Aer Turas

Aer Turas Teoranta a débuté ses opérations en 1962 avec un avion De Havilland Dragon Rapide faisant le taxi entre l’Irlande et le Royaume-Uni. Cet avion sera remplacé par un Douglas DC-3 en 1964. Ce dernier sera remplacé à son tour, moins d’un an plus tard, par un Douglas DC-4, racheté à Air France, qui va permettre le développement d’une activité à la fois passagers et cargo vers le Royaume-Uni et l’Europe.


Ces deux photos sont celles du Douglas DC-8-63F, EI-CGO, c/n 45924/392 en approche d'Ostend-Brugge, où l'avion sera immobilisé suite à une défaillance d'un réacteur et à la faillite d'Aer Turas ! Le trèfle sur la dérive verticale renvoie au fait qu'à partir de 1980 la compagnie aérienne nationale, Aer Lingus, rachète la majorité des parts de cette compagnie, et estampille de son logo (en négatif) certains appareils.

1966 verra l’acquisition de deux Bristol 170 Freighter, et d’un deuxième Douglas DC-4. En 1967, Aer Turas renonce définitivement au services passagers (En effet les voyagistes ne veulent plus des Douglas DC-4 jugés trop lents pour le transport de leurs clients) et décide de se concentrer sur l’activité cargo, et à cette fin augmente sa flotte de quelques Douglas DC-7 rachetés à la KLM. 


Ces Douglas DC-7 seront à leur tour remplacés au milieu des années 70 par deux Bristol Britannia, qui eux-mêmes seront remplacés à la fin des années 70 par des Canadair CL44-D4, qui eux-mêmes seront remplacés par des Douglas DC-8 à partir de 1989.

Hébergement photos  Hébergement photos

Bien plus tard et vu une mauvaise conjoncture (concurrence d’autres compagnies aériennes ; augmentation des primes d’assurances ; attaques du 11 septembre 2001) tout va tourner au vinaigre pour Aer Turas au point qu’elle dépose son bilan en avril 2003.

xxx
Comments