Paroles de "Coach"

Retrouvez tous les mois, les paroles de nos coach (équipe masculine et féminine) sur des thèmes précis.
Bientôt vous ne pourrez plus vous en passer...

TOURNOI DE L'ESRA AVRIL 2012

publié le 30 avr. 2012 à 06:21 par club arpajon ESRA

Nous avons fait au beau tournoi de volley ce mercredi 25 avril avec des compétiteurs, des loisirs, des bébés..le club de Janville, de Breuillet, des filles des gars...et surtout du plaisir et de la convivialité.

Quelques commentaires:

Marie (Breuillet)Très bonne expérience à Arpajon ! Bonne organisation avec de quoi grignoter à la fin ! Sympas quoi !!! 
PS : Avec un Aurélien plus fort que jamais !

Pascale (coach loisirs pour l'ESRA): 

J'ai adoré ce petit tournoi et notre équipe tout particulièrement. Je me suis éclatée avec Micha, Marie Jeanne et D'ailleurs très contente que tu ais joué, car ce sont souvent les entraineurs et organisateurs qui ne peuvent pas participer à ce qu'ils organisent et cela me dérangeait beaucoup que tu ne joues pas toi aussi.
Par contre, je paye aujourd'hui. J'ai super mal au dos. Mais difficile de se modérer quand on a envie de gagner soi même et que l'on a une équipe qui en veut également.
O
ui, c'était très sympa et tout s' est très bien passé ( organisation, jeu, dégustation ...).
De toute façon, sur ce type d' idée, Delf, Mim et moi, nous sommes généralement partante à 200% 
J' espère que ceux de Breuillet se sont amusés. C'était pour ma part une SUPER soirée volley.

David (Janville): amitiés sportives et encore merci pour l'accueil hier soir. 



AVRIL 2012 :ENTRETIEN PATRICK (COACH) - BASILE (RECEPT ATTAQUE)

publié le 23 avr. 2012 à 08:55 par club arpajon ESRA

Patrick: je pense qu'il est important de développer le joueur, cela se matérialise pour un club comme le notre de parler volley notamment pour ceux qui passent le bac avec option volley, lire des ouvrages et enrichir le site pour ceux qui sont en STAPS option volley, faire venir des entraîneurs et des joueurs d'autres clubs, jouer beaucoup de match...Une étape du développement peut être d'envoyer un joueur dans un autre club pour faire un test et voir comment il évolue, il y a souvent un effet positif pour le joueur et le groupe  (par exemple acquisition rapide d'un geste non réalisé à entrainement) avec ce genre d'initiative.
Nous devons tout faire aussi pour gagner, la saison dernière se finit par une 3ème place pour un groupe qui était relégable en saison 2009-2010 et une demi finale de coupe Essonnes.
En cette saison 2011-2012 nous sommes toujours en course pour la deuxième place en championnat et nous sommes en final de la coupe Essonnes.

Basile voulait une expérience en FFVB Régional 3 car avec son club de villebon il ne pourra pas vivre cette expérience la saison prochaine, alors je lui ai proposé de faire un tour à clamart avec  thizier que j'ai entraîné en Espoirs et avec qui nous avons finit deux années de suite dans les quatres premiers du championnat régional, il entraîne les espoirs et les séniors R3.
Je n'ai pas peur de perdre un joueur (recruté la saison d'après par le club ou il à fait son test) déjà par ce que la qualité de mon entraînement et les résultats et l'ambiance du club ,doivent nous aider à progresser ensemble et surtout le plus important est le club, bien avant les joueurs, si un joueur doit un jour jouer en équipe d'un niveau supérieur tant mieux. La vie d'un club sain, c'est un départ pour 2 ou 3 nouvelles créations de licences....

Patrick: Basile , tu voulais une expérience d'entrainement avec une équipe de Régional 3, comment était l'ambiance à clamart avec coach Thizier ?

Basile:Pour l'entrainement d'hier, on étais 10 joueurs + Thizier, avec une très bonne ambiance! L'équipe à l'air très soudée à première vue, ce qui fait vraiment plaisir à voir et à jouer, à confirmer pour une impression plus durable!

Patrick: Si on caricature on peut définir deux types d'entraîneurs, il y a les entraîneurs joueurs et les entraîneurs formateurs comment est thizier et comment je suis ?

Basile: Pour reprendre la caricature, je dirais que vous êtes tous les deux des entraineurs joueurs, vous vous imposer au groupe par votre exemple de joueur.

Patrick: comment à démarré l'entraînement ?

Basile: Je suis arrivé à 20h40 pour le début à 45, nous étions déjà 6 arrivés. En attendant les retardataires, avec 3 autres joueurs, on a fait naturellement un petit 2/2 sur toute la largeur du terrain, mais que sur 3m de profondeur, c'est vraiment sympa à faire et t'oblige à regarder le placement des joueurs adverses et à contrôler tes gestes...
Ensuite, on a commencer la chauffe, en trottant avec au bout d'environ 3/4 tours de terrain, "pause" à 2 avec échanges de manchettes seulement, puis de nouveau trotter et re-pause mais en passes hautes. Ensuite la chauffe à l'attaque en 4 et en 2, toujours avec des relances, même au centre!

Patrick: tu sais maintenant l'importance que j'attache au nombre de contact effectué et la correction de la technique et tactique des joueurs, dans la séance.As tu pendant l'échauffement eu le même effort tactique et technique que lors du biathlon volley par exemple ? 

Basile: Oui, j'ai eu le même effort tactique et technique, ne serais-ce par le fait que je suis là pour essayer un entrainement en R3 et que les autres joueurs ont un meilleur niveau, ce qui me pousse à m'améliorer; mais aussi par le fait que Thizier était toujours à regarder tous les joueurs pour les corriger dés que besoin.

Basile:Après, Thizier nous a enchainer des situations de relance, en poste 1/6 et 5/6, en partant du bloc au centre, avec un pivot à l'emplacement du passeur.Cet exercice avait pour but de nous forcer à être très mobile avec une bonne lecture de balle (balle courte ou longue), mais surtout à se bloquer au moment du contact de balle.

Patrick:Je t'ai donné une consigne avant d'aller à clamart, c'était indique que tu es réceptionneur attaquant, alors que tu joues au centre à villebon, ce qui pour moi n'a de sens que si on veut te faire développer de la rapidité dans la mobilité et dans le sens tactique, car tu n'as pas le profil des centraux fins et  longilignes avec des grands segments ou des très véloces...comment éétait les centraux de clamart ?

Basile: Comme tu m'avais prévenu, je suis plus sur la morphologie des récep/attaque, vu les centraux et leur hauteur, impressionnant je trouve, surtout 1! Après, bien que je joue central à Villebon, je préfère largement jouer en récep/attaque en 4, comme avec Arpajon et Fontenay-aux-Roses.
Je me suis bien fait plaisir, et ça me permet de bien me motiver, la majeur partie de leurs attaques restent des plombs en milieu de terrain, à partir de n'importe quel poste, et ne constitue pas "l'exception"...


Basile: Et pour finir, on a fait 2 gagne terrain, avec 3 équipes (2*4 et 1*3). Le premier, durant les 7 premiers points, attaques à 3m seulement, ensuite de 8 à 14, bidouilles, et de 14 à 21 libre. Le second gagne terrain directement en jeu libre.

Patrick: globalement tu étais comment sur cette séance découverte ?

Basile: Je trouve que je n'ai pas très bien joué, mais je me suis assez bien débrouillé, j'étais surtout un peu en retrait vu leur niveau de jeu, mais ça m'a booster pour mardi et la j'ai vraiment envie de me lâcher à fond! 

Patrick: A toi de jouer pour gagner une place et montrer ton plaisir  dans un environnement que tu ne maîtrises pas, tu es en question là bas, à savoir as tu le niveau pour faire un entraînement avec eux, vont ils d'accepter sans te juger pendant ces deux séances ? à toi de jouer librement avec tes qualités et tes défauts. Mais est ce que tout ne partira pas de la façon dont tu vas communiquer (paroles, écoute des consignes, technique, tactique, physique, jeu sans ballon.....)

