CAT CAA - MOC

Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, la Chine est ruinée. Son réseau routier et ferroviaire est dévasté, il ne reste que l’avion pour acheminer les vivres à partir des ports vers l’intérieur du pays . Et chance, les avions de transport militaires démobilisés (Douglas C-47 et Curtiss Commando C-46 sont légion sur le marché à très bon prix… ce qui favorise les compagnies aériennes déjà existantes telles que la CNAC (China National Aviation corporation) créée en 1930 ou la CATC (Central Air Transport Corporation) créée en 1943 ; ou de nouvelles compagnies aériennes telles la CAT  (étant alors l’acronyme de China National Relief and Rehabilitation air Transport (CNRRA Air Transport) fondée à Shanghaï, le 25 octobre 1946 par Claire Lee Chenault et un associé Whitling Willauer.


Curtiss C-46 à Mokden en 1948

 Après plus d’un an de transport de fret pour le compte des Nations unies, Chenault et Willauer afin de renforcer leur activité commerciale rebaptisent, le premier janvier 1948, leur compagnie sous le nom de Civil Air Transport CAA-MOC. A la fin de la même année, cette compagnie se retrouve impliquée dans la guerre civile (entre nationalistes et communistes) puisque ses pilotes vont évacuer 100 000 personnes de la ville détruite Mokden en Mandchourie. Ses avions assureront aussi le ravitaillement des troupes nationalistes et l’évacuation des blessés durant les combats de Hsucfhow. CAT CAA-MOC assurera aussi le transport du gouverneur Yen Hsi-Schan au cours de ses missions anti-communistes à Taiyuan (dans la province de Shansi). Cependant cela ne suffira pas à freiner l’avancée communiste et CAT est contrainte de se  replier sur Taïwan durant l’hiver 1949. A cette occasion le gouvernement nationaliste de Formose reprend une part majoritaire dans CAT et s’investit aussi dans son capital la « Pacific Corporation » qui n’est en fait qu’un écran pour masquer la CIA (services secrets américains).


Civils quittant Mokden à bord d'un Curtiss-Commando C-46

 A partir de là, via Air America (appartenant à la CIA), elle recommence ses activités de soutien militaire mais sur d’autres théâtres, celui de la guerre de Corée (qui débute le 25 juin 1950) et ensuite en Indo-Chine (Laos). A partir de 1958, elle commence d’assurer des vols purement civils d’abord par Douglas DC-6B (service « Mandarin flight ») puis par Convair CV 880 M (surnommé « The Mandarin Jet ») vers le Japon ; la Corée du Sud ; la Thaïlande… Cependant la perte de son seul Boeing 727, le 16 février 1968, qui s’écrase à Linkou alors qu’il reliait Hong Kong à Taipei précipite la faillite de cette compagnie après 23 annnées d’existence en Orient.

Upload images

xxx
Comments