Pacific Western

« Pacific Western » est en fait la nouvelle dénomination que la « Central British Columbia Airlines » (*) se donna à partir de 1953. Et au cours de cette même année elle décroche un contrat de transport dans le cadre du chantier de la construction du programme « Distant Early Warning Line » (**).


Lockheed 382G (L100 30), C-GHPW, que cette compagnie aérienne sera la première à exploiter comme avion civil.

1959 marquera un tournant puisque « Pacific Western » se lance résolument dans le trafic passagers (en plus du fret, sa spécialité jusqu’alors) suite à la concession par « Canadian Pacific Airlines » de l’exploitation de plusieurs lignes aériennes couvrant l’ouest et le nord du Canada. Et dès 1964, elle se lance dans les vols nolisés (***). Et au cours des années sa flotte va s’adapter en conséquence passant bientôt du simple Douglas DC-4 (66 places) à des avions plus récents du style Boeing 707 et Lockheed L-100 30 (en 1967) et Boeing 737 200 (en 1968).


En 1969, l’exploitation d’autres lignes aériennes est concédée par « CP Air » à « Pacific Western » qui la même année acquiert BC Airlines (*****) … ce qui fait que bientôt « Pacific Western » se retrouve bon gré mal gré avec une flotte hétéroclite dispendieuse à gérer alignant Douglas DC-4 et DC-6 ; Convair 640 ; Lockheed L188 Electra ; Boeing 727 100 et Boeing 737 200…


Boeing 737 200

Aussi au cours des années 70 est lancée une rationalisation de la flotte qui ne comptera plus que des Boeing de type 737 et plus tard s’y adjoindront quelques Boeing 767. En 1979, Pacific Western se rend propriétaire de l’opérateur régional «Transair» (Winnipeg).


Boeing 737 200

Enfin, le premier février 1987, le consortium PWA corp, qui possède « Pacific Western », achète la compagnie «Canadian Pacific Airlines » et la fusionne avec « Pacific Western » sous le nom de « Canadian Airlines ».

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

(*) Fondée au début des années 1940, par deux pilotes (Russ Baker et Walter Gilbert) et un riche prospecteur (Karl John Springer) et basée en Colombie Britannique à Prince George et à Fort St James, elle débute une activité d’avion taxi, desservant les coins les plus reculés de la région, et décroche aussi, des autorités régionales concernées, un contrat de surveillance des forêts afin de prévenir tout départ de feu et de le combattre le plus rapidement possible. De 1949 à 1952, Central B.C. Airways va passer dans la cour des grands et approvisionner en hommes et matériel l’industrie lourde de l’aluminium dont les usines sont situées en montagnes. Et dans le même temps, elle acquiert toute une série de petites compagnies aériennes (Associated Air Taxi ; Kamloops Air Service ; Skeena Air Transport ; Whitehorse Flying Services et Port Alberni Airways) qui lui permettent d’encore améliorer et diversifier ses offres de service.

(**) Système de défense de radars déployés dans le nord du Canada.

(***) via son département « Inclusive Tours Charter » proposant des destinations comme la Grande-Bretagne ; les îles Cayman ; Mexico ; Hawaii ; …

(****) CP pour Canadian Pacific

(*****) BC pour British Columbia

xxx
Comments