Basile: Pour cet entrainement, Thizier m'a dit que c'était tranquille par rapport à d'habitude, vu que c'était les vacances et qu'il manquait du monde, et il m'a proposé d'y retourner mardi, mais ce sera plus un "petit tournoi"! Mais c'est sur que pour me faire une place dans ce groupe, ça va se jouer sur mes qualités et mes défauts de joueurs, à moi de faire en sorte que ça marche!

Séance du mercredi 01 Février 2012

publié le 4 févr. 2012 à 12:44 par club arpajon ESRA

Toujours pas de match contre janville.....
Peut être ce samedi 4 février.
20H10 arrivée de steeve et stéphane puis à 20H20 de Ralph. Après une petie course pour s'échauffer nous faisons tous les quatre un foot volley. le match est gagné par la paire stéphane steeve.
Puis nous faisons un match 2x2 et je gagne avec ralph le match.
20H35 arrivée de Greg
20H40 jérémie et michael, 20H45 john et sébastien et aurélien, 21H Guilain puis Geoffrey
Depuis fin novembre les gars ont jusqu'à 21H la liberté pour s'échauffer et se préparer à l'entrainement, pour moi c'est l'occasion de voir comment les joueurs se mettent en condition et voir si l'esprit de groupe est déjà en place.
Steeve qui regarde souvent mes séances sur mes notes me signale que je n'envois plus la séance par mail à l'avance, je répond que maintenant je note mes exos sur le site.
D'un point de vue générale pour ce mois de Février, nous sommes toujours sur le bloc à trois sur situation minimal pour l'adversaire. On commence l'attaque petite diagonale et le gainage est toujours présent (il fait froid dans le gymnase alors on se réchauffe comme on peut...)
Passeurs: défense en 2 sur attaque diagonale
Receptionneurs attaquants: Service court et bloc sur 3m adverse
Centraux: Déca et tendu en 4 et enchainement au bloc d'une fixation  puis d'une 3m
Pointu: service smaché 1/4 du terrain et défense
Libéro: Relance et passe en manchette
 
Guilain à son circuit pour renforcer sa cheville blessée.
21H Exo de BLoc à trois.
Des mires servaient de repère visuel pour la position des mains.
La principale difficulté et sur la synchronisation du saut
Sébastien fait encore trop l'essui glace, comme steeve d'ailleurs.
consigne à jérémie et michael pour la position de leurs mains.
A mon avis il faut que les joueurs se déplacent loin sur le premier pas puis ajuste si nécessaire avec un deuxième pas avant le saut.
La variante "plus" à fonctionné avec la défense du non contreur sur une attaque de l'entraîneur. mais sur la contruction d'attaque le gars au centre ne fait pas toujours sa passe en regardant le poste 4.
 
21H25 Réception à trois avec un système en V ou un sytème à plat en fonction du type de service.
Au début manque de communication, en plus les serveurs sont masqués par un voile sur le filet les réceptionneurs sont donc légèrement en crise de temps. 
guilain reste en retrait même sur service smaché
A noter une bonne série de john au service
Globalement la zone de conflit a été cherché, un duel c'est mis en place entre les réceptionneurs et les serveurs (je n'ai pas mis de score, dommage....mais si on passe sur une forme d'opposition les gars baissent la qualité de la réception)
 
21H45 Attaque petite diagonale
Au début attaque libre à ce moment je vois geoffrey faire la passe d'un côté puis attaque petite diagonale face à un bloc (physioball ou 2 joueurs sur un banc)
J'ai mis au sol un tracé à la craie pour la course d'élan. La consigne à la frappe est l'épaule gauche orienté vers la petite diagonale.
Sur la variante "plus" relance avant de faire son attaque, john au début relance dos au filet puis après 3 passages, il se donne du temps pour pivoter et relancer.  Au début les gars en défense ont du mal surtout aurélien.
 
22H10 jeu libre
les équipes sont librement composées, équipe 1 stephane/sébastien/steeve/ aurelien contre équipe 2 Jérémie/greg/michael/geoffrey/ralph/guilain
 
22H30 gainage
Essentiellement un travail abdos fessiers puis 20H40 étirements
 
Bilan :
Avec ce froid il faut vraiment bien s'échauffer et s'hydrater les gars!!!!!
Bonne séance de john au service et à l'attaque
Pas la soirée de sébastien en manchette
Petit bobo pour stéphane.
 
Avec un peu de chance, lundi je fais une séance pour l'amélioration individuelle de la frappe d'attaque.
Patrick.
 
 
 

plannification et programmation....

publié le 29 janv. 2012 à 09:49 par club arpajon ESRA   [ mis à jour : 29 janv. 2012 à 09:49 ]

 
Voici pour vous un document utile pour les entraineurs et joueurs UFOLEP ou FFVB qui souhaitent mieux maitriser et comprendre la gestion de la saison sportive et le groupe de sportifs.
 
Planification_et_programmation_2011.pdf
 
Patrick, pour l'ESRA.
 
Extrait de CHEVALET Philippe C.T.S Ligue des Flandres Stage Entraîneur Fédéral 1er degré CREPS de Wattignies (Flandres) Janvier 2011
 
La Planification Doit permettre de faire apparaître sur papier : ( sous forme de tableaux, de calendriers)*les matches*les entraînements *les périodes de vacances*les objectifs et sous – objectifs de la saison
 
La Programmation Permet à l’entraîneur de placer dans les différents cycles qu’il établira et qu’il aura réparti sur la saison sportive: *ses charges de travail*ses orientations techniques et tactiques
La Planification• Est élaborée par l’entraîneur • Est donnée à l’ensemble des joueurs, à l’encadrement et au dirigeant responsable des réservations de salle.
J'ai donné à José et Pascale début juin 2011 ma Planification et ma programmation pour la saison 2011-2012, ainsi j'ai l'avis de deux autres entraineurs qui connaissent plus ou moins bien le groupe et les caractéristique du championnat, (dans l'idéal il faudrait un échange avant, pendant, et après la saison pour s'assurer de la pertinence des objectifs qui sont choisis avec la réalité du moment). Bien sur il manque à cette date des données sur la composition complète du groupe de joueurs mais les discussions avec les futurs nouveaux joueurs étaient déjà entamées. Aussi, les dates et la composition des équipes du championnat ne sont pas complètement à notre connaissances, mais au ¾ les équipes seront les mêmes puisqu'on resterait dans la même division que la saison 2010-2011. Communiquer ces informations aux joueurs juste avant les vacances d'été, c'est un peu lancer une bouteille à la mer avec certains joueurs, par contre en cours de saison j'essaye de rappeler en début de séance ou nous en sommes ...
Principes de la planification:
• gestion du temps• mise en place de priorités • stratégie de démarche projet • Préciser la période considérée :• Année, trimestre, mois, semaine, journée • Fixer vos objectifs pour cette période • Faire un plan de projet, résultat à atteindre, échéancier • Établir vos priorités pour cette période• Utiliser la liste de priorité Réserver des espaces temps dans l’agenda • Tenir compte des activités planifiées antérieurement
1/ Bilan de départ ou État des lieux : • *Classement précédant / Antécédent dans la division • *Effectif restant (2/3 des pères de famille et 1/3 de jeunes séniors) Bilan individualisé (investissement à consentir !) • *Place de l'équipe dans le club Fanion / PremièreRéserve/« B » Jeune d’avenir / Obligation de jeune Paradoxalement l'équipe fanion n'est pas l'équipe féminine qui évolue en première division 1, ni l'équipe masculine que j'entraîne et qui évolue en troisième division, mais plutôt, l'équipe de 6x6 mixte constituée d'un noyau d'amis. La vie du club tourne autour de cette équipe, avec des avantages en terme de mobilisation et de dynamise de club et des inconvénients en terme d'organisation du travail technique, tactique, individuel ou collectif... Cette saison l'apport de nouveaux joueurs à permis de diluer les gênes sur le 6x6 masculin et préserve le bon esprit et la composition de l'équipe 6x6 mixte. Après je gère au cas par cas des situations ou par exemple des joueurs enchainent le samedi 2 matchs de 6x6mixte, le lundi un match de 6x6 masculin pour la coupe essonnes, le mardi un match de 4X4 le mercredi mon entraînement que je suis obligé d'alléger et le vendredi le match de championnat qui est à mes yeux le plus important mais qui physiologiquement et mentalement ne peut pas l'être pour les joueurs qui sont en crise de récupération. Le plus dur ce n'est pas de jouer ce cinquième match en moins d'une semaine le vendredi mais de faire comprendre que certains joueurs vont manquer de lucidité ou d'éfficacité (parce qu' à l'attaque ou au service taper 200 fois dans le filet, faire les mauvais choix,tout au long de la partie, ils auront bien assez d'énergie pour le faire 5 sets!!!). J'ai fini par comprendre,mes joueurs ne manquent jamais d'énergie, mais d'efficience...
2/ Connaissances du futur immédiat:– *Recrutement • Quel (s) joueur (s) va t’on chercher?– *Arrivées • Qui vient naturellement chez nous (ambiance de groupe, qualité d’entraînement) – *Dispositions financières (en ufolep penser d'abord en terme de passion et de mutualisation des efforts entre des clubs géographiquement proches...) • Même que précédemment• Un peu plus ou un peu moins ? !!!
3/ Objectifs (court terme, moyen terme et long terme)…. les résultats attendus : *Mise en discussion et accord avec les joueurs et les dirigeants d' objectifs possibles et réalisables • *Montée, Maintien, Place ? (la saison 2010-2011 fini à la troisième place nous permettait d'espérer la montée la saison suivante, mais le chamboulement des divisions qui est quand même assez fréquent en ufolep, me gêne pour définir les forces et les faiblesses de nos adversaires, en plus nous n'avons que des matchs allers, donc nous jouont la saison pratiquement sur chaque match).
4/ Planification et Pré – Programmation *Réalisation sur document écrit de la planification de saison
5/ Consensus de l’équipe(joueurs et staff technique) Le seul vrai consensus établi est que les gars préfère un match en semaine et si possible le mercredi jour d'entraînement plutôt qu'un match le week end (famille, match FFVB, match corpo, travail le dimanche...) *La remise d’un document permet à l’ensemble des gens concernés d’être informés de ce qui sera proposé d’une manière générale et de préciser les tâches de chacun Mes joueurs demandent peu sur le sujet, alors je profite des possibilités de faire des entraînements individualisés pour discuter de progression individuellle et collective.
6/ Programmation effective: • Calendrier avec Début, Cycles, Tournois, Matches,Périodes de repos (vacances), Fin. *Plans de projet par priorité• 40 à 50% sur le mois, 50 à 60% sur la semaine Volume/intensitéDominante/entretienStabilité/transformation Orientation de travail: Physique, technique, tactique Offensif, défensif Individuel, collectif *Préparation précise jusqu'à la fin des matches allers *Préparation des séances par cycle de 3 semaines
 
