Bienvenue sur le site de l’Église Protestante Unie Clermont Auvergne

 Infos pratiques

Culte

Chaque dimanche à 10h30, 11 rue Marmontel, Clermont-Ferrand.
Sainte Cène le premier, troisième et cinquième dimanche du mois.

Cultes d'été
A Clermont-Ferrand, les cultes ont lieu jusqu'au 28 juin au temple rue Marmontel.
Du 5 juillet au 30 août inclus, ils se déroulent au temple de Royat (rue du Dr Heitz, derrière la Poste de Royat) à 10h30.

Du 28 juin au 6 septembre, un culte est proposé chaque dimanche au temple du Mont-Dore (rue du Dr Moncorgé, à côté du funiculaire du Capucin) à 10h30.

Billet d'humeur

Orgueil et confusion

Nous y voici ! Depuis 2 ans, notre Église a réfléchi au plan local et régional à la question de la bénédiction proposée à des couples de même sexe. Et ce 17 mai, la lumière est venue de Sète, par le biais de la décision de notre synode national, dont les médias se sont largement faits l'écho. Désormais, l’Église protestante unie "marie les couples homosexuels" !

La belle affaire ! Même si le texte de la décision contient toutes les précautions d'usage, le résultat est là. Et chacun y est allé de son commentaire. "Ah, que voilà enfin une religion tolérante, par les temps qui courent, on n'est pas habitué." Par cette décision, les protestants historiques retrouvent ainsi un peu de lustre, enfin on parle d'eux, et en bien ! Mais à quel prix ?

Au prix d'une grande confusion. Le synode a fait l'impasse sur deux éléments importants : une réflexion sur la conjugalité (qui repose sur plusieurs éléments dont celui de la fécondité, passé sous silence) et une référence solide à l’Écriture. Il y manque tout l'arrière plan biblique, toute la symbolique, qui depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse, posent la séparation, la non confusion, l'altérité, comme constitutives de toute vie, comme sources et conditions de la bénédiction. Une Église protestante unie qui ne se fonde plus sur l’Écriture alors que nous nous approchons des 500 ans de la Réforme, voilà de quoi rendre triste.

Confusion encore, entretenue par les médias, entre bénédiction d'un couple et mariage, entre bénédiction d'une personne et bénédiction d'un couple, etc...

Confusion enfin dans les paroisses et avec les pasteurs, car la décision du synode donne certes la liberté aux Églises locales en accord avec leur pasteur, de procéder ou non à de tels gestes liturgiques. Mais alors, il y aura des paroisses pour, des paroisses contre, des pasteurs pour, des pasteurs contre. Vers qui les couples se tourneront-ils pour obtenir ce qu'ils souhaitent ? Est-ce, même à ce niveau, les respecter vraiment, ces couples ?

Au prix d'un grand orgueil : voici enfin une Église moderne, en phase avec son temps. "Cachons donc ces ringards, celles et ceux qui n'y comprennent rien, qui ne sont pas entrés dans la modernité ou la "post-modernité" ! Faisons la leçon aux évangéliques accrochés à leurs références bibliques d'un autre âge, aux catholiques englués dans leur théologie du sacrement de mariage. Voilà l’Église qui vit dans son temps, prenez-en de la graine". Quelle présomption ! Et les faibles dans la foi, dans nos paroisses, qui sont désorientés par ces décisions, quelle place leur accordons-nous encore ?

L'écrasante majorité du synode qui a voté la décision d'admettre la bénédiction d'un couple de même sexe ne reflète pas l'ampleur du débat qui a eu lieu en amont, le nombre de pasteurs et de membres engagés hésitants, voire hostiles à une telle prise de position. Est-ce que nos organes d'autorité (le synode national l'est pour les protestants) ont encore une légitimité pour prendre des décisions qui nous impliquent tous ? Là encore, je nourris une grande tristesse car beaucoup de nos membres ne se reconnaissent pas dans nos instances de décision.

Dure journée pour notre Église qui en a vu d'autres. Pour moi, il n'est pas question de faire le procès de l'homosexualité. D'ailleurs le président du conseil national l'a clairement exprimé : ce n'était pas un synode qui débattait de l'homosexualité. Ni non plus de faire le procès des personnes qui vivent avec un partenaire du même sexe, dont la valeur et la dignité ne se résument pas à l'orientation sexuelle. Mon souhait, c'est que notre Église, avec les autres Églises, témoigne de Jésus, le Christ, et continue de le faire, dans la clarté, sans complaisance par rapport au monde.

Patrick Aublet

Nos convictions

L’Église protestante unie Clermont-Auvergne (EPUCA) est une Église locale de l’Église protestante unie de France (EPUdF), elle-même membre de la Fédération Protestante de France.

L'EPUdF est l'héritière de la tradition luthérienne et réformée (calviniste) en France. Elle se reconnaît dans les affirmations centrales de la Réforme : la Confession d'Augsbourg (1530) et la Confession de la Rochelle (1559), résumées dans les principes suivants :

- Seule la grâce première et inconditionnelle de Dieu apporte vie et salut.

- Seule la foi du chrétien lui permet de saisir ce salut et d'en vivre.

- Seule l’Écriture a autorité en matière de foi et de vie. 


L’Église protestante unie Clermont-Auvergne, par sa liturgie, son culte, son enseignement, l’engagement de ses membres, contribue à témoigner de l’Évangile.

L’Église protestante unie Clermont-Auvergne couvre le territoire du Puy-deDôme (à l'exception de Thiers et d'Ambert).
Elle collabore avec les autres paroisses locales proches : Vichy, Montluçon, Moulins ,Thiers. 

Elle est intégrée à la région Centre-Alpes-Rhône de l’Église protestante unie de France.
Elle s'implique dans les actions du Pôle Auvergne, filiale régionale de la Fédération protestante de France qui regroupe des Églises et Associations se reconnaissant du protestantisme.

Elle est engagée avec les autres Églises chrétiennes dans le dialogue œcuménique, et avec les communautés juive et musulmane  dans le dialogue  interreligieux .


Actualités
/ Agenda




Enfance et Jeunesse

Raconte-moi une histoire :
pour les enfants présents au culte. Thème de la Création. Chaque dimanche en-dehors des vacances scolaires.

École biblique :
pour les enfants du primaire. Cette année, découverte des aventures de Paul dans le livre des Actes.
Dernière rencontre :
 au temple de 14h à 16h le samedi  20 juin

Catéchisme :
pour les jeunes des années collège. Mêmes dates et même lieu que pour l'école biblique.


Étudiants et jeunes actifs :
Repas partagé, chants et temps de prière. La date de rentrée sera communiquée en septembre.

Lire la Bible ensemble

En 2014-2015, nous abordons la lecture de la lettre aux Hébreux.

Rendez-vous le mardi 23 juin à 20h30 au temple (ch. 7 de la lettre aux Hébreux). 

Halte de prière

Temps de prière, partage autour d'un texte de la bible, louange.

Chacun est le bienvenu.

Rencontre chaque mardi à 20h30 au temple (sauf le 23 juin : étude biblique)

La halte prière n'a pas lieu pendant l'été.