Aviation civile‎ > ‎Aéroports‎ > ‎

Reykjavik

L’aéroport de Reykjavik est à cinq minutes à pied du centre de la ville qui lui a donné son nom. Ses trois  pistes n’étant pas très longues (la 01/19: 1567 m ; la 06/24: 960 m ; la 13/31: 1230 m) : ne sont à même que d’accueillir des avions privés ou court-courriers venant de l’intérieur du pays, du Groenland et des îles Féroé. Mais ce modeste aéroport peut néanmoins accueillir des avions de la taille d’un Boeing 757 par exemple en cas de déroutement si l’aéroport international de Keflavik est fermé. Et d’ailleurs il y a quand même, à côté du terminal pour les vols domestiques, un terminal de prévu pour les vols internationaux.

Trois compagnies aériennes « Air Iceland » et « Eagle Air » et « Atlantic Airways » ont leur siège à l’aéroport de Reykjavik dont la construction a été entreprise par l’armée anglaise en octobre 1940. Une fois la guerre terminée, les Anglais ont cédé cet aéroport au gouvernement islandais qui en a confié la gestion à une entreprise nationale le « Flugstooir»( équivalent islandais de la DGAC en France par exemple).


Hébergement photos    Hébergement photos


xxxxxx

Comments