Euralair

Cettte compagnie aérienne, fondée en octobre 1964 et présidée par Alexandre Couvelaire, débute une activité aérienne (air taxi et affaires) à partir de Toussus-le-Noble avant de s’installer à l’aéroport du Bourget (Paris) dès le premier janvier 1965. En 1968, commencent des vols nolisés en partenariat avec la CNRO (1) et le club Med (2). Entre 1971 et 1978, l’activité se développe si bien à partir de divers aéroports français, que cela justifiera l’achat de trois Caravelle (3).


Sud-Aviation Caravelle VIR, F-BSEL

C’est aussi à partir de 1978, que Air Inter ; EAS ; Air Charter international et Euralair établissent un partenariat (4). Dans le même temps, Euralair se trouve un rabatteur de passagers dans le chef du voyagiste « Montmartre Voyages » dont Euralair se rendra propriétaire en 1981. A partir de 1979, la collaboration s’interrompt entre Euralair et Air Charter International, cette dernière reprochant à son partenaire d’avoir acquis, pour remplacer ses caravelle, des Boeing 737 certifiés pour le pilotage à deux (et non plus à trois comme par le passé). Toutefois après avoir volé pour le compte de divers voyagistes, Euralair et Air Charter se remettent à coopérer dès 1983, et parallèlement une desserte des Antilles françaises par Boeing 747 est mise en place en collaboration avec « Air Martinique » et « Air Guadeloupe ».


Boeing 737 200, F-GFYL

Et lorsque, à la fin de la saison 1998, Air Charter International rend le dernier soupir, Euralair s’associe avec d’autres voyagistes dont FRAM pour remplir ses deux nouveaux Boeing 737 800… mais cela ne marchera pas très fort et en 2003 Euralair jette le gant et est rachetée in extremis par un groupe anglais « Angel Gate Aviation », ce qui fait qu’en 2004 Euralair reprend ses vols sous le nom de « Air Horizons ».

Hébergement photos  Hébergement photos

Au cours de son existence la flotte Euralair aura exploité : deux Fokker-27 ; deux Caravelle VIR (rachetées à Austrian Airlines) ; cinq Boeing 737 200 (rachetés à United Airlines et à Pan Am) ; quatre Boeing 737 500 (qui seront exploités, à partir de 1990, surtout sous les couleurs d’AOM et de Air France) ; cinq Boeing 737 800 (que la nouvelle compagnie « Air Horizons » ne gardera pas longtemps dans sa flotte).

(1) Caisse Nationale de Retraite des Ouvriers et la ligne desservie par Fokker 27 reliait Paris à Calvi.

(2) Vols à destination d’Olbia (Italie)

(3) les deux premières furent acquises en 1971 et 1972 et la troisième en 1978 en vue uniquement d’être « cannibalisée » (réserve de pièces de rechange pour les autres biréacteurs du même type)

(4) Le « groupe des quatre » au sein duquel Euralair mettra une de ses caravelle à la disposition d’Air Charter International qui l’exploitera, à partir de 1979 au départ de Tarbes-Lourdes.

xxx
Comments