Lockheed F-16 A

A  l’origine de la société General Dynamics (qui n’adopta ce nom qu’en 1952), il y a la société Electric Boat Cie créée en 1899 et qui fabriqua des navires (vedettes lance-torpilles) et des sous-marins jusqu’au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale ou son carnet de commandes se trouva vide du jour au lendemain. 

Image

Et pour ce qui est de la différence entre le F-16 A et le F-16 B, elle se fait principalement au niveau de la verrière, plus longue pour celle de la version biplace (F-16 B) que la monoplace (F-16 A) comme on peut le voir sur la photo (#) de ces quatre F-16 en formation (3 A + 1 B, c’est presque de la géométrie!) que j’ai faite lors du défilé du 21 juillet 2008. 

Heureusement telle la fourmi elle avait su mettre de côté et, en vue de se diversifier, en 1946, son patron John Jay Hopkins acheta au gouvernement canadien la société Canadair pour 10 millions de dollars. Sous son impulsion Canadair connut une restructuration et renoua avec les bénéfices entre autres grâce au « North Star » (version sous licence du Douglas DC-4). 

Image

Et comme la production d’avions était désormais plus grande que celle de bateaux au sein d’Electric Boat ; il fut décidé d’en changer le nom pour General Dynamics. Les bénéfices étant toujours plantureux, la société ne s’arrêta pas en si bon chemin et racheta Convair en 1953. Plus tard en 1976 Canadair sera revendu au gouvernement canadien, mais n’anticipons pas.
 
Image

En 1954, Convair (issu de la Consolidated Aircraft Corporation (1923) fusionnant en 1943 avec Vultee Aircraft pour former la Consolidated Vultee Aircraft Corporation) fusionne avec General Dynamics pour en devenir la « Convair Division » qui produira les quadriréacteurs civils Convair CV 880 et CV 990 ainsi que les chasseurs militaires F-102 et F-106 ainsi que le bombardier supersonique B-58 Hustler (Tiens je me suis demandé quelle était la traduction de « Hustler » en français et bien c’est « prostituée », à n’y rien comprendre d’autant plus que l’avion en question n’exerce pas un sex-appeal particulier! ). 

       Hébergement photos         

De décembre 1964 à 1970, est décliné, sous plusieurs versions, le F-111 chasseur bombardier tactique à géométrie variable qui remplacera le B-58 au sein de l’USAF à partir de 1968.

Image
Un F-16 A de la KLU dans sa livrée ordinaire lors du Koksijde Airshow de juillet 2009
 
En février 1974, a lieu le premier vol du nouveau bébé le F-16  qui équipera à partir de 1975 l’USAF mais aussi à partir de 1979 de nombreuses armées du monde (4000 exemplaires vendus) dont la Belgique. Puis cette division passa entre les mains de Lockheed-Martin dans les années 90 qui developpa des versions améliorées de ce modèle. C’est ainsi qu’en parlant de cet avion de nos jours on dit plutôt le Lockheed-Martin F-16 que le General Dynamics F-16. 

Image
F-16 A de la Force aérienne norvégienne à Koksijde (Belgium) début juillet 2009

Image

Hébergement photos  Hébergement photos   Hébergement photos  

Image
F-16 A de la Danish Air Force au Koksijde Airshow de 2009

xxx


Image

xxx

Image

Défilé militaire du lundi 21 juillet 2014 à Bruxelles

Image

xxx
Comments