Aviation civile‎ > ‎Aéroports‎ > ‎

Arivonimamo

Arivonimamo (à proximité de Tananarive) fut d’abord dans l’entre-deux-guerres l’un des 96 terrains d’aviation créés (sur l’île de Madagascar) à l’initiative du gouverneur général Léon Cayla qui croyait en l’aviation au point qu’il deviendra pilote lui-même !


Lockheed L-749 Constellation F-BAZJ

En 1937, le SACM (service de l’aéronautique civile de Madagascar) qui a succédé au SNA (Service National Aérien) utilise Arivonimamo comme une escale sur sa ligne du Sud qui relie Tananarive à Ibosy via de nombreuses étapes. A partir de novembre 1945, Air France arrive pour relier l’île à la Métropole mais aussi pour développer le réseau intérieur à la grande satisfaction des passagers locaux.

Hébergement photos Hébergement photos

La longueur de la piste portée de 2300 à 3100 m permet bientôt de relier la France à Madagascar en 48 heures dès le 28 avril 1947 par Douglas DC-4. Les vols auront tellement de succès que des Lockheed Constellation prendront bientôt le relais à raison de trois services hebdomadaires. Ce succès n’empêchera toutefois pas qu’en 1967, pour la desserte de Tananarive, cet aéroport soit déclassé au profit de celui d’Ivato.

xxx
Comments