Avro CF 100

La genèse de cet appareil remonte à 1946 quand l’armée de l’Air canadienne voulut se doter d’un chasseur à réaction tous temps biplace en tandem et ce fut l’Avro CF 100 Mark I propulsé par deux turboréacteurs Rolls Royce Avon RA 3 développant chacun une poussée d’un peu moins de trois tonnes.

Image


 Sur les versions développées à partir des dix premiers appareils de série (il y en eut 5 en tout) des moteurs Orenda de même poussée que les Rolls Royce furent adoptées. L’exemplaire du musée de l’Air de Bruxelles est un Avro CF 100 Mark 5 Canuck, dont le prototype vola pour la première fois en 1954, du même modèle des cinquante-trois qui furent livrés à la Force aérienne belge et qui restèrent opérationnels au sein du 1er Wing de 1957 à 1963.

Image
Avro CF 100 et Saab Draken du musée de l'Air de Bruxelles

 Sur ces modèles, la nacelle ventrale contenant des mitraillettes était supprimée, l’armement se limitant aux nacelles placées au bout des ailes. La vitesse maximale de cet appareil était de 1024 km / h à 3050 m d’altitude et de 925 km / h à 12200 m d’altitude.

Image

Sa vitesse ascensionnelle initiale était de 43,18 m par seconde ;  son poids à vide d’un peu plus de dix tonnes et en pleine charge d’un peu moins de dix-sept tonnes ; son envergure (17,68 m) équivalait à peu près à la longeur du fuselage (16,48 m) ; enfin sa hauteur atteignait 4,73 m et sa surface alaire était de 54,90 m2.

Image

L’exemplaire du musée (don de l’Etat canadien à la Belgique) a été amené par bateau (le « Godetia ») de Halifax à Anvers en novembre 1971.

Image
Avro CF 100 et à l'avant-plan Stampe & Renard SR-7B

Image
Avro CF 100 et à l'avant-plan Stampe & Renard SR-7B

Image

Upload images


Image

Image

xxx
Comments