Wardair Canada

C'est sous le nom de Polaris Charter Co, que cette compagnie fondée en 1946 par Maxwell Ward, débute ses activités à Edmonton avec un De Havilland DH 83C Fox Moth encore visible aujourd'hui au musée de l'aviation d'Ottawa. La principale activité consiste alors essentiellement  à assurer des vols entre Yellowknife et le grand nord pour y acheminer vivres et matériels aux mineurs qui y travaillent. Puis en 1952, Maxwell Ward décide d'associer son nom à celui de sa compagnie qui devient d'abord Wardair puis Wardair Canada en 1961. Jusque là la compagnie opérait de petits avions de brousse comme le De Havilland DHC-3. Mais à partir de 1962, Maxwell Ward se lance dans les vols nolisés (charter) et met en ligne un quadrimoteur Douglas DC-6 sur l'Europe principalement et de façon saisonnière, sur les Etats-Unis (Floride). Cela ne l'empêche pas de continuer ses vols de brousse avec un Bristol 170, et des De Havilland Canada DHC 2 Beaver et DHC 3 Otter. Le premier avion à réaction à rejoindre la flotte arrive en avril 1966. Il s'agit d'un Boeing 727 pourvu de réservoirs supplémentaires qui le rendaient à même de traverser l'Atlantique sans escales. Les lignes vers l'Europe auront un tel succès qu'en 1968 deux Boeing 707 achetés grâce à l'augmentation du capital de la compagnie qui est entrée en bourse un an auparavant. 

Boeing 747

En 1973, les affaires vont même tellement bien, que Wardair est pour ainsi dire la première compagnie charter à exploiter des Boeing 747. Au départ de Calgary; Edmonton; Montreal; Ottawa; Saskatoon; Toronto; Vancouver et Winnipeg, se développent des vols nolisés à destination des Caraïbes; du Mexique mais aussi du sud des Etats-Unis… et toujours vers l'Europe. A partir de 1976, Wardair Canada devient une filiale de Wardair International qui s'occupe d'activités hôtelières et travaille avec des voyagistes. En 1978, des Douglas DC-10 viennent épauler dans leur tâche les Boeing 747.


Au cours des années 80, Wardair commence de connaître des problèmes qui la conduiront à renouveler à partir de 1987 avec tout d'abord un Airbus A 310-300 assurant la même année la liaison Toronto-Londres Gatwick. A la fin de 1988, onze autres avions du même type ont été acquis et les Boeing 747 et Douglas DC-10 sont revendus.  Des MD 80 sont même commandés pour assurer les lignes intérieures, mais ils ne seront jamais livrés car Wardair est tout d'un coup rachetée par Canadian Airlines en 1989 et ainsi prit fin la fabuleuse histoire de cette compagnie.

Airbus A 310 300

xxx

Comments