Le jeu‎ > ‎5. L'univers‎ > ‎3. Dante Aloïsi‎ > ‎5. Terra Formata‎ > ‎

3. Proton

La grande cité de Proton est tout simplement la première implantation permanente réalisée sur Terra Formata alors que la planète n'était encore qu'en cours de processus de terraformation. C'est donc depuis Proton que partirent pendant des décennies les missions de contrôle et d'activation des différents procédés connus de la seule Loge pour transformer une boule de pierre et de métal en havre de vie ! Dès que les conditions le permirent, c'est aussi de cette ville que furent lancées les premières expéditions d'exploiutation des ressources, notamment minières, de la planète.

De ce glorieux passé, Proton porte plus que la trace : tout indique dans l'architecture et la conception du centre-ville que celui fut destiné autrefois à affronter des conditions de survie difficiles. Il fallait en effet aux premières heures de l'installation que les bâtiments de la ville soient conçus pour être hermétiquement clos et pour protéger leurs occupants des radiations. Le centre de Proton a donc un aspect très particulier et pour tout dire assez sinistre : les grands immeubles fonctionnels mais peu esthétiques, le plus souvent complètement aveugles ou presque, y cotoient des centres commerciaux souterrains, le tout relié par une série de galeries... Bien sûr, au fil du temps, la vie devenant plus aisée sur la surface de Terra Formata, des ouvertures furent pratiquées dans ce bloc hermétique, quelques nouveaux bâtiments, plus riants, virent le jour... mais tout cela était peu de choses pour rendre le centre-ville agréable.

Aujourd'hui, Proton a connu un sérieux déclin (environ 3 millions d'habitants) au profit de la nouvelle capitale, Emporion Magna. Sur le plan de l'urbanisme toutefois, Proton a connu une évolution assez semblable à sa rivale... mais sans que cela soit concerté ou planifié ! En effet, les habitants de Proton, dès que cela fut rendu possible par les conditions de vie et la présence de bulles antigrav en grand nombre, préférèrent s'installer en périphérie de la ville, parfois même fort loin, plutôt que dans un centre triste et déclinant. Petit à petit, ce dernier se vidait de ses habitants au fur et à mesure que la périphérie s'étendait sur plusieurs dizaines de kilomètres d'un interminable paysage d'habitats pavillonnaires et de coquets jardinets.

Pour régler le problème d'un centre-ville tombant en ruines et de toute façon désert, le Syndic a plusieurs fois envisagé de le raser purement et simplement pour y réaménager un centre plus fonctionnel basé sur l'expérience réussi de Emporion Magna (spatioport + zone commerçante). Mais le coût de l'opération, la relative proximité de la capitale en plein développement et surtout les nombreuses voix s'opposant à cette atteinte au patrimoine de Terra Formata, ont fini par enterrer proprement ce projet.

Pendant ce temps, toute une faune de miséreux, de marginaux et déviants, d'aventuriers voire de délinquants en fuite est venue donner une nouvelle vie au centre-ville de Proton. En investissant le plus souvent illégalement les bâtiments abandonnés du centre, en leur redonnant à leur façon une seconde jeunesse, ils ont créé à Proton un centre-ville certes beaucoup plus dangereux mais aussi autrement plus intéressant et vivant qu'à Emporion Magna ou dans toute autre cité de Terra Formata. On dit d'ailleurs que tout peut se trouver à Proton...