TAAG

Cette compagnie aérienne fut créée en 1938 sous le nom de DTA (Divisào dos Transportes Aéreos). L’activité débute le 17 juillet 1940  avec quelques De Havilland Dragon mis en lignes sur trois destinations intérieures, et ce à partir de Luanda. Dès 1948, des Douglas DC-3 viennent étoffer la flotte. En 1951 la DTA devient membre de l’IATA (International Air Transport Association) en 1951. Son réseau est alors toujours intérieur à l’exception d’une liaison vers Léopoldville (aujourd’hui Kinshasa) au Congo Belge. Cette ligne internationale s’avérera cependant déficitaire et DTA y renoncera rapidement. Ce qui ne ruinera pas non plus cette compagnie puisqu’elle acquiert des Fokker 27 en 1962.


Boeing 777, D2-TEF (Photos TAAG)

Le premier octobre 1973, le nom TAAG – Transportes Aéreos de Angola est adopté encore qu’il y aura longtemps confusion avec une autre appellation « TAAG Linhas Aéreas de Angola)… toujours est-il que deux lignes sont alors ouvertes vers l’archipel Sao Tomé et Principe et vers Windhoek (Afrique du Sud). Durant les années 70, TAAG acquiert des quadriréacteurs Boeing 707 et Ilyushin IL 62 et devient la compagnie aérienne nationale une fois que l’indépendance du pays est acquise en 1975.


Boeing 777

C’est l’époque aussi ou TAAG se dote d’une filiale domestique « TAAG Air Angola » (donc affectée aux vols intérieurs) au sein de laquelle elle mettra en œuvre des Boeing 707 ; 727 et 737 mais aussi des Lockheed L-1011 Tristar pris en location auprès de TAP-Air Portugal. Parallèlement TAAG développe son réseau international vers six pays Africains et l’Europe (Lisbonne ; Paris ; Madrid ; Rome et Moscou). A partir de 1997 la Havane est desservie par un Boeing 747 300 racheté à Singapore Airlines.


Boeing 737-700 NextGen, D2-TBH

Au cours des années 2000, la flotte se modernise (deux Boeing 777 300 (mis en ligne sur Johannesburg et Paris) et trois Boeing 737 700)… mais comme beaucoup de compagnies africaines elle est aussi « blacklistée » (entre 2007 et 2010) par l’Union européeenne… jusqu’à ce qu’elle rectifie le tir et accepte de se conformer aux exigences de l’IATA en fait de sécurité et d’entretien des avions, ce qui lui vaudra d’ être retirée de cette liste de parias .

Sa flotte actuelle compte deux Boeing 737 200 ; un Boeing 737 200C ; quatre Boeing 737 700 ; un Boeing 737 700C ; trois Boeing 777 200ER ; deux Boeing 777 300ER.(ER pour Extended Range)

P-S : (Je n'ai pas encore de photos personnelles de vrais avions de la TAAG, (mais vous pouvez voir ici à quoi ressemble la livrée de cette compagnie)

xxx
Comments