PSYCHOMOTRICITE - MOTRICITE- COORDINATION et les EXERCICES

https://sites.google.com/site/psychomotricitedujeunejoueur

est un site spécifiquement dédié à la nouvelle approche de l'entraînement par la psychomotricité 



LA PSYCHOMOTRICITÉ 

OBJECTIF  :  Favoriser l’adaptation motrice, sociale, affective et cognitive du comportement de la personne

DÉFINITION   La psychomotricité est ce lien étroit entre tous les mouvements, sensations, réflexions.



On peut découper le mot en "psycho" et "motricité".
 
-La motricité représente la partie corporelle visible, le mouvement, l'organisation du geste, le dynamique de nous même.
 
-La psycho représente notre intériorisation, notre ressenti.

Le lien entre les deux est constitué de notre schéma corporel, de notre organisation dans l'espace et le temps
 
 

 
 
 
  
 
 
L'organisation psychomotrice est constituée de quatre paramètres fonctionnant en synergie  :
  1. - l'activité neuro-motricité dépendant des lois du développement et de la maturation  : tonus,  équilibres coordination-dissociation, équipement sensoriel et moteur, genèse de la latéralité .. 
  2. - la dimension tonico-émotionnelle, sensori-motrice et affective qui, dès les premiers échanges de la vie relationnelle, va influencer la qualité de la posture, la gestualité intentionnelle et permettre la construction du schéma corporel ;
  3. - la dimension cognitive qui conduit le sujet à intégrer et à maîtriser les rapports qu'il entretient avec l'espace, le temps et sa corporéité ;
  4. - la dimension de l'identité qui se construit dans l'interaction du sujet avec son environnement familial et social.


 LA NOUVELLE APPROCHE DE L'ENTRAÎNEMENT QUE JE PRÉCONISE TIENT COMPTE DE CETTE  ORGANISATION PSYCHOMOTRICE DE L'ENFANT POUR LE FAIRE PROGRESSER 



  LES COMPOSANTES PSYCHOMOTRICES

- Le schéma corporel Représentation que nous avons de notre corps à l’état statique ou dynamique et qui nous permet de nous adapter au monde extérieur

- Latéralité  de l’une de chaque partie symétrique du corps (main, pied, œil, oreille)

- Organisation spatiale  Capacité de se situer dans l’espace, de déterminer la position que l’on occupe par rapport à des repères, d’ordonner correctement les différents éléments d’un tout. Orientation spatiale (directement associée à la perception), et structuration spatiale (associée à l’abstraction et au raisonnement)

- Organisation Temporelle  Capacité de situer la succession des actions les unes par rapport aux autres, de définir un présent par rapport au passé et au futur, de saisir l’agencement des structures rythmiques,d’évaluer la durée et la vitesse

- Perception Visuelle et Discrimination Visuelle  Établissement de différences ou de ressemblances entre des stimuli voisins par leur forme,taille, couleur, texture

- Coordination motrice globale (Motricité Globale) des contractions de différents groupes musculaires produisant un mouvement adapté au but recherché (marche, course, saut, lancer, etc.)

- Coordination visio-manuelle (Motricité fine)  Coordination des mouvements faisant intervenir la main ou le pied en relation avec la vision (écriture,  lancer dans une cible)

- Droite - Gauche   Possibilité de s’orienter dans l’espace en fonction des notions relatives droite-gauche


L'EDUCATION PSYCHOMOTRICE

Approche pédagogique utilisant les actions motrices et la manipulation en combinant le  développement du système nerveux et les actions éducatives pour favoriser l’acquisition de concepts, en particulier ceux d’espace, de temps, d’énergie et de contrastes

L'Éducation psychomotrice s'étend dans 3 domaines 

  • Développement psychomoteur
  • Apprentissages scolaires
  • Apprentissage moteur ou psychomoteur

- Le développement psychomoteur

Ldéveloppement psychomoteur est le développement de l’enfant dans les domaines :
    - de la motricité
    - de la prise de conscience de soi et de son corps
    - de la prise de conscience de son environnement spatio-temporel et des possibilités de s’y adapter.
L’activité psychomotrice est la base de tout apprentissage. Elle se développe par : 
  • L'Accession aux concepts et à la connaissance par les actions motrices;
  • les exercices perceptivo-moteurs préalables aux apprentissages ;
  • faire et réfléchir pour comprendre (médiation de l ’adulte);
  • l' interaction maturation expérience;
  • le processus : perception, action et représentation (feed back).

        Composantes travaillées:

    • schéma corporel
    • latéralité
    • coordination motrice
      • fine et
      • globale
    • organisation spatiale
    • organisation temporelle
    • organisation perceptive
    • expression communication

- Apprentissages scolaires

  • Apprentissage par l’action motrice ou le vécu moteur
  • L’action motrice prélude à la pensée

- Apprentissage moteur ou psychomoteur

  • Posture
  • Contrôle moteur
  • Forme physique 
  • Jeu 
  • Prise de décision


LA MOTRICITÉ

 
DÉFINITION : La motricité est un acteur moteur réalisé dans un environnement psychologique et matériel donné 
  • Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements auto générés d’un organisme;
  • Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques (comment nous agissons);
  • Étude de l’homme en mouvement et des comportements moteurs signifiants (pourquoi nous agissons).
Les fondements de base de la motricité sont :
-  la locomotion,
-  la manipulation des objets,
-  l'équilibre.
 
