Jean-Michel BASQUIAT

 Undiscovered Genius of the Mississippi Delta

Jean Michel Basquiat


Présentation générale

Auteur: Jean-Michel Basquiat

titre: Undiscovered Genius of the Mississippi Delta

date de réalisation: 1983

dimension: 121.9 x 467.4 cm

lieux d'exposition, Musée: The stephanie and Peter brant fondation. (Collection privée)

Médium(s): (technique mixte.) acrylique, pastels gras, collage papier sur toile.


  • L'œuvre de l'Artiste:

Usant d'images stéréotypées et caricaturales enracinées dans la détresse ethnique ou raciale, les thèmes les plus répandus en général dans la peinture de Basquiat, sont les inégalités raciales, sociales et économiques dont la communauté afro-américaine est victime. Présente un peu partout aux États-Unis, cette communauté a une triste histoire qui remonte à la naissance des États-Unis. Le travail de Jean-Michel Basquiat s'inscrit dans un contexte social ou s'exprime, en même temps la beauté urbaine, la décadence et les injustices. Ses œuvres abordent le spirituel, les questions existentielles et la société urbaine moderne. Elles représentent la réaction de l'homme contre la machine mais passionné d'histoire de l'art aussi, Basquiat remarque qu'il n'y a pas beaucoup de Noirs dans cette histoire. Alors, il s'investit dans une action politique: Repeupler l'histoire de l'art avec des Noirs. Son œuvre est la rencontre de cette histoire du peuple noir et de la sienne. L'utilisation de mots anglais, français ou espagnols et ses références pour la culture Vaudou (étendue à l'Amérique et aux îles des Caraïbes par la traite négrière), nous rappelle ses origines métissées. Il réalise ses tableaux comme des images religieuses, comme des ex-voto. Sa vie de bohème dans les rues de Brooklin et sa participation active au développement de la contre-culture imprègnent son œuvre. De ses premiers « graffitis », en forme d'aphorismes ,signés du nom d’un personnage fictif qu’il incarne, SAMO©, sa peinture gardera un fond évoquant toujours la présence physique d’un mur. Très vite, il devient le premier artiste noir à accéder à un niveau de notoriété équivalent aux peintres américains les plus célèbres de De Kooning à Warhol. Ses œuvres ont en commun avec les sérigraphies d'Andy Warhol de mettre à jour le désespoir spirituel de la culture américaine consumériste des années 1980. Sa rencontre avec Warhol sera le point de départ d’une intense amitié et collaboration. Sous l’influence de Basquiat, Warhol reviendra même à la peinture. En un an, ils créeront ensemble une centaine d’ œuvres.

  • Contexte de l'œuvre sélectionnée:

Il dénonce la participation à l'édification de la société américaine de la communauté afro-américaine et son intégration à la communauté nationale. Les références à l'esclavage et l'exploitation des noirs par les premiers colons utilisés dans les plantations de coton sont nombreuses. Différents marqueurs textuels et iconographiques de ce contexte régional, sont immédiatement perceptibles. C'est le paysage du sud des Etats unis de cette époque qui y est évoqué. Son contexte et son régionalisme profond imprègnent cette peinture. En cela, on peut dire qu'elle s'inscrit dans la tradition pictural de la fresque historique.

  • Mouvement artistique:

En réaction contre l'art conceptuel et minimaliste des années 1970, la peinture de Basquiat est caractéristique du mouvement néo expressionnisme:

Peinture de figures reconnaissables, tels que le corps humain, en adoptant un style violemment émotif et en utilisant des couleurs vives et des harmonies de couleurs. Dans ses graffitis tracés à main levée, le dessin malhabile des caractères joue le rôle d’une signature. Il est d’ailleurs difficile de distinguer dans sa pratique du dessin la figure, le symbole ou l’écriture.

« Mon travail n’a rien à voir avec les graffitis. C’est de la peinture, ça l’a toujours été. J’ai toujours peint. Bien avant que la peinture ne soit à la mode. »

Jean-Michel Basquiat.

Description de l'œuvre

  • Lecture:

Le titre de la pièce, « Undiscovered Genius of the Mississippi Delta », est écrite en dessous de ce qui est vraisemblablement la tête d'un Afro-américain étiqueté « FIG 23 ».

Nous voyons la tête d'une vache, sur laquelle est écrit « The cow is a registered trade mark » soit « la vache est une marque déposée » et le symbole correspondant "registered" (marque déposée). Un rat vraisemblablement titré « EL RATON » ,barré au dessus .

Deux fois la mamelle d'une vache avec « UDDER » soit « pis de vache » écrit dessous.

« PER LB. 49 ¢ » écrit à côté d'une d'elles. Au centre, un portrait qui semble légendé entre parenthèses. « Side view » soit « vue de profil » écrit deux fois dont une fois barrée.

Le portrait est couvert d'inscriptions: « Nostrils », « Jaw », « Theeth », « Ear ».