 7/ Réalisation effective sur le terrain: • Entraînements Tournois préparatoires, • Matches Évaluations statistiques (Vidéo, « Notation papier ») La saison 2010-2011 à été pour les joueurs la découverte d'une analyse vidéo des matchs, fabrice avait en plus la possibilité de mettre ces vidéos sur un serveur accessible par internet.La difficulté est que certains joueurs tolèrent plus ou moins bien l'analyse de leur difficultés devant le groupe tout entier.Du coup j'ai gagné du temps dans la gestion de conflit mais perdu du temps dans la réalisation de ces analyses compter 3 à 4H pour un match, en faisant un décriptage par secteur (passeurs, centraux...)envoyé individuellement par mail avec un montage vidéo de quelques secondes. Dans un deuxième temps les stastiques habituelles étaient ajoutées et diffusées à l'ensemble du groupe.
8/ Évaluation en cours de saison (sous – objectifs planifiés):• Classement• Effectif joueurs restants • Bilan collectif ou individualisé
 
9/ Réadaptation éventuelle de la programmation (si sous - objectif pas atteint) Analyse des écarts! Quelles étaient les causes?(pour nous surtout du à des indisponibilités après une blessure ou des absences professionnelles qui fait qu'un joueur peut réapparaitre le jour d'un match après trois semaines d'absence) Que faire pour que cela ne se reproduise pas ?Nouveaux objectifs! Nouveaux cycles et ré - orientation de travail :+Physique, technique, tactique +Offensif, défensif+lndividuel, collectif Après notre défaite 3/0 face à Quincy je n'ai pas eu l'impression et c'est dommage,que les joueurs remettaient en question quoi que ce soit.
10/ Réalisation effective sur le terrain: • Entraînements Matches amicaux et officiels • Évaluation statistique (Vidéo, « Notation papier »)
 
11/ Bilan global de fin de saison:Classement final Bilan objectif (joueurs, dirigeants et entraîneur)– +Qualités, Défauts (équipe) +Point forts, Lacunes (joueur)
12/ Réflexion sur la saison prochaine: • *Groupe :Pour ma part je pense qu'il faut qu'un autre entraîneur prennent en charge le groupe pour la saison 2012-2013 afin de lui donner un nouveau souffle tout en s'appuyant sur le travail déjà fait,cette équipe peut finir cette saison dans les deux premières places et à le fond de jeu necessaire pour ce maintenir en division supérieur, nos matchs amicaux le prouvent. – +Garder l'effectif– +Ne pas perdre de joueurs clefs – +Améliorer (rendre meilleur) je pense qu'il faut en plus un passeur d'expérience et un pointu fort au bloc pour renforcer l'équipe en 2012-2013. • *Expérience du collectif• *Joueurs expérimentés (recrues) • *Nouvelle forme d'objectif, de travail (un nouvel entraineur pourra dynamiser le groupe. Si besoin, je pourrai agir en tant qu'adjoint).
Principales périodes dans la saison
A/ Période Pré Compétitive
B/ Période Compétitive
C/ Périodes transitoires :• *De courte durée• *De longue durée
A/ Période Pré Compétitive• *Permet la remise en forme de l’ensemble des joueurs sur le plan physique• *Permet le travail quantitatif dans le domaine technique et tactique• *Permet d’établir le collectif grâce aux tournois et aux matches collectifs
B/ Période Compétitive• *Permet d’affiner:• le physique • le technico – tactique• les schémas d’organisations offensive et défensive • *Prévision de préparation de matches (retour)
C/ Périodes transitoires• *de courte durée :• + léger repos • + activité physique et sportive spécifique entretenue•• *de longue durée : • + grand repos ( vacances)• + entretien physique et sportif
les périodes... la principale source de conflit... Dans ma gestion j'ai pour principe d'inclure des phases de récupération individualisées. Certain joueurs prennent cela comme une exclusion... « j'ai pas payé pour rester chez moi ou pour donner les ballons pendant une heure... » Dans ce que j'explique, surtout avec les nouveaux et les récalcitrants, c'est que si ils ont besoin de se défouler après la journée de travail (ce qui est une intention louable...) et bien il prennent un ballon de foot et ils tapent dans un mur ou ils peuvent courir 15 Km entre 20H et 22H, bref, il n'ont pas besoin de moi. La gestion d'une saison dans un sport collectif à forte connotation individuelle comme peut l'être notre volley ball, fait que le joueur (non seulement pour le bien à court terme de l'équipe mais également pour le maintien de son intégrité physique à long terme qui doit lui permettre de pratiquer et de prendre du plaisir le plus longtemps possible)doit accepter des phases de repos ou plus exactement, des moments ou il se met au service de l'équipe, car je donne une possibilité de venir à l'entrainement et de faire l'échauffement mais ensuite le joueur au « repos » devra se mettre en position de partenaire d'entraînement. Dans le meilleur des cas cela renforce l'esprit de groupe et cela aide à une relation de confiance et d'échange d'idées avec le coach, dans le pire des cas cela renforce l'esprit de groupe contre le coach et sa facon de faire...
PRINCIPES DE PROGRAMMATION
• « Savoir se définir des objectifs »• Entretenir :
* 2 entraînements par semaine : rentabiliser le joueur en fonction de ses capacités initiales• Développer les capacités : * 3 entraînements par semaine : étendre les capacités, approfondir : faire un certain nombre d'actions plus vite et/ou plus longtemps.• Transformer : modifier les savoir-faire et/ou les capacités.
• 1- Stabilisation et découverte. • 2- Emploi du temps et unités d'entraînement.• 3- Durée des exercices. • 5 -Notion de Dominante - Entretien.• 6- Intensité .
 
