CONTACT

    MES SITES

    AUTRE SITE

    VOTRE PUB

    La maîtrise collective du ballon

    POURQUOI  LA MAITRISE COLLECTIVE DU BALLON

    La gestion de la possession de balle, avec pour but de déterminer le jeu, met l'équipe dans les conditions les plus favorables pour faire un résultat.

    Au-delà de ces aspects de type psychologique, il y a d’autres principes qui poussent à encourager et développer la conservation de la balle :

    1. à travers la possession de balle , le but est d'obtenir en chaque zone du terrain la supériorité numérique.
    2. habituer chaque joueur à savoir décider dans le plus bref temps possible la solution de jeu la plus avantageuse.
    3. La partie fondamentale du travail doit être dirigée pour habituer le possesseur de balle et ses propres partenaires à la création et à l'exploitation des espaces libres.
    4. cela signifie savoir évaluer sa propre position en rapport au ballon en tenant compte de l'attitude des partenaires et des adversaires.
    5. réussir à habituer les joueurs à penser et agir en fonction du collectif.

    Le but final est de pouvoir développer la conservation collective du ballon afin d'arriver à un tel degré d'automatisme de réalisation que cela semble être un comportement dicté par le talent naturel. Il en résultera un avantage pour le joueur et pour l’équipe.

    La conservation du ballon peut aussi être utilisée au cours de la saison sportive pour améliorer les fondamentaux du chacun comme thème pour un travail organique et musculaire.

    Mais est il possible d'avoir une bonne possession de balle au-delà d’un développement quelconque de jeu sans la "disponibilité mentale" du groupe?

    Hélas on ne peut absolument pas faire abstraction de cette "disponibilité mentale". Il donc est nécessaire de réaliser une transformation profonde de la mentalité des footballeurs, trop souvent habitués à cultiver "l’orgueil" de sa propre performance et à ne pas penser collectif. Il s'agit d'opérer une transformation au niveau psychologique

    Pour pouvoir accomplir cette transformation, il faut que le footballeur comprenne le but de la conservation du ballon qui est d'améliorer les opportunités offensives du collectif enle rendant de plus en plus apte à déterminer le cours de la compétition.

    L'entraîneur assume donc un rôle très important, en particulier dans la manière avec laquelle il doit proposer et motiver et ne pas imposer, ceci afin de rappeler l'attention des joueurs en particulier pour les habituer à affronter et résoudre des problématiques différentes.
    Le joueur doit fair preuve de disponibilité, enthousiasme, prédisposition à être impliqué.

    Finalement, l’ambiance dans laquelle on travaille doit être sereine, constructive et certainement pas répressive. Si on crée ces fondements on favorisera l'amélioration sur le plan "neurologique" de l'activité consciente du joueur qui saura exactement quelle chose faire et ainsi jailliront sans effort des réponses automatiques aux différentes situations de jeu.

    La possession de balle dans ma méthode de jeu est surtout développée dans la phase du jeu de pénétration (possession=attaque=jeu offensif). Le prolongement de l'échange de balle entre mes joueurs est vu comme phase "préparatoire" à l'action efficace. Cette préparation consiste à imposer graduellement à l'équipe adversaire une position sur le terrain moins favorable à la défense, en libérant l'homme "juste" à l’endroit et au moment juste, en amorçant avec la plus petite marge de faute, la combinaison collective prédisposée.

    Si le type d’organisation tactique utilisé est un 4-3-3 qui se transforme en 3-4-3, l'équipe ne peut pas faire abstraction de la conservation du ballon. Car le but est d'attirer les joueurs adverses dans une zone du terrain de façon à pouvoir exploiter les espaces qui se créent dans d’autres zones. On cherche à créer une supériorité numérique qui rend vain non seulement les tentatives éventuelles de doublement du marquage, mais qui permet de développer des espaces amples pour les différentes tactiques spécifiques qui seront utilisées.

    Il est évident que le possesseur du ballon devra toujours savoir, si le collectif se conduit en manière coordonnée, comme par exemple lui proposer un minimum trois solutions pour réaliser une action qui soit extrêmement avantageuse.

    Pour cela le porteur doit avoir deux partenaires sans ballon en mouvement qui se déplace en diagonale vers l'extérieur et être soutenu par l'appui d'un partenaire placé devant lui et qui vient vers lui.