Respectivement « naseau », « mâchoire », « dents », « oreille » semblent vouloir compléter le dessin. « Mississippi » est écrit quatre fois en blanc sur fond noir à gauche du portrait.

Au pied du tableau, sous le portrait central, est écrit en blanc dans une sorte de bulle noir de comics « A diet rich in born product » barré. A peu prés: « un produit bon marché du terroir » (traduction à vérifier). La bulle semble être prononcée par la répétition « mississippi ».

« MARK TWAIN » griffonné à trois reprises en haut à droite du portrait.

« L'origine de coton de PA » plus à droite et « Nègres », griffonné trois fois d'une manière presque identique à Mark Twain, presque au bord droit du tableau.

La tête de vache et le portrait sont alignés et à peu prés de même dimensions.

Au dessus d'eux, en entête est écrit « The deep South », « le Sud profond » daté de: « 1912-1936-1951 » et le signe copyright (droits protégés).


  • Analyse:

Textes/mots, figures, ébauches diverses nous plongent dans le Deep South, ses champs de coton et ses esclaves. Une écriture faussement frustre pour traduire la dureté de traitement.« l'origine de coton de PA »- Mot volontairement coupé: Pain? DOULEUR, peut-être? ou bien l'abréviation de Pennsylvanie!

« FIG 23 » (figure 23). Cette technique d'étiquetage et de codification des images est récurrente dans le travail de Basquiat. Il a souvent copié des listes, des almanachs, des manuels de sciences ou d'anatomie sur ses toiles. D'ailleurs, il est connu pour avoir été inspiré par des croquis anatomiques de Léonard de Vinci auquel il fait référence dans une de ses toiles. La figure 23 comme étiquette est une parodie de ce procédé de classification scientifique. Basquiat, ironiquement, présente cet homme noir, répertorié comme la figure 23. Ce génie inconnu est énuméré dans un manuel, comme un vulgaire phénomène scientifique. De même le portrait au centre, mélange composé de descriptions inscrites et de traits suggère un écorché d'anatomie avec son indication en légende: « vue de profil » (Side view). La métaphore est à la fois subtile et audacieuse, pour dénoncer la répression des génies opprimés du Sud mais aussi violente pour rappeler les tortures endurées par les esclaves. Une autre caractéristique frappante de cette pièce est l'imagerie animale et bestiale: tête d'une vache, rat (El Raton), mamelle d'une vache (UDDER). Cela peut être perçu comme un autre exemple de croquis anatomiques, mais avec quelque chose de plus net et plus ironique. La vache est une image récurrente dans la peinture, comme la mamelle, qui est brut, nue et presque choquant à nos sens. Un jeu de mots peut-être entre la traite du lait et la traite négrière?

En conjonction avec la vache et la mamelle, l'apparence hors de place PER LB. 49 ¢ propulse l'imagerie animale dans une nouvelle métaphore. Grâce à des allusions dans la peinture au sud, à Mark Twain la référence à la culture du coton par les esclaves devient implicite. Avant la Guerre de Sécession, les esclaves étaient achetés et vendus comme des morceaux de viande ou de bétail ou de toute autre produit de consommation. Il est plausible que Basquiat ait joué avec ce thème de l'imagerie animale dans le LB PER. 49 ¢: une coupe de viande susceptibles d'être vendus à une boucherie ou un marché.

« IV:The deep South 1912-1936-1951 ©» soit: « IV: le Sud profond 1912-1936-1951 et le signe copyright (droits protégés)» est encore un de ces procédés métaphorique utilisé par Basquiat. En référence au codes archéologiques, il nous rappelle que l 'œuvre est issu d'un palimpseste: le recouvrement d'études courantes sur différentes périodes. En situant et datant l'objet de son étude, il nous en indique le sujet et sa continuité dans le temps. Encore une subtile façon, de nous rappeler que le problème de la condition des afro-américain perdure, de nous rappeler au devoir de mémoire. Le copyright, comme une signature, nous invite aussi à se méfier de ceux qui font l'histoire contre ceux qui la vivent.
Le paysage en arrière plan est une scène permettant à la tragédie de se jouer en premier plan: drame, et afflictions des peuples marginalisés et opprimés.

Ce jeu sur différents niveaux d'interprétation imprègne les tableaux de Basquiat. Il a la capacité de capturer et de transmettre un contexte particulier, de combiner le texte à l'image et la couleur. Le ton de second degré donné à cette œuvre l'assimile à un incantation illustrant les réalités de l'histoire raciale.


  • Message:

Au-delà d'une vision simplement historique de l'expérience tragique des Africains en Amérique, l'artiste véhicule un message qui pourrait se traduire par:

« Quel gaspillage du génie humain d'avoir dit à ces gens-là vous allez cueillir du coton et c'est tout. Ça nous a empêchés pendant deux siècles de participer à l'édification de la société américaine d'une façon utile, originale et productive! »



ċ
oral-Basquiat.pdf
(118k)
Monsieur Fauvel,
2 mars 2012 02:37