PRINCIPES DE PROGRAMMATION
1- Stabilisation et découverte.
• Les séquences d’entraînement doivent se succéder selon une alternance entre:
• *la stabilisation des acquis et • * l’émergence d'habiletés nouvelles
2- Emploi du temps et unités
d'entraînement.
• L’organisation est bâtie sur le principe des unités d'entraînement qui se succèdent en 3 séquences :
• *Acquisition
Apprentissage acquisition et évaluation des habiletés (niveau de réussite actuel)
• *Modification
Modification de la stabilité de ces acquis en incorporant des variables sur la durée, l'intensité, la complexité, le rapport de force (acceptation de l'échec à un moment donné pour transformer ses savoir-faire et vaincre de nouveau)
• *Stabilisation
Stabilisation des acquis à un niveau supérieur à l'unité première; le joueur doit apprendre à les utiliser dans un rapport de force; trouver les solutions appropriées dans les situations de jeu aménagé. Les joueurs ont encore du mal sur situation aménagée à dégager rapidement une solution collective face à un problème, il manque encore des leaders capable d'intervenir de facon clair et efficace sur le comportement que doit avoir le groupe, l'entraîneur reste dans ces situations à mon goût encore trop souvent à l'origine de la réussite, mon expérience me permet de dire que dans ces situations aménagés un groupe de filles trouvera plus rapidement une solution collective et un groupe de gars trouvera une solution plus lié au surpassement d'un individu du groupe.

3- Durée des exercices.
• Chaque exercice doit être long (plus de 20 à 30 mn), pour favoriser l’acquisition.
• Cette acquisition passe par un nombre important de répétitions pour chaque joueur.
4- Intervention sur la qualité de réalisation.
• L’intervention de l'entraîneur sur la qualité de réalisation est très importante.
Chaque situation sous-tend un objectif particulier :
• - Qualité d’exécution,
• - Qualité de déplacement,
• - Attitude mentale,
• - Jeu sans ballon,
Respect des consignes …
• Les interventions de l'entraîneur doivent être ciblées précisément à l’aide de phrases courtes, et « chocs » , sur un ou deux points essentiels plutôt que sur des thèmes généraux .
• Il est également important de sensibiliser les joueurs sur les fautes commises, le moment où elles se produisent, par rapport à la facilité ou la difficulté du geste à réaliser, l’attitude du joueur par rapport à son intention de départ.
5 -Notion de Dominante - Entretien.
• - Chaque cycle doit posséder des thèmes dominants et des
thèmes d’entretien qui s’inverseront pour le cycle suivant
(dominant devient entretien et inversement). L'alternance de ces thèmes est la suivante :
• Aspects relatifs au jeu sur le service adverse (Réception; Construction - Attaque; Soutien) que nous appelons REPRISE DU SERVICE.
• Aspects relatifs au jeu sur notre service (Service; Bloc; Défense; Contre-Attaque) que nous appelons GAIN DU POINT.
6- Intensité
La séance de volley - ball n'est pas tout le temps intense. Lors d'un cycle, il est important de bien cibler l'intensité des exercices.
• Par exemple, lors de séances longues ou précédées de travail physique, et selon le principe de l'alternance évoqué ci dessus,
cette intensité doit être moyenne de façon à ne pas hypothéquer la suite du cycle, et à permettre également au joueur de s'imprégner de l'exigence technique.
• Lors de séances ciblées, l'intensité peut varier en fonction des objectifs recherchés; dans le cas de la recherche de
stabilisation gestuelle, l'intensité pourra être soutenue, voire élevée, entrecoupée de périodes de récupération active.


La Séance

Préambule
• Avant de composer une séance des paramètres particuliers sont à
considérer dont vous trouverez ci – dessous les plus évidents :
• a) le nombre hebdomadaire de séances
• b) les lieux et heures d’entraînement
• c) leurs espacements dans le temps
• d) la catégorie d’ âge et le niveau des joueurs
  e) la proximité des prochains matches sur les mêmes objectifs, compte tenu des priorités dégagées dans la planification annuelle.
• Comment peut on envisager l’organisation de séances selon leur fréquence ?
• Avant tout de quels moyens, l’entraîneur peut – il disposer ?


1) Les procédures d’entraînement : (geoffrey, il faut connaître cela par coeur....)
*Manipulations, jonglages et agilité
*Séries
*Circuits
*Enchaînements de tâches
*Exercices en formation
*Jeux d’opposition

2) Utilisation des techniques de l’entraîneur :
(j'ai plus beaucoup le temps de bosser ma technique....)
– *Lancers
– *Services
– *Frappes
– *Rebonds
• La maîtrise la plus complète de ces techniques est un élément
déterminant de la qualité des entraînements.

• Selon le niveau des équipes et des joueurs, les parts respectives accordées à chaque procédure sont variables.
• Cependant on peut dire qu’entre le débutant et le « presque confirmé » les répartitions seront différentes comme présenté ci – dessous

Quelques contenus de séances:
• 1) Une séance par semaine : notre cas avec l'ESRA volley
• a/ La priorité est à l’organisation tactique de l’équipe, répartition des rôles et des tâches et mise en place des réseaux de communication. Exercices de
formation et jeu d’opposition. En début de saison, nous avons beaucoup fait en échauffement spécifique volley des exos multi ballons qui avaient pour thème la communication.
• b/ Consolidation des acquis en utilisant des procédures d’entraînement telles que circuits et enchaînements de tâches.
• c/ Perfectionnement des techniques sous forme de séries.(surtout depuis janvier)
• d/ Renforcement physique généralisé et adaptation physiologique à l’effort
(endurance – vitesse)

• 2) Deux séances par semaine :
• a/ La première séance après le match doit être la plus dure pour profiter des
effets physiologiques du match. Elle sera orientée principalement sur les séries
et les circuits, le renforcement physique et l’adaptation physiologique.
b/ La seconde sera plus qualitative  (c'est ce que j'essaye de mettre en place avec les séances individualisés du lundi soir mais cela conduit le joueur dans une logique différente de la logique du jeu des loisirs et par exemple la blessure de michael compétiteur du mercredi et participant aux entraînements avec les loisirs « blessure grave et à mon sens évitable si il avait enchainé son entraînement perso par des étirements prolongés plutôt qu'un match avec le reste du groupe loisir », michael blessé, tout seul la saison dernière après une action dans le jeu qui faisait suite à 40 min d'exercice quasi individuel avec un rythme élevé et une exigence sur le plan de la qualité de la réalisation technique...)
Pour éviter d'autres incidents de ce genre je propose une séance le lundi sans jeu « mais du coup il manque des joueurs pour le groupe loisir qui est aussi important pour le club,ne pas oublier nous sommes tous de futurs joueurs loisirs...», ou le mardi mais la difficulté est que 24H après le joueur enchaîne l'entrainement collectif du mercredi....bref, un vrai casse tête!!!!
avec enchaînements de tâches, jeu dirigé et éventuellement étude des rapports de forces pour le prochain match.

3) Plan type d’une séance

• 1/ Début de la séance :
• *Regroupement des joueurs : explication du thème de la séance et mise en
action.
• *Echauffement général (Jeu avec et sans ballon)
• *Dérouillage articulaire (Rapide et actif)
• *Renforcement musculaire (gainage, renforcement chaînes sollicitées)
• *Echauffement spécifique sans ballon : agilité, déplacements et sauts.
• *Echauffement spécifique avec ballons : agilité, jonglages et coordination
En début de saison je dirige beaucoup les échauffements à l'entraînement du mercredi, puis début janvier progressivement je laisse de plus en plus de liberté aux joueurs, ils sont responsabilisés et peuvent collectivement ou individuellement se mobiliser.
A l'inverse en match je laisse beaucoup de liberté pour l'échauffement entre septembre et décembre, puis début janvier j'installe une routine pour tout le groupe qui tourne autour de l'entraîneur, ceci juste après les 15 min de 1 ballon pour 2 et avant le passage à l'attaque.
L'échauffement devient plus spécialisé avec deux groupes passeurs-libéros et réceptionneurs-attaquants-centraux, à terme j'espère faire 3 groupes et permettre aux centraux de faire un échauffement encore plus spécifique à leur poste.

