Virgin Atlantic

L’histoire de la compagnie « Virgin Atlantic » débute en 1982, lorsque Randolph Fields (un avocat américain) et Alan Hellary ( un ex-pilote de Laker Airways qui venait de tomber en faillite, décident de créer la « BAA » (ou British Atlantic Airways) pour desservir à partir de Londres… les îles Falkland ! Mais gros problème, nos compères apprirent alors que la piste de l’aéroport de Port Stanley était alors trop courte que pour recevoir des gros-porteurs… et ils se rabattirent non sans peine (British Airways et British Caledonian avaient tout fait pour s’y opposer) sur la desserte de New York. 


Boeing 747 400 (Thanks Arpingstone)

Mais là aussi finalement cela ne se fera pas car un opérateur low-cost américain People Express commence de desservir Londres.Enfin disons que notre duo veut bien le faire mais veut d’abord trouver de nouveaux fonds pour être de taille à lutter à armes égales contre ce nouvel arrivant, et c’est là que tata arrive le Richard Branson qui s’associe aux deux larrons et obtient de ceux ci que la nouvelle compagnie s’appelle Virgin Atlantic. Fields en prendra la direction avant de mourir d’un cancer en 1997.Toujours est-il que le 22 juin 1984, le Boeing 747 200 (baptisé « Maiden Voyager ») G-VIRG (pris en location auprès de Aerolinas Argentinas) est mis en service. Richard Branson pose ses conditions, si au bout d’un an la compagnie n’est pas bénéficiaire, il se retire du deal. Pour amener des passagers vers Gatwick, une tête de pont est établie entre Londres et Maastricht (Pays-Bas) et desservie par Vickers Viscount puis par BAC 1-11. 


Boeing 747 400 (Thanks Virgin Atlantic)

Une autre ligne européenne (exploitée entre 1987 et 1990) reliant Londres (Luton) à Dublin s’avérera très rentable.C’est ainsi que l’affaire prenant bonne tournure, Richard ne quitte pas le navire mais prend en location un deuxième Boeing 747 (dont le financement se fait en partie grâce aux bénéfices dégagés par sa filiale Virgin Records).  En avril 1986, un nouveau 747 rejoint la flotte pour desservir la toute nouvelle ligne Gatwick-Miami. Le réseau international s’étoffant (New York 1988 ; Tokyo 1989 ; Los Angeles 1990 ; Boston 1991 ; Orlando 1992), de nouveaux jumbos sont acquis.En mars 2000, le groupe Virgin vend 49% de ses parts de Virgin Atlantic à la compagnie aérienne Singapore Airlines… et reste propriétaire du restant. En juin 2002, Virgin Atlantic est la première compagnie aérienne au monde à mettre en service l’Airbus A340 600.Le nombre de passagers transportés grimpe de 3,8 millions à 4,6 millions entre 2003 et 2006… cette prospérité n’empêche pas Richard, cœur d’artichaut, de penser aux plus malheureux puisqu’un des avions de sa flotte achemine à titre gracieux, 55 tonnes d’aide humanitaire à Islamabad (Pakistan) en vue de secourir les rescapés du tremblement de terre du Kashmir en 2005.En 2008, Virgin Atlantic, (coup de pub écolo !) fait voler à vide un Boeing 747 entre Heathrow et Amsterdam Schiphol afin de tester un nouveau bio-carburant à bases d’algues et entrant pour 20% dans le mélange  alimentant les réacteurs.


Richard Branson devant l'un de ses Airbus A340 600 (Thanks Virgin Atlantic)

En 2010, l’association entre British Airways et American Airlines reste en travers de la gorge de Richard, cœur de lion, et il ne manque pas de la dénoncer par des messages explicites (« No way BA-AA ») collés sur le fuselage de ces avions ! Ce qui ne l’empêchera pas de chercher un partenaire (Skyteam ; Etihad Airways ; International Air Group) sans que cela n’aboutisse cependant… sinon que le 11 décembre 2012, Delta Air Lines (USA) rachète les parts de Singapore Airlines pour développer des synergies sur l’Atlantique avec Virgin Atlantic.

Hébergement photos  Hébergement photos Hébergement photos

Signalons enfin que le groupe Virgin s’est doté d’autres compagnies aériennes, Virgin Sun (Low-Cost) ; Virgin Blue (devenue Virgin Australia) ; Virgin America (USA) ; et il y eut aussi Virgin Express, qui en s’associant avec SN/ Brussels Airlines devint Brussels Airlines ! 

xxxx
Comments