BIA

Cette compagnie aérienne, ayant débuté ses activités en 1968 sous le nom de BUIA (*) choisit de se renommer BIA (*) au début des années 70. Basée à Redhill (***) dans le Surrey (Sud-est de l’Angleterre), elle disposait de deux bases principales : l’une technique à Blackpool, où elle assurait l’entretien de ses avions ; l’autre opérationnelle à Londres Gatwick d’où elle opérait des vols intérieurs (Blackpool ; Glasgow ; Guernesey…) ou internationaux (Belfast ; Dublin ; Rotterdam).


Handley Page Herald dont cette compagnie détint à son apogée 20 exemplaires

Elle opérera aussi, dans le cadre d’un partenariat avec la SABENA, une ligne reliant London -Heathrow à Antwerp. Le Handley Page Herald (qui succéda au DC-3) pouvant accueillir 50 passagers, fut l’un des principaux types d’avion de sa flotte qui compta aussi quatre BAC One-Eleven 400 : deux Embraer Emb 110 Bandeirante.

Hébergement photos

Son activité se développa si bien qu’en 1979, elle reprit à son compte toutes les lignes de BAF (****), mais en aviation il n’y a jamais loin du Capitole à la Roche tarpéenne, et BIA est contrainte en 1980 de fusionner avec « Air Anglia » ; « Air Wales » et « Air Westward » pour former « Air UK ». BIA reprendra son indépendance en 1982, mais ne survivra que jusqu’en 1991, année où elle cesse définitivement d’exister.

(*) pour British United Island Airways
(**) pour British Island Airways
(***) Redhill (montagne rouge) ce qui explique peut-être le choix de la couleur rouge pour la livrée des appareils.
(****) pour British Air Ferries

xxx
Comments