Aviation civile‎ > ‎Avions civils‎ > ‎ULM‎ > ‎

Ikarus C-42

Comco Gmbh localisée à Aldingen près de Stuttgart était spécialisée dans la production d’aérographes ou de pistolets à peinture (qu’elle continue d’ailleurs à produire) jusqu’à ce que en 1976 ce qui commença comme hobby pour son patron, déboucha sur une activité économique à part entière : la construction d’ailes volantes par une filiale Comco Ikarus qui fut alors créée. Cette dernière produisit jusqu’en 1982 quatre modèles d’ailes volantes dont 2000 exemplaires furent vendus dans le monde entier.

Image

C’est en 1982 aussi qu’elle produira le SHERPA, son premier ULM, pourvu d’un système de secours tout nouveau à l’époque ( une fusée et un parachute solidaire de la cellule et à même de se déployer instantanément en cas d’accident aérien (même à basse altitude) et ainsi de ramener intact l’ULM et ses occupants sains et sauf à terre (Depuis ce dispositif a été copié par d’autres constructeurs des USA ; de Russie et de Tchéquie).

Image

Les caractéristiques de vol de ce SHERPA étaient si bonnes, que bientôt la demande se fit sentir pour un appareil encore meilleur, le FOX qui sera lui le prédécesseur de l’IKARUS C 22 disponible en trois versions. Cet ULM très solide fut exporté vers l’Europe ; le Moyen-Orient ; l’Amérique du Sud et l’Asie. Et en 1991, la décision fut alors prise de localiser la production des appareils à venir sur le champ d’aviation de Mengen Hohentengen dans un hall de 640 mètres carrés. 

Image

C’est là, à partir de 1992, que le successeur du C 22, l’Ikarus C-42 sera produit à 650 exemplaires au moins et sera le plus vendu de sa catégorie en Allemagne. Cet appareil biplace — dont les  caractéristiques de vol sont très bonnes, est conçu pour l’écolage et offre le confort d’un avion de tourisme pour le prix d’un ULM. Son moteur est un Rotax 912 S ; sa vitesse de croisière est de 160km/h dans une fourchette qui va de 65km/h (minimum) à 190 km/h (maximum). Sa masse maximum au décollage est de 450 kg et son poids à vide est de 259 kg. 

Image

Au sol, il peut être parqué dans un espace exigu car ses ailes sont démontables et remontables très facilement. Et tout cela pour un prix avoisinant les 40000 euros !

Image

Image

Image

Image

xxx

 Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

XXX

Comments