• 2/ Corps de séance :
• *Suivant le ou les thèmes prévus, mise en place des exercices -avec procédures
adaptées avec ou sans technique d’entraîneur-.
• *Le jeu n’a pas de place précise dans la séance.
• *Des mises en situation qui permettent de travailler un rapport de force sont à
envisager avec des contrats et/ou défis entre joueurs.
• *Vers la fin, il est recommandé d’augmenter le rythme et l’intensité des
exercices. (vers l’effort physiologique limite !?!!).

• 3/ Fin de séance :(Pour moi idem échaffement dans la prise en main ou la liberté donné aux joueurs)
• *Retour au calme
• *Relâchement
• *Etirement

Extrait de Manager et Managérat CHEVALET Philippe

publié le 29 janv. 2012 à 03:35 par club arpajon ESRA

 
Après avoir constaté de nombreuses équipes ne pas utiliser le temps mort au cours d'un match, je vous propose un extrait de manager et managérat de chevalet Philippe.
Pour l'ESRA, Patrick. 
 
Les Temps – Morts

* Les temps – morts techniques

D’une durée d’une 1 minute qui doit permettre aux joueurs de prendre

leur temps (boire, s’asseoir, récupérer) et d’écouter le manager avant le retour sur le terrain.

N.B. :Ne pas surcharger les joueurs de consignes et conseils pendant cette minute.

* Les temps – morts usuels

D’une durée de trente secondes qui doit permettre au Manager de provoquer une coupure du jeu pour :

+ stopper un mauvais moment (prise de plusieurs points consécutifs)

+ donner de nouvelles consignes ou quelques conseils

+ calmer ou dynamiser l’équipe ou un ou plusieurs joueurs

+ une intervention individuelle ou collective

Exemples de consignes :

Technique

+ se concentrer sur l’action à venir

+ préparation, geste technique

Tactique

+ orienter le jeu d’un ou plusieurs joueurs

  • recentrer l’équipe ou les joueurs sur ce qui marche bien

Physique

+ Effort physique à produire

+ Savoir se donner des moyens pour récupérer

Psychologique

+ Calmer (décompresser), Dynamiser ( ou motiver)

+ Se concentrer sur un joueur, sur le ballon ou sur une action

Les Changements de joueurs

Doivent permettre au Manager d’apporter un plus au fonctionnement de son groupe :

* Provoquer une coupure de jeu (Temps mort supplémentaire)

* Permettre la récupération d’un joueur

* Apporter une compétence :

+ technique (ex : savoir frapper un angle)

+ tactique (ex : jouer en défense en 6)

+ physique (ex : grandir le contre)

* Dynamiser, calmer l’équipe

N.B. Un changement de joueur doit toujours être préparé

* Pour un moment de jeu :

missionner le joueur qui va rentrer sur des actions ou pour des consignes spécifiques

* Pour un set :

sensibiliser le « futur rentrant » sur le poste qu’il va devoir occuper

(adversaire direct –ses tendances, points forts et points faibles), sur les actions réalisées par le futur « sortant »

N.B. Eviter plusieurs changements de joueurs d’un seul coup, laisser le temps au joueur rentrant de se mettre dans le rythme ( éviter « le social »)

- Soirée E.R. 2 décentralisées 2004-

L’Entraîneur – Manager -être passionné- doit apporter ce qui semble être le meilleur pour son équipe :

Il doit rester suffisamment lucide pour apporter et donner les bons conseils (son savoir technico - tactique)
Il doit être un tant soit peu comédien (sans excès) pour apporter de l’émotivité, créer des effets surprises afin de faire réagir ses joueurs face aux diverses situations qu’amèneront le jeu !

Entrainement du 23 janvier 2012

publié le 24 janv. 2012 à 11:59 par club arpajon ESRA   [ mis à jour : 28 janv. 2012 à 03:19 ]

Au programme de ce lundi la suite du travail pour améliorer la frappe du ballon lors des services smachés tennis et le service smaché.
La séance ce fait sur la mezzanine, le choix de ce lieu est du à l'étroitesse, en largeur il y a à peine 5m ceci oblige les joueurs à être plus précis sous peine de devoir descendre pour récupérer le ballon échapé et le peu de lumière ce qui fait un contraste avec le ballon de couleur qui devient une cible visuelle plus net pendant les exercices, j'ai beaucoup portés l'attention des joueurs pour qu'ils pointent le ballon avec la main gauche et qu'ils regardent le plus possible le ballon à la frappe.
Michael s'est ajouté à sébastien, geoffrey et aurélien.
Cet entraînement du lundi soir sera sans doute le dernier, car il pertube l'organisation de l'entrainement des loisirs. j'espère pour Pascale que l'effectif des loisirs augmentera (il y a surement des loisirs de Breuillet et de Boissy qui aimeraient participer aux séances du lundi soir...), ce qui permettra de ponctuellement faire une séance supplémentaire spéciale pour 3,4 compétiteurs, le lundi sans diminuer le nombre des participants "loisirs"; à défaut l'entrainement du mercredi devra apporter autant de qualité que ces séances en petit groupe, que personnellement j'affectionne car le rythme est élevée et les échanges entraineurs joueurs sont libérés, le joueur devient aussi un "décideur" dans la séance. 
 
21H
échauffement cardio avec un slalom associant vitesse et déplacement variés puis jeu de vitesse des mains et des pieds coordonnées avec un cible à toucher au mur avec les mains et les pieds.
Sébastien était moins essouflé que la semaine dernière
Michael n'arrive pas encore à accélérer sur les reprise d'appuis, il n'y a assez pas de changement de rythme et de prise de vitesse.
 
21H10 Etirements avec beaucoup de contracter relacher étirer.
 
21H16 service smaché face au mur placé à 1m avec une cible placée à 2m60 de hauteur
l'attention est portée sur la position du coude par rapport à l'épaule. Dans cet exo la promiscuité des joueurs fait qu'ils portent leur attention sur la qualité du geste.
Le grand nombre de répétition nous fait travailler notre endurance signale geoffrey.
 
21H24 Gainage statique, le sphinx de michael avec en plus une variante au bout de 2minutes, rester sur 3 appuis au lieu de 4. Puis pause.
Cette semaine sébastien a sa bouteille d'eau !!!
 
21H30 Relance assis sur physioball. deux partenaires lancent chacun un ballon que le joueur renvoit en touche haute je me place derrière avec un troisieme ballon, après le deuxième contact la consigne est de garder les bras en l'air pour accentuer le "prendre et jetter" du poignet sur la troisième touche.
Le quatrième joueur était en attente avec une cible placer à 2m60 de hauteur sur une colonne de 1,5m de largeur à viser au départ à 1m puis on recule d'un mètre après chaque réussite.
L'exo de relance était rythmé, les joueurs comme sébastien et michael commencent à comprendre l'aide et l'énergie que peut donner le physioball avant le contact. Cet exo était une pause par rapport au geste du smaché.
 
21H45 sur lancer des partenaires frappe d'attaque en appuis avec les genoux sur le physioball.
Sur cette exo l'attention est portée sur la posture car l'équilibre est difficile à trouver au début ensuite je porte plus les remarques ou les questions sur le moment de l'impact main-ballon (hauteur, placement devant ou derrière la tête, coude sous l'épaule)
au deuxième passage, ils ont tous remarqués avec moi qu'une bonne frappe faisait un "son" bien distinct, ils ont par la suite cherché à coiffer le ballon et travaillé le poignet,de facon à reproduire ce son.
 
22H service sur terrain de volley au début départ à 4m sans sauté puis progressivement vers 9m avec service smaché
sébastien à encore tendance à croiser les jambes au contact mais maintenant il en a conscience, à noter sa frappe est plus sèche (elle fait un bruit sourd...)
Aurélien devient régulier dans le lancer du ballon.
Geoffrey qui à mal à l'épaule depuis le début de la rentrée en STAPS n'a pas fait plus de 3minutes de service.
 
22H30 En fin de séance Etirements passifs face au mur et discussion et échange de sentiments.
 
geoffrey dit: il faudrait faire un peu plus de rapidité dans la séance avec accélération et décélération...
michael dit: mon lancer n'est pas assez maitrîsé, pas assez haut et devant moi.... 
 