    Alors qu’un mouvement effectué avec des courses en perpendiculaires vers le porteur du ballon tendra à rétrécir les espaces et ensuite les solutions du jeu

    .

    La conservation commence toujours à partir du gardien qui envoie la balle à un des trois défenseurs placé en triangle avec le sommet tourné vers lui. Les défenseurs, à travers la possession de la balle, doivent jouer en deux touches si possible pour neutraliser les deux pointes adverses qui tâchent de reconquérir la balle, un défenseur libre doit dépasser avec la balle la ligne des attaquants adverses.

    Pour réaliser cette situation de jeu il est nécessaire que les trois milieux de terrain se déplacent

    sur la ligne médiane pour créer espaces, pendant que l'extérieur gauche ou droit de la défense se positionne dix mètres au-delà de sa moitié de terrain.

    Les joueurs doivent toujours se placer en LOSANGE pour offrir 3 solutions au porteur de balle. C'est le secret de la conservation collective du ballon.

    Etudions maintenant des exemples

    Exemple A)
    Si le défenseur de droite se libère, il aura par exemple comme solutions:

    1) Course en diagonale vers la ligne latérale de droite du milieu de terrain droit.

    2) Course vers l'intérieur de terrain.

    3) Appui sur le milieu de terrain central

    Exemple B 
    Si c’est le défenseur central qui se libère, il aura le mouvement des trois milieux deterrain, deux s'élargiront pour créer la supériorité numérique éventuelle de deux contre un sur le milieu de terrain adverse central latéralement qu'il attache la balle éventuellement.

    1) sur le milieu de terrain latéral de gauche (10) avec coupe en diagonale du milieu de

    terrain latéral.

    2) ) sur le milieu de terrain central après son insertion en diagonale (4).

    3) déchargé sur le latéral de gauche qui sera descendu prendre la balle pour avoir trois nouvelles solutions à son tour (3)

    Exemple C)
    Le défenseur de gauche aura les trois solutions suivantes:

    a) départ du milieu latéral gauche long de ligne (10);

    b) se déchargé sur le milieu de terrain central (4);

    c) se déchargé sur le défenseur central (6) pour repartir côté opposé
     
     
     
     
     
     
    Exemple D
    Le milieu de terrain, une fois le ballon libéré, a comme devoir de faire tourner la balle au milieu de terrain opposé qui doit finaliser la passe pour les pointes qui se déplacent avec des mouvements préétablis, c'est-à-dire avec des courses croisées pour conclure l'action ou des mouvements à l'invitation pour libérer des espaces afin de favoriser l'insertion du milieu de terrain opposé en cas de défenses avec organisation tactique en marquage individuel
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Exemple E
    Les attaquants doivent se démarquer avec des courses diagonales puis ensuite couper dans l’espace libre avec un mouvement de va et vient dans le cas où une équipe adverse adopte une organisation en zone

    Précisons en outre que les attaquants doivent adopter des variations des positions de départ en fonction du type de défense de l'équipe adverse.

    Mais la chose la plus importante est que les déplacements doivent se faire de manière coordonnée et connue. Un fil conducteur doit les unir, les inspirer et, s'il le faut, les soutenir durant toute la partie.

    Contre un marquage individuel il est préférable d’utiliser deux pointes centrales et verticales, plus qu’un extérieur offensif .

    Contre un marquage en zone, il vaut mieux utiliser par contre une pointe centrale plus deux latéraux.

    Quelques modifications seront nécessaires aussi en relation aux structures et dimensions des différents terrains de jeu, par exemple sur terrain petit et étroit on aura moins de possession et une meilleure verticalisation.

    Pour mettre en pratique cette tactique il est absolument nécessaire d’avoir une maîtrise de la conservation du ballon et connaître les temps fondamentaux dans le jeu organisé.

    Pour ce faire nous devons mettre en œuvre des exercices ayant les caractéristiques suivantes:

    1) objectifs clairs et précis à atteindre;

    2) simplicité d'exécution;

    3) progression didactique;

    4) répétitivité pour créer des automatismes en partant du fait qu'en écoutant on oublie, qu’en voyant on se rappelle, mais qu’en essayant on comprend.

    Comments