EADS TBM 700

Le TBM 700 est le fruit d’une collaboration entre les deux constructeurs Socata(#) et Mooney. Il a été développé dans les années 80 principalement comme avion turbopropulseur d’affaires. Les initiales TBM correspondent pour le T et le B à la ville de Tarbes (où l’avion était construit) et M est l’initiale de Mooney (le constructeur américain associé).

Image

TBM 700 de l'Armée de l'Air française sur le tarmac de Bruxelles-National ce mardi 8 juin 2010

 La cabine et le fuselage (qui sont pressurisés) peuvent accueillir neuf personnes (pilotes compris) et ce monomoteur entièrement métallique à hélice quadripale est propulsé par un Pratt & Whitney PT6-64 développant 700 ch. (d’où le 700 de TBM 700 !). Sa mise en service comme appareil civil débuta en 1990 deux ans après que le certificat de navigabilité ait été délivré. 

Image

TBM 700 de l'Armée de l'Air française sur le tarmac de Bruxelles-National ce mardi 8 juin 2010

L’Armée de l’Air française en possède dix-neuf exemplaires et L’ALAT (aviation légère de l’armée de terre) en acquit huit dont trois aménagés en version cargo (qui peuvent être utilisés aussi  bien pour des évacuations sanitaires ou le transport de pièces de rechange dans sa soute de 3,5 m3 qui peut recevoir une charge de 800 kg). Les militaires l’utilisent dans le cadre de mission de liaison ; d’entraînement ; de photos aériennes ; de calibration et de remorquage de cible principalement.

Image

TBM 700 de l'Armée de l'Air française sur le tarmac de Bruxelles-National ce mardi 8 juin 2010

Bien que l’on ne construise plus de TBM 700 depuis 2006, la production n’en continue pas moins avec une version modernisée du même avion le TBM 850 plus puissant puisque motorisé avec un PT6A-66D développant 850 ch.

Image

TBM 700 de l'Armée de l'Air française sur le tarmac de Bruxelles-National ce mardi 8 juin 2010

Au rayon des caractéristiques, l’envergure est de 12,56 m ; la longueur de 10,43 m ; la hauteur de 4,35 m ; la surface alaire de 18 m2. Son poids varie de 1850 kg (à vide) à 2984 kg (poids maximum au décollage). Son rayon d’acton est de 1850 km ; son plafond opérationnel de 9145 m ; sa vitesse maximum de 555 km/h et sa vitesse de croisière de 450 km/h… ce qui soit dit par parenthèse en fait un des monomoteurs du marché les plus rapides dans sa catégorie. Enfin la distance de roulement qu’il s’agisse du décollage ou de l’atterrissage est d’environ 650 m.

(#) La Socata (Société de construction d’avions de tourisme aérien) était une filiale du groupe français Aérospatiale qui depuis est devenu l’une des composantes du groupe aéronautique international EADS.

Image

Ce TBM 700 immatriculé XR 146 appartient donc à l'armée de l'Air française et plus spécifiquement à l'ETEC 00.065 (ou ETEC 65) par ailleurs connu aussi sous le nom de "GAEL" . ETEC correspond en fait aux initiales de "Escadron de transport, d'entraînement et de calibration". Les avions de l'ETEC 65 dépendent de la base 107 sise à Villacoublay. Aux missions de transport; entraînement et de calibration (assurées par cet escadron), s'ajoute celle du transport du président de la République et des autorités gouvernementales françaises depuis la disparition de l'unité du GLAM (Groupe de liaisons aériennes ministérielles) à l'initiative de Jacques Chirac en 1995. L'ETEC 65 possède sept TBM 700 mais aussi des avions plus gros pour le transport de personnalités : Airbus A 330 en commande; deux Airbus A 319; etc

Image

A noter qu'il est curieux de constater que cet escadron chargé entre autres de missions de calibration ait envoyé un avion à Bruxelles-National, le jour précis où y atterrissait pour la première fois un Airbus A 380 de la Lufthansa. Surtout qu'au cours du même après-midi, s'était également posé un avion civil appartenant à la DGAC qui assure aussi des missions de calibration ! Les Français voulaient-ils tester nos systèmes d'approche pour voir s'ils étaient compatibles avec ceux de l'Airbus A 380 ?

Image

TBM 700 de l'Armée de l'Air française sur le tarmac de Bruxelles-National ce mardi 8 juin 2010. Sur le flanc de l'appareil un peu en avant de la baie vitrée du cockpit on peut lire "TBM 700" et en dessous on devine "Paris Airshow 2001"

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  

(Merci de cliquer sur chacune des vignettes, ci-dessus, pour voir la photo dans une plus grande définition)

 Image

Et voici, en approche de Bruxelles-National,  le même type d'appareil en version "affaires" appartenant à la société JetFly basée au Grand-Duché de Luxembourg

Image


xxxxxxx

Comments