AZAL - Azerbaijan Airlines

Quel ne dût pas être l’étonnement des habitants de Baku, que d’entendre, ce 20 octobre 1910, le ronronnement d’un avion, un Farman 4 en l’occurrence, piloté par Sergey Utochkin, qui se posa, sous un tonnerre d’applaudissements des spectateurs ravi d’assister à cet événement aussi heureux qu’improptu. Mais il faudra attendre 1923, pour voir l’essor de l’aviation civile avec la création de la ZAKAVIA ayant pour parrains la « Mughan Melioration Construction » ; la « Caspian Shipping Company » et « Azneft ».


KhAI-1

Avec ses avions la ZAKAVIA s’adonne surtout à la surveillance aérienne ; au transport de courrier et à l’acheminement urgent de biens de premières nécessités. Ce qui n’empêchera pas, après une phase exploratoire entre prise en avril 1923 (liaison Baku-Tbisil aller-retour), les vols commerciaux emportant des passagers qui ne débuteront vraiment qu’à partir de 1926 avec des monomoteurs Dornier Komet 3 desservant la ligne Mineralniye Vody – Grozniy – Makhachkala – Baku – Yevlakh – Tbilisi.


Airbus A319-100 CJ, de passage à Bruxelles National, ce dimanche 15 septembre 2016. L'appareil amenait probablement l'équipe de football nationale  en vue d'un match le lendemain en Belgique. (Photo © Jan Wybouw)

Le bon déroulement des vols alors était tributaire de l’expérience du pilote, qui, faute de technologie idoine, ne pouvait que compter que sur lui-même et s’orientait sur base de repères au sol : routes ; voies de chemin de fer ; etc. Cela n’empêchera pas l’inauguration de la route Baku – Pehlevi en 1929 ; puis celle de Baku-Moscou en 1937 avec des appareils de type Kharkov KhAI-1 et Putilov Stal 3.


S’il n’y avait eu la Deuxième Guerre mondiale, l’essor de la ZAKAVIA s’annonçait radieux étant donné le contexte économique favorable lié à l’exploitation des gisements pétroliers importants de la région.


Boeing 757 200 (Photo AZAL) 
A la fin des hostilités, la flotte se reconstitue autour d’appareils plus récents de type Lisunov LI-2 ; Ilyushin IL-14 et IL-18 ; Antonov AN-2 et AN-24 ; hélicoptères Mil MI-1 et MI-4. Suivent dans les années 79-80, pour étoffer son réseau intérieur à partir de Baku, la création de nouveaux terrains d’aviation avec piste en gazon (à Ganja, Yevlakh Naftalan, Nakhchivan, Zagatala, Lenkoran, Agdam, Agstafa et Sheki), à même d’accueillir les petits triréacteurs Yakovlev YAK-40.


Boeing 767 300 (Photo AZAL) 

Par la suite la flotte s’augmente encore de biréacteurs Tupolev TU 134 et de triréacteurs Tupolev TU-154… et en 1990 l’Azerbaïdjan signifie à la Russie qu’il aimerait se libérer de la tutelle de l’Aeroflot pour la desserte de ses lignes aériennes nationales et internationales… ce qui débouchera sur la création, le 17 août 1992, d’une compagnie aérienne nationale, Azerbaijan Airlines ou AZAL.


Boeing 787-2  (Photo AZAL) 

A partir du milieu des années nonante, cette compagnie aérienne va renouveler sa flotte avec des avions occidentaux de type Boeing 727 ; 737 ; 757 ; 767 et 777 et aujourd’hui la flotte d’AZAL compte : 4 Airbus A 319 100 (dont un en version VIP) ; 7 Airbus A 320 200 (dont un en version VIP) ; 2 Airbus A340 500 ; 2 Boeing 757 200 ; 3 Boeing 767 300 (dont un en version VIP) ; 2 Boeing 787 8 ; 1 Embraer ERJ 170 ; 4 Embraer ERJ 190 et un Airbus A340 600 (version VIP).


Airbus A340 500 (Photo AZAL) 

Ses avions desservent surtout l’Europe ; l’ensemble de l’Asie et les Etats-Unis… indépendemment de vols à la demande toujours possibles avec la flotte VIP. Enfin cette compagnie aérienne a une filiale cargo.

xxx

Comments