Pilatus PC-7

Si la firme Pilatus est fondée le 16 mai 1939 à l’initiative des propriétaires du groupe Oerlinkon Buehrle… les ventes ne décolleront jamais qu’à partir de 1959 grâce au Pilatus PC-6 Porter.

Image

Pilatus PC-7 de la KLU (Koninklijke Luchtmacht) à Bevekom/Beauvechain (Belgium) ce dimanche 4 juillet 2010

En effet jusque là, cette firme n’avait construit que des avions d’entraînements militaire, modèle P-2 (57 exemplaires) et modèles P-3 (80 exemplaires), à la demande de l’armée de l’Air suisse. Toujours est-il que, pour revenir au Pilatus PC-6 Porter, les capacités STOL ainsi que la robustesse de ce monoplan (à aile haute) monomoteur séduisirent pas mal d’opérateurs d’avions de brousse ou de troisième niveau. Ce modèle se vendit si bien qu’une version motorisée par un turbo-propulseur fut développée sous le nom de Turbo-Porter qui se vendit encore mieux que la première.

Image

Du coup, Pilatus, eut l’idée d’appliquer la même recette à un de ces premiers modèles le PC-3, dont elle tira au prix de quelques améliorations et d’une nouvelle motorisation, le PC 3B qui fur rapidement renommé PC-7. Le premier vol eut lieu en 1966, et la premier PC-7 de série ne fut construit qu’en 1978… et il se vendit très bien auprès d’une quinzaine de pays (Angola, Autriche, Bolivie ; Botswana ; Tchad ; Chili ; France ; etc)

Image

Il effectua son premier vol le 18 août 1978 et les ventes débutèrent en décembre de la même année à des opérateurs militaires mais aussi civils (écoles de pilotage ou encore par exemple la patrouille acrobatique ECCO).

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

Construit lui aussi à Stans, ce monomoteur biplace (deux sièges éjectables Martin-Baker Mk 15 disposés en tandem) montés en  à aile basse (offrant six points d’attache susceptibles de recevoir une charge offensive de 1040 kg) et à train tricycle rétractable est donc conçu non seulement pour l’entraînement mais aussi pour les missions d’attaque au sol. Il sera tiré de cet appareil une seconde version, le Mk II M qui effectuera son premier vol le 28 septembre 1992 dont 60 exemplaires seront acquis par la SAAF (South African Air Force) sous le nom de «Astra».

Cet appareil a une envergure de 10,40 m pour une longueur de 9,78 m et  une hauteur de 3,2 m. Son moteur est un turbo-propulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-25A de 650 cv. Sa masse maximale au décollage est de 2770 kg ; sa vitesse maximale de 410 km/h et son rayon d’action de 2630 km.

xxxxxxx

Comments