Musculation et cours de geoffrey

publié le 22 janv. 2012 à 11:53 par club arpajon ESRA

Notre geoffrey nous permet de lire son cours sur la musculation....
 

La musculation :

Elle consiste à réaliser de façon organisée des mouvements contre résistances afin d’engager une transformation du système neuro-musculaire : transformation au niveau des « moteurs musculaires », mais aussi transformations des mécanismes nerveux de commande et de contrôle du mouvement.

Il y a globalement quatre types de population qui pratiquent la musculation de nos jours

-Les bodybuilders, dont la finalité est l’obtention d’un effet morphologique (voire esthétique) en privilégiant les procédés favorables à l’hypertrophie musculaire.

-Les personnes intéressées par un effet sur leur santé, sur leur condition physique, au travers de pratiques diversifiées de musculation où prend place par exemple « l’aérobic », « le stretching ».

-Les personnes, en phase de réadaptation, préoccupées par le recouvrement de leurs capacités fonctionnelles usuelles, qui pratiquent une musculation de rééducation fonctionnelle s’inscrivant souvent dans un cadre médical.

-Les sportifs dont le but est l’accroissement des capacités du système neuromusculaire à générer du mouvement. La musculation est alors uniquement destinée à développer les capacités musculaires fonctionnelles, bases nécessaires à l’expression d’une motricité de haute performance.

La force:

C'est la faculté de vaincre une résistance extérieure ou de s'y opposer.

Elle est due au raccourcissement ou à la contraction d'un muscle ou d'un groupe musculaire, qui est à l'origine du mouvement ou de l'absence de mouvement de l'articulation croisée par le corps musculaire

Objectifs généraux du développement de la force:

- Développement harmonieux entre fléchisseurs et extenseurs (entre muscles agonistes et muscles antagonistes).

- Développement harmonieux entre le haut du corps et le train inférieur.

- Obtention d'une force égale côté gauche/côté droit.

- Recherche de l'augmentation du poids de corps (et des capacités fonctionnelles).

Trois grands types de force:

Force maximale: C'est la plus grande force possible qui peut s'exercer volontairement contre une résistance sous forme dynamique ou statique.

L'expression de la force maximale varie selon les régimes de contraction musculaire:

Le régime concentrique, quand la contraction engendre un déplacement des leviers osseux associé à un raccourcissement du muscle.

En contraction concentrique = 100% de la force maximale.

Le régime isométrique, quand la contraction n’engendre pas un déplacement des leviers osseux.

En contraction isométrique = 110% de la force maximale concentrique.

Le régime excentrique, quand la contraction engendre un déplacement des leviers osseux associé à un allongement du muscle (les insertions musculaires s’éloignent les unes des autres).

En contraction excentrique = 140% de la force maximale concentrique.

Le régime pliométrique, combinatoire des deux régimes précédents et qui s’exerce quand un étirement du muscle en régime excentrique est suivi immédiatement d’une contraction concentrique sans temps d’arrêt intermédiaire ;

En contraction pliométrique = 150% de la force maximale concentrique.

- Force dynamique ou explosive: Force nécessaire pour déplacer le corps, des parties du corps ou des objets à la vitesse la plus grande possible.

- Endurance de force: Capacité de la musculature à résister à la fatigue et à conserver un pourcentage élevé du niveau de force lors d'efforts prolongés ou répétitifs (statiques ou dynamiques). Elle est fonction de la force maximale et des capacités d'endurance anaérobie ou aérobie. Toutefois il faut préciser que pour des charges supérieures à 50% de la charge mobilisable par un individu, le nombre de répétitions dépend surtout de sa force maximale et du métabolisme anaérobie. Par contre pour des charges de l’ordre de 30% de la force maximale, le nombre de répétition devient indépendant de la valeur de cette dernière. L’endurance de force est cette fois directement liée à la capacité aérobie des muscles sollicités.

Il est primordial d'en tenir compte puisque la méthode pour développer la force maximale sera différente de celle pour développer l'endurance de force. Dans tous les cas la musculation n’est réellement efficace que si elle obéit à trois grands principes :

la surcharge, le volume d’entraînement et la spécificité.

La force d'une contraction musculaire, donc la force déployée, dépend de plusieurs facteurs :

Facteurs structuraux: nombre et taille des fibres musculaires (taille du muscle)

Les fibres musculaires semblent regroupées au sein d’une même unité constituée de plusieurs fibres musculaires innervées par un même motoneurone. Un même muscle peut ainsi réunir 50 à 2000 unités motrices.

- Facteurs nerveux:

Sa capacité à utiliser au mieux un maximum de fibres : recrutement et coordination intramusculaire résultant de la synchronisation de l’activité des unités motrices.

Si une fibre musculaire est stimulée, elle se contracte à son maximum. Elle travaille ou

reste inactive selon le principe du "tout ou rien".

Le nombre de fibres musculaires activées par un neurone "moteur" peut varier de 100 à 1000.

On peut par ailleurs distinguer ces fibres musculaires de la manière suivante:

Les fibres I: Rouges à contraction lente et au métabolisme aérobie affirmé.

Riches en glycogène et en triglycérides

Entourées d'un réseau capillaire très dense donc bien vascularisées

Grande résistance à l'épuisement mais force de contraction faible

Aptes aux efforts de longue durée (apport énergétique par la voie aérobie)

Les fibres II: Blanches à contraction rapide et au métabolisme anaérobie marqué

Contiennent du glycogène mais pas de triglycérides Faible résistance à la fatigue Grande force de contraction qui peut se faire rapidement

Plus récemment une subdivision des fibres II a pu être établie en:

Fibres IIa:

Empruntant certaines caractéristiques aux fibres lentes Potentiel oxydatif important et potentiel glycolytique anaérobie élevé

Tension musculaire développée inférieure à celle développée par les fibres IIb Plus résistantes à la fatigue que ces dernières Elles sembles intéressantes à développer dans le cadre des pratiques gymniques qui exigent des efforts brefs et violents mais répétés.

Fibres IIb:

Activité oxydative quasiment inexistante et activité anaérobie prédominante.

Durée d'activité très réduite. Elles pourraient être particulièrement sollicitée lors des sauts, des impulsions.

- Facteurs neuro-musculaires organisant les rapports entre les muscles mis en jeu dans la production d’un mouvement :

La coordination intermusculaire :

▫ des muscles agonistes et antagonistes permettant l’enchaînement de l’action et des groupes musculaires producteurs du mouvement.

▫ des groupes musculaires producteurs du mouvement.

Principes généraux du développement de la force:

Répéter un entraînement avec son propre poids du corps ou avec des charges légères est très insuffisant pour apporter une surcharge musculaire permettant un gain de force satisfaisant. L'amélioration de la puissance musculaire permet d'exprimer des facilités techniques supérieures et préserve des blessures que l'entraînement intensif peut provoquer.

Le travail de musculation pour être efficace doit s'organiser membre après membre, ceinture après ceinture (scapulaire, pelvienne).

Le gain de force enregistré au début d'un travail de musculation est lié à un meilleur recrutement des unités motrices: synchronisation et le nombre d'U.M. recrutées.

Ensuite, c'est surtout l'hypertrophie musculaire (taille des fibres musculaires) qui est la cause principale du gain de force (FUKUNAGA, 1976).

Chronologiquement l'entraînement développe donc d'abord les facteurs nerveux puis les facteurs structuraux.

D'après ZATSIORSKI pour développer la force il faut créer dans le muscle des tensions maximales. Pour cela il y a deux méthodes:

- Le travail avec des charges maximales.

- Le travail avec des charges non –maximales à vitesse maximale ou jusqu'à l'épuisement.

De plus l’amélioration de la force ne peut s’envisager qu’en respectant les facteurs suivant :


- l’évolution positive de la charge au fur et à mesure du processus d’entraînement ;

- le volume d’entraînement qui doit permettre de programmer au moins deux séances de musculation par semaine ;

- la spécificité : il est à noter le caractère spécifique des adaptations issues d’un entraînement de musculation. La posture, le régime de contraction, la charge (ou résistance) et la vitesse d’exécution sont des éléments à prendre en compte lors des réalisations des exercices de musculation pour assurer les conditions d’un transfert optimal du gain de force dans le geste sportif.

