Aviation civile‎ > ‎Avions civils‎ > ‎Tourisme‎ > ‎

SOCATA Rallye

Conçu dans les années 50, le Morane-Saulnier MS 880 effectua son vol initial en 1959. C’était alors un monoplan à voilure basse et avec train d’atterrrissage escamotable. En 1965, Morane-Saulnier est rattaché à la firme Sud Aviation, et plus précisément à la filiale de cette dernière, la SOCATA, spécialisée dans la production d’avions de tourisme.

  Image
Aéroport du Havre septembre 2008

En 1979, les Rallye reçoivent de nouveaux noms : « Galopin » pour le biplace d’entraînement Rallye 110ST ; « Galérien » pour le Rallye 180T spécialisé dans le remorquage des planeurs ; « Gabier » pour le Rallye 235 GT  quadriplace à même de décoller et d’atterrir sur de courtes distances. 

Image

A propos du gabier, il faut savoir que ce terme désignait le matelot chargé de la gabie (grand hunier sur les voiliers). Comme un tel emploi supposait l’escalade verticale (du mât), j’imagine que par analogie, ce surnom a été donné au Rallye qui arrivait à décoller très court… donc à même de soutenir une montée assez raide plus proche de la verticale (pas au point cependant d’y atteindre au sens strict du terme) que horizontale. Enfin ce dernier paragraphe n’engage que moi !

Image

Image

Image

Image


Ci-dessus un appareil de ce type photographié à l'aéroport du Havre en septembre 2008 et ci-dessous l'exemplaire du musée de l'Air de Bruxelles


Sur ce blog, le SOCATA Rallye, c'est aussi : Volez sur des avions de classe internationale ;

Comments