Albatros D.1

L’Albatros D.1 a été conçu conjointement par Robert Thelen ; R. Schubert et Gnädig, comme un modèle à même de contrer les nouveaux chasseurs alliés Nieuport 11 Bébé et Airco D.H.2 qui surclassaient l’ensemble de la chasse aérienne allemande constituée alors essentiellement de Fokker et de Pfalz.

Upload image

Albatros D.1 à Diksmuide (Belgium) décoré façon "Woodstock" mais bon comme c'est pour la bonne cause : la paix (pax, peace; vrede) dans le monde et chez nous… on ne peut que s'incliner !

Le prototype du D.1, qui était aussi le premier avion construit par la firme Albatros-Werke, effectua ses essais en vol en avril 1916. En juin de la même année, La Deutsche Luftstreitkräfte (l’armée de l’Air de l’Empire germanique) commanda douze appareils de présérie qui furent construits et livrés en août (toujours de la même année !).

Image

Son fuselage en bois semi-monocoque innovait pour l’époque (en regard de la plupart des autres avions qui disposaient de fuselages entoilés raidis par des poutres) et contribuait à donner à l’avion une forme plus aérodynamique. Deux types de moteurs furent retenus pour le propulser : le Benz Bz III développant 160 CV ; le Mercedes D III six cylindres en ligne et refroidi par eau.

Image

Si ce biplan ne s’avéra pas très maniable en raison de sa charge alaire particulièrement élevée, il n’en fut pas moins un excellent chasseur de par sa vitesse ainsi que de par la puissance de feu de son armement (deux mitrailleuses synchronisées LMG 08/15 de calibre 7,92 mm.

Image

Cinquante exemplaires (modèles de présérie compris) furent construits et intégrés dans les escadrilles quand la production s’arrêta, étant donné que dans le même temps, un modèle meilleur encore, le D.2 venait d’entrer en production. Il n’empêche que grâce au D.1, les Allemands s’assuraient à nouveau la maîtrise du ciel en 1917, et particulièrement durant le mois d’avril de cette année-là que les pilotes du RFC (Royal Flying Corps) surnommèrent «avril sanglant» tant les pertes dans leurs rangs furent alors énormes.

Image

La vitesse maximale du D.1 était de 175 km/h ; son autonomie d’environ une heure et demie ; son poids à vide de 645 kg ; son poids en charge de 898 kg ; son envergure de 8,50 m ; sa longueur de 7,40 m ; sa hauteur de 2,95 m ; sa surface alaire de 22,90 m2.

xxx


 

Comments