Les principales méthodes pour développer la force découlent quasiment toutes des deux présentées ci-dessus (Cf. ZATSIORSKI)

 



Créer des tensions maximales dans le muscle


Travail avec charge maximale



Efforts maximaux

Intensité:sup.à 85%

Répétitions: 3 à 7

Série: 3 à 7

Réalisation: explosive

Récup: 4' à 7'



Force maximale

et

Force explosive








Travail avec des charges non maximales




Efforts répétés jusqu'à la fatigue

Intensité: de 65 à 80%

Répétitions: 6 à 15

Série: 6 à 10

Réalisation: lente

Récup: 2' à 3'



Hypertrophie

Force endurance


Intensité: de 30 à 65%

Répétition: 10 à 35

Série: 8 à 10

Réalisation: Soutenue

Récup: 40'' à 5'



Force endurance

Amincissement




Efforts dynamiques rapides

Intensité: de 20 à 70%

Répétition: 4 à 8

Série: 4 à 6

Réalisation: explosive

Récup: 4' à 5'



Force explosive


Intensité: de 20 à 50%

Répétition: 8 à 12

Série: 4 à 6

Réalisation: rapide

Récup: 4' à 5'



Force vitesse

Les différentes méthodes de musculation 

La méthode concentrique :

Les procédures d’entraînement sont variées mais les plus répandues s’organisent autour d’un travail en progression par paliers et en pyramide.

La progression par paliers comporte trois modalités de mise en œuvre :

- charge et nombre de répétitions maintenus constants (Ex : 5 séries de 8 répétitions à 70%)

- charge conservée mais variation du nombre de répétitions (Ex : 8 répétitions à 70% puis 6 répétitions, suivi de 4 répétitions, de 2 répétitions, pour repartir sur 4 répétitions, 6 répétitions et enfin 8 répétitions)

- nombre de répétitions maintenu mais variation de la charge (2 répétitions à 80% + 2 x 85% + 2 x 90% + 2 x 95% : entraînement doublé ou triplé).

La progression en pyramide se construit avec une charge en augmentation couplée d’une diminution du nombre de répétitions ou inversement ( 6 x 75% + 5 x 80% + 4 x 85% + 3 x 90% + 2 x 95% + 1 x 100%). Il est possible de redescendre la pyramide partiellement ou complètement la pyramide (pyramide inversée).

La méthode excentrique :

Elle permet l’augmentation de la force maximale par l’utilisation de charges élevées ayant des impacts sur le système nerveux et sur le système musculaire.

Remarques : Cette méthode peut s’avérer dangereuse car elle sollicite de manière intense le système ostéo-ligamentaire et musculaire. La récupération entre les séries est très importante.

 

Pourcentage de la charge maximale prédite

110 à 120%

Nombre de séries

4 à 6

Nombre de répétitions

4 à 6

Récupération entre les séries

3 à 5 minutes

Vitesse d’exécution

3 à 5 secondes

Tableau : Normes des charges pour excentriques d’après Ch. Poliquin – P. Patterson, 1989.

La méthode isométrique :

Il existe plusieurs formes d’entraînement isométrique.

Cela peut consister à tenter de soulever une charge plus élevée que les capacités du mouvement ne le permettent, ou à appliquer une force contre un objet immobile ou encore pratiquer des interruptions dans un mouvement avec maintien des positions intermédiaires.

Remarques : Le travail doit être réaliser à des angles spécifiques pour être performant.

 

Pourcentage de la charge maximale prédite

Tension musculaire progressive et maximale

Nombre de séries

3 à 5

Nombre de répétitions

1

Récupération entre les séries

3 minutes

Tableau : Normes des charges pour excentriques d’après Ch. Poliquin – P. Patterson, 1989.

La méthode pliométrique :

Elle vise à augmenter la force maximale par l’utilisation des facteurs liés à l’étirement musculaire (recours au réflexe d’étirement et des composantes élastiques du muscle).

L’athlète développe 150 à 200% de sa force maximale volontaire : Vercoshanski (1982) parle de méthode choc.

Remarques : Le travail pliométrique nécessite une capacité de force suffisamment développée et un appareil neuro-moteur bien préparé. L’utilisation abusive de l’entraînement pliométrique peut entraîner des risques de blessures.

 

Pourcentage de la charge maximale prédite

150 à 200%

Nombre de séries

7 à 9

Nombre de répétitions

10 sauts

Récupération entre les séries

4 minutes

Vitesse d’exécution (excentrique-concentrique)

Mons d’une seconde

Evaluation de la force maximale:

L'utilisation d'haltères ou de machines de musculation facilite nettement l'évaluation. Il suffit pour chaque exercice de déterminer l'indice maximal de force, qui correspond à la charge maximale que l'individu est capable de soulever en une seule fois ou en plusieurs fois (Cf. la détermination et la révision de la charge maximale).

Détermination de la charge maximale, pour cela il y a deux méthodes:

- En une seule répétition (1 RM), mais elle peut se révéler dangereuse chez des sujets jeunes ou peu entraînés. De plus cette méthode est assez épuisante sur le plan nerveux.

- En plusieurs répétitions (Cf. tableau de conversion de POLIQUIN ET PATTERSON, 1989)

Car il existe une relation linéaire entre le nombre de répétitions à une charge donnée et la charge maximale que peut mobiliser un sportif.

 

Tableau de POLIQUIN ET PATTERSON, 1989

Nombre de répétitions

% de la charge maximale

Coefficient

(diviser par la charge)

1

100

1

2

94,3

0,94

3

90,6

0,91

4

88,1

0,88

5

85,6

0,86

6

83,6

0,83

7

80,6

0,81

8

78,6

0,79

9

76,9

0,77

10

74,4

0,74


Ainsi si un gymnaste soulève au développé couché 5 fois la charge de 60 kg, sa charge maximale sera de: 60/0,86 = 69,7 kg

Toutefois l'expérience montre que plus on s'éloigne de la RM (une répétition) moins la prédiction est performante. Il semble donc convenable d’utiliser un nombre de répétitions compris entre 3 et 5.

 

Dans le cadre d'une estimation de la grandeur de charge en terme d'intensité, les indications conventionnelles suggérées par V.M. ZATSIORSKY sont un guide efficace:

 

Désignation de la charge


Nombre de répétitions possibles par série

limite ou maximale

1

Sub-maximale

2 à 3

Importante

4 à 7

Modérément importante

8 à 12

Moyenne

13 à 18

Faible

19 à 25

Très faible

Plus de 25

Révision de la charge maximale:

Ensuite il est évident qu'un programme d'entraînement de la force produit une variation positive de la charge maximale. Ceci impose donc une révision régulière des valeurs de cette dernière.

Chez les débutants (au sens de sportifs n'ayant jamais ou peu pratiqué la musculation): cette vérification doit être envisagée après 6 à 12 séances (POLIQUIN, 1988).

Pour les athlètes confirmés:

Les variations sont plus infimes et demandent plus de temps, de ce fait les évaluations auront lieu toutes les 6 à 8 semaines environ.

La détermination et la révision de la charge s’organiseront :

- Soit sous forme de test individuel avec une augmentation progressive de la charge.

- Soit sous forme de concours permettant de créer l'émulation chez les athlètes.

(Cette forme ludique peut convenir à un jeune public)

Une fois la charge maximale déterminée il sera alors possible de proposer un programme individuel de musculation à partir de plusieurs paramètres:

- Nombre de séries et nombre de répétitions dans la série ;

- Durée et nature de la récupération entre les séries ;

- % de la charge maximale (intensité de la charge) ;

- L’adoption de postures ou de saisies imposant un placement articulaire particulier ;

(Ex : une position plus ou moins écartées en DC influence mécaniquement l’extension des bras)

- La variation de la nature du mouvement pour modifier les bras de levier de l’application de la force ;

(Ex : en pompes, réduire la distance entre les mains et les pieds modifie la charge sur les bras et permet d’accroître la vitesse d’exécution= passage d’une pompe sur les pieds à un appui sur les genoux

- L’utilisation et la combinaison des différents régimes de contraction musculaire ;

- La limitation ou l’augmentation du nombre de groupes musculaires et de zones articulaires 

- Et ordonner l’intervention des différents groupes musculaires sollicités.

