UTA

La compagnie UTA (Union des Transports Aériens) est née le premier octobre 1963 de la fusion de la TAI (Transports Aériens Intercontinentaux et de UAT (Union Aéromaritime de Transport qui exploitaient chacune de manière indépendante des lignes internationales et à destination des colonies françaises.


Caravelle

Les premiers avions d’UTA furent des Douglas DC-6 et DC-7 qui furent bientôt rejoint par des quadriréacteurs DC-8 au début des années 60. En 1965, UTA met en ligne son premier moyen-courrier à réaction, la Caravelle.


Douglas DC-8

Puis viendront les Douglas DC-8 62 (version rallongée du DC-8) qui desserviront l’Afrique, la Nouvelle-Calédonie et d’autres destinations du Pacifique. En 1973, le premier Douglas DC-10 est livré par le constructeur. En 1984 les Boeing 747 prennent le relais des Douglas DC-8. Et à partir de cette année là aussi, UTA diversifie ses activités et s’offre une division technique qui entre autre tâches convertira les Boeing Super Guppy selon les directives d’Airbus Industrie ; ou encore, en étant à l’origine d’une remotorisation des avions DC-8 avec des réacteurs plus modernes (CFM 56) plus silencieux et moins gourmands que leurs prédécesseurs.


Douglas DC-10

UTA offrira aussi son assistance technique à beaucoup de compagnies africaines et prendra même des parts dans plusieurs d’entre elles (Air Tchad ; Air Mauritanie ; Air Afrique) mais aussi d’autres telles que Aéromaritime (sa filiale charter) ; Air Inter ; Air Polynésie : Air Calédonie. Le alors tout nouveau Boeing 747 400 est mis en service au début des années 90 à l’instant précis ou UTA commence de connaître de sérieuses difficultés. Elle a en fait du mal à remplir ses avions qui ne volent que sur un réseau restreint de routes assez longues.


Douglas DC-10 et Douglas DC-8 à l'entretien

Des accords de coopération seront passés avec Air France qui bientôt entre dans le capital d’UTA à hauteur de 70% à la fin des années 90. Et UTA de devenir un membre du groupe Air France et de se voir privée d’une partie de ses routes au profit de Air France. Et il en ira de même pour sa filiale charter Aéromaritime. C’est en 1992 que tout s’achève pour cette compagnie privée très rentable que fut UTA par son absorption pure et simple dans Air France.
Comments