English Electra Lightning

L’English Electric Lightning est le premier chasseur supersonique anglais. Qu’il s’agisse de sa vitesse maximale ou de celle en montée, il surpassait tous les autres avions de son temps. Seul bémol son autonomie s’en trouvait limitée de même que sa capacité d’armement.

Image

Lightning F.Mk3

Le prototype (P.1A) vole  en août 1954, et les deux réacteurs Bristol Siddeley turbojet (sans post-combustion) dont il sera bientôt équipés lui permettront de passer le mur du son. Ses qualités révélées d’intercepteur lors des vols d’essai sont telles qu’on l’équipe de deux nouveaux réacteurs Rolls-Royce Avon turbojets et qu’il vole en avril 1957 sous le nouveau nom de P.1B

Et dés 1960, débute la préproduction de 20 appareils de type Lightning F.Mk1 ayant pour arrmement de deux canons de 30 mm et deux missiles air-air Firestreak.

Image

Lightning F.Mk3

D’autres versions suivront : le F.Mk.1A (ravitaillable en vol) ; le  F.Mk2 disposant d’une avionique améliorée et de tuyères mobiles pour les réacteurs ;  le F.Mk3 propulsé par deux réacteurs Rolls Royce Avon MK 300 avec des points d’attache sous les ailes pour des bidons  ; un radar amélioré ; et un armement constitué de deux missiles air-air du type Red Top ; le F.Mk 6 dont l’aile est redessinée et dont le fuselage abrite un réservoir supplémentaire si important qu’il double pour ainsi dire le rayon d’action de l’avion.

L’envergure de cet avion est de 10,61 m ; sa longueur de 16,84 m ; son poids à vide de 11 340 kg ; sa masse maximale au décollage de 18 144 kg ; sa vitesse maximum de 2230 km/h ; son plafond maximum de 17375 m ; son rayon d’action de 972 km.

Sur Airblog, English Electra Lightning, c'est aussi une page de publicité !

Comments