Railway Air Services

Railway Air Services (RAS) fut fondée en mars 1934 par Imperial Airways et quatre compagnies de chemin de fer ( London Midland & Scottish ; London & North Eastern ; Great Western Railway ; Southern Railway) qui redoutaient à long terme la concurrence du transport aérien. L’accord prévoyait que Imperial Airways fournissait le personnel navigant et les avions (Au départ, une quinzaine d’avions De Havilland DH 86 et DH 89) aux quatres réseaux ferroviaires qui les exploitaient sur les lignes intérieures.


Douglas DC-3 dans une bien curieuse position

Basée à l’aéroport de Croydon (Londres) durant tout le temps de son existence, elle connut cependant un déménagement, entre 1939 et 1945 à Liverpool étant donné la guerre. Railway Air Services (RAS) a été nationalisée le premier février 1947 et a été absorbée dans BEA (British European Airways).
Dans l’immédiat après-guerre comme beaucoup de compagnies, Railway Air Services a acquis des Douglas DC-3 dont celui-ci qui s’est retrouvé en mauvaise posture comme on le voit ici. l’avion décollant de Londres un jour de l’hiver 1947, n’arrivant pas à prendre de l’altitude est passé en perte de vitesse, a rebondi sur les toits de plusieurs demeures d’une banlieue londonnienne et est venu s’encastrer dans le toit de la dernière maison sur son chemin ( ! ) Et ce qu’il y a de plus surprenant, c’est que l’on ne déplore aucune victime ni au sol, dans la maison ultime (où il y avait pourtant cinq personnes dont un bébé dormant dans une chambre) ni dans l’avion.


Cette carte géographique donne une idée du réseau aérien intérieur anglais durant l'entre-deux-guerres

Il faut dire qu’il n’y avait à bord qu’un passager et quatre membres d’équipage. Eux qui pensaient partir pour l’Ecosse, la destination de l’avion, en ont été quitte pour utiliser la grande échelle des pompiers pour retrouver le plancher des vaches à quelques kilomètres à peine de Croydon d’où ils étaient partis ! Et pour ce qui est des autres maisons, elles n’ont connu que des débuts d’incendie vite maîtrisés par les pompiers.

Comments