Alphajet

L’Alphajet a été conçu par les firmes Dassault-Bréguet et Dornier à la demande des armées de l’Air française et allemande, la première trouvant le Jaguar trop coûteux comme avion d’entraînement et la seconde voulant un avion d’écolage qui soit aussi apte aux missions d’attaque au sol.

Image
Alphajet allemand aujourd'hui démobilisé (#) photographié à Beauvechain / Bevekom (Belgium) en 1988

Partant du cahier de charges établi en 1967, les gouvernements allemands et français s’entendent 
le 22 juillet 1969  pour produire conjointement un appareil correspondant à leurs spécifications. Un appel d’offres est lancé et, des trois concurrrents en lice, l’Alphajet sort vainqueur (les deux autres étaient l’Eurotrainer MBB E 560 et l’Aerospatiale Nord).

Image
Alphajet allemand aujourd'hui démobilisé (#)

La construction se partagera entre les trois premiers pays ayant initialement commandé cet appareil : l’Allemagne (fuselage arrière; empennage et les ailes) ; la Belgique (quelques parties connexes) ; la France : le fuselage ; la partie centrale ; les turboréacteurs SNECMA/Turbomeca Larzac 04-C6/20 en coopération avec l’Allemagne (MTU-KHD) et la Belgique (FN-Herstal).

Image
Alphajet de la Force aérienne belge portant un camouflage "Vietnam"  (#) photographié en 1988 à Beauvechain / Bevekom (Belgium)

Le vol du premier des quatre prototypes eut lieu le 26 octobre 1973 et la production s’acheva en 1991 après que 504 appareils aient été construits. L’Allemagne et la France en commandèrent chacune 200 ; la Belgique 33 ; le reste se partageant entre d’autres pays ( Cameroun ; Egypte ; Côte d’Ivoire ; Maroc ; Nigeria ; Portugal ; etc). 

Image


L’armement est d’un canon (un DEFA de 30 mm de long ou un Mauser de 27mm) placé dans la quille ventrale, cinq points d’ancrage sous la voilure et le fuselage permettent l’emport de bombes missiles, ou réservoirs de carburant pour l’équivalent de 2500 kg. Sa vitesse maximum est de 1038 km/h (560 nœuds) et son rayon d’action de 583 km.

xxx

Image
Alphajet de l'armée de l'Air française de passage à Koksijde (Belgium) ce dimanche 5 juillet 2009

Image

Image

Image

Hébergement photos

xxx

Image
Alphajet sur le tarmac de Melsbroek en 2008 (Photo © Jan Wybouw)

Depuis septembre 2005, tous nos Alphajet opèrent depuis la base de Cazaux (en France) où a été créée une école de pilotage franco-belge. Et comme en mai 2008, l'ensemble des Alphajets (français et belges) qui y sont basés avaient passé le cap du million d'heures de vol, cela a donné lieu à un livrée spéciale pour  le "AT 32".

Image
J'ai pas l'air gigantesque vu ainsi, hein (Photo © Jan Wybouw)

Image
Et la fiche technique derrière la barrière nadar (Photo © Jan Wybouw)

Hébergement photos

xxx

Image
Alphajet de la Belgische Luchtmacht / Force aérienne belge à Bevekom / Beauvechain (Belgium) que j'ai photographié ce dimanche 4 juillet 2010

Image
Alphajet de la Belgische Luchtmacht / Force aérienne belge à Bevekom / Beauvechain (Belgium) que j'ai photographié ce dimanche 4 juillet 2010
Hébergement photos  Hébergement photos

xxx

Image
Et encore le même type d'avion toujours à Bevekom/Beauvechain mais en juillet 2009.
 
Cette photo est © Badplayer. Pas d'usage commercial sans son autorisation via son blog, en cliquant ici.

xxx

Nous voici de retour à Koksijde en juillet 2011

Image

Image

Image

xxx

Image

Et revoici un Alphajet de la Force aérienne belge à Florennes ce 23 juin 2012

Image

Image

Image


Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  
xxx

Image

Et toujours à Florennes ce samedi 23 juin 2012 un Alphajet de l'armée de l'Air française

Image

Image

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

xxx

Image

Journées Portes ouvertes de la base de Melsbroek, ce samedi 21 septembre 2003

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos 

xxx
Comments