Swissair

L’histoire de Swissair débute le 26 mars 1931 lorsque Basler Luftverkehr (Balair) et  Ad Astra Aero AG décident d’unir leur destinée. Auparavant Balair avait exploité sa première ligne Zürich-Berlin en 1926.



Douglas DC-7C "Seven Seas"

Quant à Ad Astra, sa création remonte à 1919, quand elle commença d’exploiter des lignes entre les lacs suisses avec une flotte d’hydravions Savoia. Enfin à sa création Swissair reprit à son compte toutes les lignes des deux compagnies exploitées avec le Fokker F VIII B et le Lockheed Orion (sur la route Zürich – Munich).



Caravelle

Des Curtiss Condor seront acquis en 1934. Le curtiss Condor était un gros avion biplan plutôt lent mais dont la cabine avait ceci pour elle qu’elle était très confortable. En quête d’avion plus rapides et aussi confortables, Swissair introduit dans sa flotte le Douglas DC-2 en 1935 et le Douglas DC-3 en 1937 qui sera mis en ligne sur Londres. 


Convair 990 Coronado

Après la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, le DC-3 reste la bonne à tout faire de la compagnie… mais il est bientôt rejoint en 1947 par le quadrimoteur DC-4 exploité sur l’Atlantique à partir de 1949. La même année, commencera de prendre la relève du DC-3, le Convair 240 et plus tard le Convair 440.



Douglas DC-9 32

Les quadrimoteurs DC-6B et DC-7C acquis entre-temps ne resteront pas longtemps en service puisque les jets Caravelle (biréacteur) et DC-8 (quadriréacteurs) arrivent en 1960. Des Convair 990 Coronado (quadriréacteurs les plus rapides dans leur catégorie à l’époque) seront mis en ligne sur l’Extrême Orient. Le premier DC-9 est livré le 20 juillet 1966 comme remplaçant de la bonne vieille Caravelle.


Douglas DC-9 51

Le  premier Boeing 747 arrive lui en janvier 1971, suivi par le Douglas DC-10 en 1972. Les premiers Airbus A 310 dont Swissair fut un des clients de lancement, arrivent en 1978. Les premiers Mc Donnell Douglas MD-11 sont livrés début 1991. 


Douglas DC-10

La prospérité est telle dans les années 80 que mondialement (USA ; Canada ; Europe ; Amérique du Sud ; Afrique ; Extrême-Orient ; …) alors elle transporte plus de passagers (8 millions) qu’il n’y a d’habitants dans la Confédération helvétique !  Swissair s’introduira même alors dans le capital de compagnies suisses (Crossair, Balair CTA) ou étrangères (Austrian Airlines ; Delta Airlines).



Boeing 747

Mais il en ira tout autrement dans les années 90 où Swissair commence à souffrir financièrement de ce que la Suisse ne fait pas partie de la CEE. Donc pour y avoir un pied, cette compagnie va mettre en œuvre une stratégie maladroite qui la conduira à la catastrophe. Elle commence d’acheter 49% des parts de la compagnie belge SABENA alors très mal en point… et ce n’est pas tout, elle entre aussi dans le capital de LOT ; Air Liberté ; AOM ; Air Littoral ; Volare ; Air Europe ; TAP Air Portugal ; Turkish Airlines ; South African Airways ; Portugalia et LTU.


Airbus A 310 

ais cette politique ne permettra pas à sortir du rouge Swissair. et la perte accidentelle d’un MD-11 dans l’Atlantique en 2001 ainsi que la récession liée aux conséquences des attentats du 11 septembre 2001 n’arrangeront rien non plus. Et la compagnie sera déclarée officiellement en faillite le 31 mars 2002. Immédiatement après la filiale Crossair toujours rentable elle, est renommée Swiss International Airlines et reprend le flambeau.


Fokker 100


Airbus A 321


Airbus A 319

xxx

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

xxx

Comments