(Ex :passer d’un ¼ de squat à un squat complet, puis à un squat bondi et à un squat jeté nuque dans lequel la barre est amenée à bout de bras au-dessus de la tête en fin de mouvement)

Merci geoffrey.

Patrick

Remobilisation et travail de la cheville après 3mois d'arrêt de guilain

publié le 22 janv. 2012 à 11:20 par club arpajon ESRA

mercredi 18 janvier
parcours ludique ciblé sur le travail des chevilles (tonicité, coordination,équilibre...)pour la reprise après entorse de la cheville (extrait et inspiré du livre la préparation physique moderne, optimisation des techniques de préparation à la haute performance,chapitre prevention de l'entorse externe de la cheville d'aurélie Javault internationale de judo, kiné du sport et brevet d'état sportif)
J'espère que guilain pourra faire 5 fois cette séance spécifique de reprise avec à partir de la séance n°3 intégrer du spécifique volley.
21H Bras tendus et les mains en appuis sur un mur à hauteur des épaules alterner les montées de talons du pied droit et gauche
 
21H05 Ecart des pieds largeur bassin descendre les fesses hauteurs genoux et remonter sur la pointe d'un pied alterner droit et gauche
 
21H10 step s'aider des bras pour cardio
21H10 Etirements
 
21H20 Gainage - pause boire
 
21H25 Exo de renforcement avec mains de l'entraineur ou élastique
 
21H30 Circuit:
 
1 ligne droite 9 "aller-retour" puis prise de vitesse sur le dernier aller
 
2 pas chassés: contourner des plots
 
3 Marche talon/pointe (choux fleur)
 
4 course modérée en ligne doite en marche arrière
 
5 appui sur une jambe et se passer le medecine ball autour du buste
 
6 travail cheville contre résistance avec un élastique
 
7 sur la planche d'équilibre faire des passes-contrôles à dix doigts
 
8 foulées Bondissantes ou poussé sur physioball
 
Faire premier passage yeux ouverts allure modérée
allure modérée deuxième et quatrième passages yeux fermés pour (3,5,7)
troisième et cinquième passages yeux ouverts chercher une vitesse dans l'exécution (si possible chronométrer et garder le temps comme référence pour la séance suivante)
entre chaque passage 2min de pause -boire puis en marche lente avec déroulé du pas et monté de genoux
 
21H50 retour au volley progressif : service sur cible au mur sur 1 pied et placé à 3m. alterner pied droit et pied gauche.
 
22H Etirements - boire et nous encourager
Patrick

entraînement mardi 16 janvier 2012

publié le 22 janv. 2012 à 11:08 par club arpajon ESRA

Pour greg, michael, jérémie 
amélioration de la frappe de balle pour le service smaché
20H15 echauffement avec cardio et déplacement avec changement de direction et reprise d appuis et travail des mains au sol non au mur
difficulté pour michael de bloquer sur l'appui extérieur et de repartir vite= manque de stabilité sol glissant et manque de pieds
20H25 Etirements dynamique
20H35 gainage statique et frappe de balle assis sur un physio
Manque endurance pour jérémie il doit accepter mentalement de durée dans l'effort physique et dans un premier temps ne pas chercher à gagner de la force un peu comme sébastien
21H45 Frappe debout face au mur objectif à 1m puis 3m de distance viser une cible au mur (attention coude- épaule)
Michael ne casse pas son poignet pour le lancer
Greg doit plus s'aider du bras gauche pour l'armer avant la frappe
Plus la cible est lointaine et plus les gars cherchent la force, le conseille donné est de chercher un rythme et un relachement entre le lancer et la frappe
21H25 Frappe en équilibre sur physio en appuis sur les genoux viser l entraineur (attention maintient du haut du corps au lancer et à la frappe)
Maintien en équilibre correcte =bon gainage pour les trois mais il faut vraiment frapper le ballon avant qu'il n'atteigne le plan verticale au dessus de la tête
toutes les 5mins et pendant 1min travail des poignets avec un mouchoir placé sur le petit doigt
à faire à la maison je le garde pour la semaine prochaine afin de ne pas trop faire de ludique
21H45 sur lancer d'entraineur contrôle puis frappe enroulée avec saut 1x sur 3 (chercher précision et faire rouler le ballon)
non à la demande de greg travail déca et fixation objectif attaque loin du filet hauteur 2m50 et attention sur le: être en l'air avant le contact de passe
22H : contrat de service sur cible 2 à 12m avec 5 bases 15 reussites pour changer de base
La situation étant trop cardio l'objectif est passé à 8 à noter qu'arrivé à 9m greg repasse sur un mode de non relachement et une crispation lié sans doute à l'impression qu'il faut taper fort dans la balle pour passer sont service
 
22H15
fixation pour la photo et explication de l'enchainement de sortie de bloc pour le central= l'objectif est qu'àprès le bloc (surtout sauter et atterir droit....et ne pas se tourner en l'air) je dois voir ou est le ballon
22H20 Etirements passifs
22H28 Fin
Patrick

ENTRAINEMENT LUNDI 16 JANVIER

publié le 22 janv. 2012 à 10:59 par club arpajon ESRA

Séance avec aurélien et sébastien
Arrivée d'aurélien en retard....
amelioration de la frappe de balle pour le service sauté flottant
20H45 echauffement avec cardio et déplacement avec changement de direction et reprise d appuis et travail des mains
course sur 18 m aller retour avec au troisieme passages des changement de direction sur 3m puis des zones à toucher le plus vite possible avec les mains dans l ordre croissant des chiffres sur le mur
sébastien était vite essouflé progressivement il va faire pendant l'échauffement  de l'endurance
aurélien à du mal à exécuter rapidement le toucher avec les mains
 
 
20H55 Etirements dynamique
ok mais sébastien un peu raide des épaules peut être à cause de son opération à l'épaule.
21H05 gainage statique et relance sur physio
avec ce gainage nous avons ajouté un déséquilibre avec une main qui devait toucher des symboles dessinés à la craie au sol l'objectif est de garder une certaine qualite de contact malgré la fatigue
21H10 Frappe debout face au mur objectif à 1m puis 3m de distance viser une cible au mur (attention coude- épaule)
pour sébastien il faut corriger la tendance à fermer les mains (poings) avant la frappe et poser bien au sol le pied gauche qui sert d'appuis
Pour aurélien il faut comprendre qu'une fois le lancer enclencher l'attention doit être fixé sur sa position par rapport à la balle = regarder la balle de bas (tenu) en haut (lance) et c'est la main qui regarde la cible au moment de la frappe de balle.
Aurélien à le coude sous l'épaule et la main qui part vers l'arrière, remède durcir la main en tirant le pouce et garder la main face au filet =au contact mes yeux peuvent voir le dos de la main.
21H25 Frappe en équilibre sur physio en appuis sur les genoux viser l entrainer (attention maintient du haut du corps au lancer et à la frappe)
exo difficile parce qu'ils étaient tous les deux déséquilibrés sur le physio, l'objectif était de frapper dès que l'on trouvait un point d'équilibre sur le haut du corps. un bon gainage de la ceinture abdominale permet un maitient de l'équilibre durant le saut et la frappe lors du service
21H45 sur lancer d'entraineur contrôle puis frappe tendue après un saut (chercher une trajectoire de service flottant)
La cible était une croix placé à 4m et à 2m50 de haut sur poteau de 1m de large, exo réussit par le coach, et presque par aurélien....l'objectif est de déclenché vite l'action et garder une précision même sur un mauvais lancer.
22H service normal course d'élan et frappe sur cible
Avec jérémie qui progresse sur la frappe de son servive sauté flottant quand le lancer est bien mais il continu à lancer le ballon de la main droite avec la jambe droite devant et piétine sur le gauche - droite/gauche. Commencer avec la jambe gauche devant pourrait peut être permettre de gagner de la précision dans le lancer et de la vitesse dans sa course d'élan
Après 10 min libre les cibles était diagonale courte pour jerem et aurelien
L'objectif était une trajectoire tendue pour sébastien
22H20 Etirements passifs
Face au mur essentiellement épaules et jambes
22H28 Fin

1-10 of 21