Pitts S2B

Le Pitts Special est probablement le biplan de voltige aérienne le plus connu au monde (1)… et peut-être bien aussi le plus produit; puisque toutes versions confondues, plus de 1500 exemplaires en ont été assemblés soit de façon artisanale (avion livré en « prêt-à-monter » à son propriétaire ) soit via la firme Avia Pitts.

Image

Pitts S2B "Peter Pan Flying man" 

Le prototype à structure tubulaire métallique couverte de toile effectua son premier vol en 1943, avec aux commandes Curtiss Pitts qui l’avait conçu, développé et réalisé en vue de l’acrobatie aérienne pour des pilotes qui jusqu’alors ne volaient généralement que sur des biplans de la marque Waco ou Great Lakes. Ce premier Pitts avait un moteur dont la puissance n’excédait pas 55 cv, mais par la suite d’autres versions seront pourvues de moteurs plus puissants (2). 

Image

Toujours est-il qu’en 1962 Curtiss Pitts  fonde Pitts Entreprise et dessine les plans du Pitts S-1C destiné aux constructeurs amateurs. Ce qui distinguait principalement ces premiers Pitt les uns des autres, c’était d’une part que le cockpit équipé ou non d’une verrière à glissière ; et d’autre part le profil aérodynamique des ailes : soit biconvexe symétrique (cambrure pareille sur l’intrados et l’extrados de l’aile, profil particulièrement bien adapté dans le cas de la voltige aérienne) ; soit biconvexe asymétrique (cambrure plus forte sur l’extrados que sur l’intrados de l’aile).

 Image

Durant l’été 1971, le premier Pitts Special assemblé en usine sort de la firme Aerotek. Aerotek fut fondée par Herb Anderson qui travailla d’abord pour Callair (société spécialisée dans l’entretien et la maintenance d’avions d’affaires) dont il rachète d’anciens locaux à Afton, dans le Wyoming, pour y installer Aérotek. Ce premier modèle produit était un Pitts S-2A biplace (rapidement surnommé « big stinker ») inventé par Curtiss Pitts en vue de servir d’avion d’entraînement à la voltige aérienne. Parallèlement, Aerotek assurera aussi la production du Pitts S-1S monoplace au profil d’aile biconvexe symétrique qui reçut son certificat de navigabilité le 13 février 1973.

Image

Pitts S2B 

En 1977, Curtiss Pitts cède ses droits sur le Pitts Special à Doyle Child et en 1981, la firme Pitts passe sous le contrôle de Frank Christensen. C’était une victoire pour ce dernier dans la mesure où jusqu’à ce moment- là il avait essayé en vain de racheter les licences de construction des avions Pitts. Aussi, en attendant, avait-il fait développé de son côté « l’Eagle », un monomoteur biplan biplace (ressemblant fort au Pitts Special) et produit à Hollister en Californie. Cet appareil pouvait aussi livré en prêt-à-monter, mais avec une notice de montage rendant l’opération plus aisée que celle fournie pour les avions Pitts. Et une fois qu’il eût acquis Pitts il continua la production d’avions par ses deux  firmes (Pitts Aerobatic et Christen Industrie) séparément avant de centrer toute la production à Afton, dans le Wyoming. 

Image

Et ainsi tout d’aller sur des roulettes jusqu’en 1982, année au cours de laquelle commence de diminuer de manière inquiétante les ventes d’avions Eagle livrés en kits. Frank Christensen fait donc appel à Herb Anderson pour que ce dernier lui conçoive un nouvel avion léger dont les ventes puissent éviter la faillite à Christen Industrie. Il en sortira le Christen A-1 Husky dont la silhouette évoque fortement non plus celle du Pitts special mais bien celle du Piper Cub. 271 exemplaires seront vendus… mais Christen Industrie n’en sort pas pour autant du rouge, et en mars 1991 Malcolm White de white International Ltd rachète à Frank Christensen ses deux sociétés qui sont regroupées sous le nom d’Aviat. Aviat continuera de produire des Husky ainsi que des Pitts mais qui désormais ne furent plus disponibles en modèle « prêt-à-monter ». 

Image

Enfin, pour entrer dans des considérations plus techniques, cet appareil trapu à la fois en bois (ailes) et en métal (fuselage et dérive) présente une envergure de 6,10m et est long de 5,56 m. Son poids maximum au décollage est de 680 kg; sa vitesse de croisière la plus élevée de 225 km/h et son rayon d'action de 725 km. Et cet appareil peut encaisser de « +9 G » à « -5G ».

(1) Peut-être cette renommée tient-t-elle en partie au fait que cet avion, adopté par l'équipe nationale américaine de voltige aérienne, fut engagé, en 1972, lors d'un concours international d'acrobaties aériennes en France et ses pilotes, femmes et hommes, y remportèrent la plupart des prix que ce soit en individuel ou en équipe. La patrouille acrobatique privée britannique "Rothmans" qui employa des S2 A contribua aussi à le faire connaître sous tous les cieux.

(2) Curts Pitts, retravailla la cellule pour rendre l'appareil biplace et le pourvoir d'un moteur plus puissant tel le Lycoming IO 360 B4A développant 180 CV (pour lePitts S2 Special); ou encore un Lycoming de 200 CV pour le Pitts S2A. 

Hébergement photos  

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

Les mêmes photos que ci-dessus mais en plus grande résolution.

xxx

Image

Et voici le même appareil lors du Koksijde Airshow le jeudi 7 juillet 2011

Image

Image

XXX

Image

Et revoici le même avion lors du Florennes Airshow ce samedi 23 juin 2012

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos  Hébergement photos

xxx

Image

Pitts S2B à l'aéroport d'Antwerpen-Deurne, ce dimanche 17 mai 2015.

Image

Image

Image

Image

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos 

xxx

Comments