Dan-Air London

Lorsqu’en mars 1953, la compagnie maritime britannique, Davies and Newman Ltd se crée, avec un capital de départ de 5000 £ une filiale aérienne, elle lui donne le nom de Dan Air Services. Les opérations débutent à Southend avec un Douglas DC-3. En 1955, Dan Air Services déménage pour Backbushe et acquiert des quadrimoteurs Avro York dont l’entretien est assuré par une filiale technique, Dan Air Engineering établie à Lasham. Et les avions d’acheminer beaucoup de fret aussi bien vers l’Afrique que Singapour (dans un cadre de partenariat avec l’Etat britannique). 


Airspeed Ambassador

En 1956, le Douglas DC-3 est mis en ligne sur Jersey, mais aussi sur la Hongrie dans le cadre de vols humanitaires et d’évacuation suite à l’invasion russe. Dans le même temps des Bristol 170 Freighter acheminent des fusées et leur équipement vers un centre d’essai situé au cœur de l’Australie. Ce qui n’empêche pas, à la fin des années 50, le développement d’activités charter vers l’Italie ; l’Espagne ; la Belgique et l’Allemagne. En outre aux avions De Havilland Dove et Airspeed Ambassador acquis à la fin des années cinquante en vue de pourvoir aux besoins du réseau domestique, s’ajoutent courant 1967 plusieurs quadriréacteurs De Havilland Comet 4B et biréacteurs BAC 1-11 pour desservir la Belgique ; la Norvège ; l’Allemagne et les Pays-Bas.


Hawker Siddeley HS-748

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Dan Air, s’attaque à l’Atlantique, en rachetant deux Boeing 707 à la Pan Am et en s’offrant pour 650000£ la compagnie Skyways-International (*) en 1971. L’année suivante, en vue de remplacer ses Comet décidément trop gourmands en carburant, Dan-Air devient la première compagnie aérienne anglaise à exploiter des Boeing 727. L’ un d’entre eux, pourvu d’un réservoir supplémentaire, sera basé à Berlin, d’où il opérera des vols vers les îles Canaries. Dan Air affectera aussi l’un de ses HS 748 l’acheminement du personnel des plates-formes pétrolières entre Aberdeen et Sumburgh, et s’impliquera dans d’autres activités aériennes via des filiales (voyagiste ; loueur d’avions ; manutention ; plateaux-repas…).

Hébergement photos

Cependant malgré le renouvellement de la flotte en faveur de Boeing 737 200 et 300 ; Airbus A300 B4 et B Ae 146, les années 80 s’annoncent mauvaises pour la compagnie, en effet, beaucoup de voyagistes des voyagistes se dotant désormais de leur propre compagnie aérienne, Dan Air perd toute une série de contrats. Et ce n’est pas l’arrivée de nouveaux avions Boeing 737 400 qui va arranger le problème, si bien qu’à la fin de 1992, British Airways rachète la compagnie aérienne pour 1 £ avec la promesse de continuité du service !

xxx
Comments