SN Brussels Airlines

Suite à la faillite de la SABENA, le 6 novembre 2001, la DAT (Delta Air Transport - filiale bénéficiaire de SABENA) a été rachetée par le groupe SN Air holding (*) et le 15 février 2002 est rebaptisée "SN Brussels Airlines".



L’objectif de la nouvelle compagnie se calquait sur le réseau de DAT (destinations principalement européennes) mais aussi sur l’Afrique (qui était la vache à lait de la SABENA)Mais pour desservir ce continent il fallait des long courriers, ce qui n’était pas dans les moyens de la jeune compagnie, aussi deux hommes d’affaires Victor Hasson et Georges Gutelman (déjà aux origines des compagnies aériennes TEA et City-Bird) interviennent.



B Ae 146 200, OO-DJH, de Brussels Airlines, mais arborant encore sa livrée SN Brussels Airlines !

Ces deux derniers créent Birdy Airlines, récupèrent trois des Airbus A330 de Sabena, et les font voler vers l’Afrique, dès 2002 sous les couleurs de SN Brussels Airlines. En 2004 toutefois SN Brussels Airlines absorbe Birdy Airlines.Cependant en 2007, le groupe SN Air Holding fusionne avec Virgin Express (qui faisait de l’ombre à SN Brussels Airlines) pour former la compagnie Brussels Airlines qui existe toujours aujourd’hui (sur le fil du rasoir) détenue à 45% par Lufthansa qui la soutient. En avril 2014, la compagnie allemande s’en rendra complètement propriétaire à la condition que « Brussels Airlines » soit bénéficiaire et elle a entrepris une restructuration dans ce sens qui a l’air de porter ses fruits.

(*) Ce groupe représentait des intérêts privés chapeautés par Etienne Davignon et un autre ponte de la finance belge. Sans eux rien ne se serait fait, puisque l’Etat belge ne voulait plus investir le moindre sou dans une nouvelle compagnie aérienne.

Comments