Dassault Mirage V BA

La Force aérienne belge a commandé 63 Mirage V BA (codes BA 01 à BA 063) conçus pour le bombardement. Une partie remplacera les Republic F-84F en service au sein de la 2e Escadrille (Comète) du 2e Wing basé à Florennes. Les autres iront à la 8e escadrille du 3e Wing de Bierset.

Image

Le "BA 15" visible au Musée de l'Air et de l'Espace de Bruxelles appartenait à la 8e escadrille du 3e wing de Bierset

Leur ECM Rapport II (*) leur permettait d’évoluer à très basse altitude à vitesse subsonique dans un contexte hostile. Ils furent également pourvus de réservoirs de 1700 litres car ils furent très souvent engagés dans des manœuvres à l’étranger (**).

Image

Et lors de la première crise du Golfe, 18 Mirage du 3e Wing seront affectés à la base de Diyarbakir (Turquie) dans le cadre de l’opération « Ace Guard », ce qui représenta un total de 606 missions (816 heures de vol) effectuées entre le 3 janvier et le 12 mars 1991.

Image

Et bien que certains de ces Mirage aient bénéficié une modernisation MIRSIP (***), la totalité de ces appareils est déclassée le 22 décembre 1993après 23 ans de bons et loyaux services. Par la suite, plusieurs d’entre eux seront vendus à la Force aérienne chilienne.

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos   Hébergement photos  Hébergement photos Hébergement photos  Hébergement photos

xxx

Image

Quelques photos du "BA 33" prises à Beauvechain en 1988

Image

Image

xxx

Image

(*)système de contremesure électronique

(**) Allemagne ; Grèce ; Royaume-Uni ; Portugal ; Italie et Turquie

(***) Mirage Safety Improvement Program

xxx
Comments