'Air française (escadrille Normandie Niemen (?)) que j'ai photographié à Beauvechain en 1988

Son aile en flèche (et non plus en delta comme celle du Mirage III) lui confère une meilleure maniabilité en vol et la capacité à décoller ou atterrir plus court (environ 640 m) et ce même, s’il le faut, à partir de terrains sommairement aménagés.

Image

Mirage F 1 de l'armée de l'Air française (escadrille Normandie Niemen (?)) que j'ai photographié à Beauvechain en 1988

Le prototype décolle de Melun-Villaroche (Seine-et-Marne) pour la première fois le 23 décembre 1966 mais s’écrase le 18 mai de l’année suivante. Cet accident ne compromettra pas la carrière de cet appareils dont trois exemplaires sont alors commandés par l’armée de l’Air française : le F1 02 (premier vol le 20 mars 1969) ; suivi par le F1 03 (premier vol le 18 septembre 1969) et enfin le F1 04 (premier vol le 17 juin 1970). Concernant le F1 02, le moteur est un SNECMA Atar 09K-32 avant que ne soit adopté pour les appareils de pré-série un SNECMA Atar 09K-50 de 8600 kg de poussée.

Image

L’armée de l’Air française commande alors 105 Mirage F1C dont le premier vole 15 février 1973 avant que ne débutent les livraisons, à partir de mars, à la 30e escadre de Reims.

Image

Plus de 700 appareils de ce type ou encore du F1 B (biplace) seront acquis par l’étranger (Espagne ; Grèce ; Koweït ; Iraq ; Ecuador ; Lybie ; Maroc et Afrique du Sud (où ils seront construits sous licence). Quant au F1 A, il se distinguait de ses frères par son électronique simplifiée. Et il y a aussi le F1 E qui a volé le 22 décembre 1974 et est resté à l’état de prototype mais a servi de base au développement du F1 D biplace conçu comme avion d’attaque.

Image

La longueur de cet avion est de 14,94 m ; son envergure de 8,4 m ; sa hauteur de 4,50 m ; sa masse maximum au décollage de 16 200 kg ; sa vitesse maximum de 2238 km/h ; son plafond de 15 850 m ; son rayon d’action de 1400 km. 

Image

Image

Image

Mirage F1B de l'Escadron de Chasse 3/33 Lorraine (© Sirpa Air)

Image

Mirage F 1CT 2-30 Normandie Niemen (© Sirpa Air)

Comments