JAL

JAL (Japan Air Lines) est créée au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, le premier août 1951 et débute ses activités le 25 octobre 1951 par un vol Tokyo – Osaka assuré par un Martin 202 loué à Northwest Airlines et piloté par un équipage américain. 

Boeing 767 300

En effet, il était alors encore défendu aux Japonais de piloter des avions. L’interdiction sera bientôt levée et JAL acquiert son premier DC-4 un an plus tard, et en 1953 le gouvernement entre dans le capital de la JAL à hauteur de 50 % et la même année le premier Douglas DC-6 est acheté et mis en ligne le 2 février 1954 sur Tokyo - San Francisco. 


Boeing 727 100

Sur cette route, le Douglas DC-8 lui succède à partir d’août 1960… et assure à partir de 1961 la desserte des routes polaires (Tokyo – Londres et Tokyo – Copenhague – Paris. Suit en 1962, Francfort (Allemagne de l’Ouest) qui sera desservie via l’Asie par Convair 880 (le quadriréacteur le plus rapide alors de son époque). Les premiers vols vers l’Europe, via la Sibérie (plus court que via le  Pôle Nord), débutent en mars 1970.


Boeing 747 200
 

La même année, le Boeing 747 est introduit sur le Pacifique.  Au cours des années 70 est aussi mis en service le triréacteur DC-10 40 spécialement adapté aux besoins de JAL. De nouvelles destinations s’ajoutent régulièrement au réseau (Zürich 1979 ; Düsseldorf 1985 ; Atlanta ; etc.



Parallèlement la flotte se renouvelle et le premier Boeing 767 arrive lui en 1987. A cet époque, le gouvernement japonais qui ne détient déjà plus que 34 % des parts de la compagnie les revend et JAL devient entièrement indépendante et adopte une nouvelle livrée pour ces avions, qui depuis a encore évolué (l’emblème n’est plus la célèbre tête de grue, mais une partie d’un grand disque rouge évoquant le soleil.



Depuis octobre 2005, JAL fait partie de l’alliance Oneworld. Sa flotte actuelle est composée de 67 Boeing 747 (de type 200 ; 300 et 400) ; 51 Boeing 767 (de type 200 et 300) ; de 33 Boeing 777 ; de 35 Boeing 787 (en commande) ; de 20 McDonnell Douglas MD 80 ; de 16 McDonnell Douglas MD 90 ; de 10 Embraer 170 (en commande). Exception faite de l’Afrique, son réseau couvre le monde entier avec une prédilection pour les Etats-Unis (72 escales) et au Japon même 61 villes sont desservies.



Et si, comme le montre, dans cet article, la plupart des cartes postales (qui certes datent un peu) l'emblème de la compagnie fut la "grue" (visible sur la queue de l'appareil), c'est que au Japon cet oiseau symbolise la longévité et l'honneur, tout un programme quoi ! Au départ de l'histoire de cette compagnie, le drapeau japonais était intégré dans le symbole et actuellement l'accent est mis sur le soleil… à l'image du Soleil levant !

Hébergement photos
Merci de cliquer sur cette photo pour la voir en plus grande résolution

xxxxxxxxxx
Comments