MDD F-18 Hornet

Au cours des années septante, les responsables de l’USAF, alors qu’ils procédaient au renouvellement de leurs escadrilles avec des Mc Donnell Douglas F-15, se sont rendus compte, les malheureux, que si ce type d’appareil était très performant, il n’en avait pas moins son prix et était très coûteux à l’achat.

Image

MDD F/A-18C des Forces aériennes suisses à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

Bref, pour ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier, et dans la perspective de substantielles économies, ils ont lancé un appel d’achat pour un LWF (Light Weight Fighter : que l’on pourrait traduire «Chasseur poids-plume») et financeront le programme de développement d’un prototype par les deux firmes d’aviations qui relevèrent le défi : General Dynamics avec le YF-16 monoréacteur et Northrop avec le YF-17 Cobra biréacteur (dans la lignée du T-38 ou du F-5). Et du programme LWF (rebaptisé, en 1974, ACF (Air Combat Fighter) initié pour départager les deux concurrents, ressortira vainqueur l’YF-16 de General Dynamics qui sera commandé non seulement par les Etats-Unis mais aussi, dans le cadre du « Contrat du siècle » par la Belgique ; la Norvège ; les Pays-Bas et le Danemark !

Image

MDD F/A-18C des Forces aériennes suisses à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

Et si la firme Northrop avait perdu une bataille avec son YF-17, elle n’en avait pas pour autant perdu la guerre, puisqu’elle continua le développement de cet appareil en collaboration avec McDonnell Douglas pour en faire le MDD F-18 Hornet qui, lui, sera retenu par la US Navy qui, elle aussi, désirait se doter d’un nouveau chasseur poids-plume .

Image

MDD F/A-18C des Forces aériennes suisses à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

Et si ce nouvel appareil conservait de son prédécesseur l’allure générale, il n’en allait pas de même de son poids ou de sa puissance qui étaient l’un et l’autre considérablement augmentés… avec en plus des ailes repliables motorisées (ce qui est quand même plus pratique pour un avion appelé à être embarqué sur porte-avion!)

Image

MDD F/A-18C des Forces aériennes suisses à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

Au deux premières versions monoplace développées au départ : le F-18A, pour la chasse ; le A-18, pour l’interdiction de l’espace aérien, fut préférée une tierce version polyvalente, le F/A-18A  dont il sera par ailleurs tiré une version biplace (pour l’entraînement) le F/A-18B.

Image

MDD F/A-18C des Forces aériennes suisses à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

Onze appareils de présérie sont alors commandés dont le premier effectue son vol inaugural le 18 novembre 1978. Puis en avril 1980 c’est au tour du premier appareil de série, un F/A-18A, de prendre son envol propulsé par deux turbo-réacteurs General Electric F404-GE-400 d’une poussée unitaire variant de 4800kg (à sec) à 7167 kg (avec post-combustion au maximum). 

Image

Son armement consistait alors en un canon rotatif composé de six canons M61 de 20mm intégrés ; mais aussi de deux missiles air-air à courte portée AIM-9G/H Sidewinder et de deux AIM-TE/F Sparrow à moyenne portée… ou de toute autre charge en armement ou en carburant d’un maximum de 7711 kilos dont ses points d’ancrage extérieurs pouvaient s’accommoder.

Image

Ce MDD A/A-18C Hornet appartient au Fliegerstaffel 17 "Falcons" dépendant du  Fliegergeschwader 11 stationné à Dübendorf AB

Au début de 1983, le F/A-18A est reconnu bon pour le service par le US Marine Corps qui en acquerra conjointement avec la US Navy 380 exemplaires sans oublier 41 F/A-18B dont le dernier sera livré en 1987.

Image

Ces deux derniers modèles s’exporteront vers plusieurs pays : le Canada (98 CF-18A monoplace et 40 CF-18B biplace) ; l’Australie (56 AF/A-18A monoplace et 18 AF/A-18B biplace construits sous licence pour la plupart par ASTA (Aerospace Technologies of Australia)) ; l’Espagne (60 EF/18-A monoplace et 12 EF/18B biplace).

Image

De ces deux appareils seront tirées des versions améliorées : le F/A-18C monoplace (qui effectue son premier vol le 3 septembre 1987) et le F/A-18D biplace. Ces avions avaient ceci sur leurs prédécesseurs qu’ils pouvaient désormais attaquer par tous les temps et même de nuit. Par ailleurs de nouveaux turboréacteurs plus puissants seront adoptés des F404 – GE – 402 d’une poussée unitaire de 8029 kg (avec postcombustion). Ces nouveaux appareils seront commandés par la Finlande (64) ; la Suisse (34) et la Malaisie (8) ; auxquels il faut ajouter les 1157 appareils toutes versions confondues réceptionnées par la US Navy et le US Marine Corps.

Image

Cependant en 1996, apparaissent deux nouvelles versions : le F/A-18 E monoplace et le F/A-18 F biplace. l’un et l’autre disposant d’une surface alaire augmentée de 25 % ; d’un fuselage rallongé ;  de réservoirs plus grands ; d’une capacité d’emport d’armes plus conséquente ; et enfin de moteurs plus puissants des F414 – GE – 400 d’une poussée unitaire de 9980 kg.

Image

Pour les caractéristiques techniques, si l’on considère le modèle F/A 18C, sa vitesse maximale à 12190 m est de 1915km/h ; sa vitesse ascensionnelle de 300 m/s ; son rayon d’action en combat air-air de 708 km ; son poids de 10455 kg (à vide) et de 25400 kg (en charge).

Image

Son envergure est de 11,43m ; sa longueur de 17,07 m ; sa hauteur de 4,67 m ; sa surface alaire de 37,16m2.

Image

Image

Image

Ce MDD A/A-18C Hornet appartient au Fliegerstaffel 17 "Falcons" dépendant du  Fliegergeschwader 11 stationné à Dübendorf AB

Hébergement photos

xxx

Image

Evolution du F-18 suisse lors du Florennes Airshow, le 23 juin 2012

eImage

Image

Image

xxx

Comments