Un joueur doit savoir :
- se mouvoir en courant, sautant, et en rampant,
- manipuler le ballon ; c'est à dire  le conduire, le contrôler, le maîtriser avec les mains et les pieds.
- tenir en équilibre sur ses appuis, changer de direction rapidement et bloquer sa course sans tomber.
 
Elle inclut:

La motricité globale qui comprend tout ce qui concerne le contrôle de l’ensemble du corps tant en mouvement qu’à l’état de repos. Elle touche à la maîtrise de position et de déplacements.

Les composantes de la Motricité Globale sont :

  1. les dissociations segmentaires
  2. l'équilibre statique et dynamique
  3. le contrôle moteur qui permet de contrcter er relacher les muscles et l'inhibtion motrice
  4. la structure spatio temporelle dont le fond essentiel sont les éléments perceptifs de la conduite et de la reflexion tactique qui permettent à un joueur de se placer dans l'espace et le temps par rapport à ses adversaires et partenaires 
  5. le contrôle musculaire
  6. la coordination dynamique

La motricité fine implique les mouvements fins et précis

. Elle fait appel à l’utilisation et au contrôle de certains membres (bras et mains) et à la perception (œil), afin de guider le mouvement dans l’exécution d’une action motrice spécifique.
 
 
L'EDUCATION MOTRICE

C'est la partie de l’éducation physique visant en particulier l’amélioration:

  • de la motricité globale et la formation du schéma corporel;
  • de la motricité fine et de la calligraphie, les habiletés  



MESURE DES QUALITÉS PSYCHOMOTRICES 

Enregistrer et Cliquer sur ce lien 

 https://plus.google.com/112497235681932519034/posts/cFP5H7s37h2

  
 
LA COORDINATION MOTRICE 
 
  DÉFINITION  Selon Kutnetsov   C’est la capacité d’une personne à apprendre rapidement de nouveaux mouvements. Adapter son comportement en fonction des exigences de l’environnement.
 
Être coordonné, c’est exécuter avec vitesse et efficacité un mouvement intentionnel pour résoudre une tache concrète

 
AUTRE DÉFINITION
 
 La coordination motrice  est la capacité à réaliser un geste bien défini et précis grâce à l'action conjuguée du système nerveux central et de la musculature squelettique. Ce mouvement devra être effectué avec un maximum :
  • - D'efficacité : l'objectif visé est atteint,
  • - D'efficience : le résultat est atteint en maîtrisant le coût,
  • - De fiabilité : le taux de reproduction est élevé.

 Plus précisément la coordination motrice fait intervenir plusieurs systèmes dont la contraction des muscles synergiques. La synergie est l'action de concert (conjointe), simultanée, de plusieurs muscles nécessitant l’accomplissement d'un mouvement. 

D'autre part la coordination nécessite le relâchement des muscles antagonistes (dont les actions sont opposées) et la mise sous tension des muscles du segment sous-jacent. La fin d'un mouvement coordonné fait intervenir le réflexe de posture permettant de fixer l'attitude qui vient d'être obtenu


Grâce aux fibres proprioceptives, celles de la sensibilité profonde, permettant la transmission aux centres nerveux supérieurs, les sensations ressenties par les tendons et les articulations sont transmises à certains centres spécialisés situés dans le cerveau. 

Les centres de la coordination motrice se trouvent à l'intérieur du cervelet mais aussi dans le noyau rouge, les noyaux oculomoteurs, les noyaux vestibulaires et d'autre ganglion de la base. 

D'autres voies nerveuses amènent également des informations vers l'encéphale, en dehors des voies de la sensibilité profonde il s'agit de la sensibilité tactile, de l'équilibre et de la  vision




 

 

 

LES QUALITÉS DE COORDINATION MOTRICE  


La production gestuelle va être dépendante de toutes ou partie des conditions suivantes : 

- Conditions d'orientation : qui permettent d'adapter son propre comportement moteur aux modifications spatiales environnantes,

- Conditions de différentiation : permettent de nuancer et d'adapter des forces de mouvement sur une partie de la musculature alors que d'autres parties sont aussi en mouvements,

- Conditions d'équilibre : permettent a un corps de maintenir une position ou d'y revenir s'il en est écarté,

- Conditions de rythme : permettent de réaliser un mouvement cadencé de façon dynamique,

- Conditions de réaction : permettent l'analyse d'une situation et de la mise en œuvre d'une réponse adaptée dans un très bref délai,

- Conditions de réajustement : permettent de transformer l’action motrice en cours pour s’adapter à une situation nouvelle ou la continuer sous une forme nouvelle. Elles nécessitent de développer les capacités de réaction et d’anticipation.


Pour être coordonné et être performant , le joueur doit travailler :




COMMENT AMÉLIORER LA PSYCHOMOTRICITÉ    :  les exercices   

 


Vidéo YouTube