Yakovlev YAK-52

Ce monomoteur biplace russe a effectué son premier vol en 1976. Il est toujours produit sous licence par Aerostar (Roumanie) qui le produit sous licence dans le cadre d'un accord passé avec le COMECON.

Image

A l'origine cet avion a été conçu pour le vol acrobatique et pour l'entraînement des civils ou militaires au pilotage élémentaire.

Image

Depuis le début des années 90, suite à l'éclatement de l'Union soviétique, beaucoup de Yak-52 ont été exportés vers l'Ouest. Des 1800 appareils produits la plupart volent aujourd'hui aux Etats-Unis; au Royaume-Uni; en Nouvelle-Zélande; en Australie…

Image

Dérivé du Yak 50, le Yak-52 est propulsé par un Vendeneyev M 14P développant 360 CV. Ce moteur est pourvu d'un système permettant son alimentation en huile et en carburant (pour une durée de deux minutes) lorsqu'il vole sur le dos.

Image

A vide il pèse 998kg et en vol sa structure est capable d'encaisser de +7G à -5G. Son train d'atterrissage tricycle est rétractable partiellement, en effet, les roues ne rentrent que partiellement dans leur logement, un peu comme pour le train d'atterrissage du Douglas DC-3 par exemple. Ainsi en cas d'atterrissage contraint sur le ventre, il y a de fortes chances que les dégâts soient limités.

Image

Le 16 avril 2004, Yakovlev a présenté une version remise au goût du jour, le Yak-52M équipé d'un moteur modernisé M-14h entraînant une hélice tripale.

Image

Image

Image

Image

xxx

Image

Et revoici un YAK-52 immatriculé en Bulgarie, présent au Florennes Airshow, ce samedi 23 juin 2012

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  


Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

xxxxxxx

Comments