Le jeu‎ > ‎5. L'univers‎ > ‎3. Dante Aloïsi‎ > ‎

5. Terra Formata

Coordonnées : (75765,35348,4099)

Nom du système (si différent) : -

Type d'étoile : K1VI (naine jaune-orangée)

Nombre de planètes : 5

Autres planètes notables : néant
  • TF I est une petite planète chauffée à blanc par le soleil de Terra Formata
  • TF III, IV et V sont des géantes gazeuses
  • Un champ d'astéroïdes entre Terra Formatta et TF III
Diamètre (T) : 11 053 km (5)

Gravité (G) : 0.85 G

Océanographie (O) :
66 % (6)

Atmosphère : 35 (très pure, taux d'oxygène un peu ténu pour des standards humains)

Satellites : 3 (Sentinelle 1 et Sentinelle 2 ne sont que de gros astéroïdes captifs ; Sélène est par contre un petit planétoïde de type lunaire sur lequel est installé une base permanente de l'Armée).

Population : 83 500 000 habitants

NT : 6

Ressources : extraction minière et hydrocarbures, produits agricoles, tourisme, enseignement supérieur...

Type de civilisation : impériale 

Le mode de gouvernement local, basé sur le Conseil de Syndic est toutefois particulier.

En effet, le système politique de Terra Formata n'est pas démocratique : le pouvoir est aux mains des actionnaires du Syndic qui regroupe toutes les personnes morales ayant financé, en dehors du cadre impérial traditionnel, la terraformation de la planète. Vu l'ampleur des sommes en jeu et la durée des travaux, il s'agit de grands acteurs institutionnels, principalement les Guildes, qui ont trouvé là un intéressant champ d'expériences de leur capacité d'autonomie ; on trouve aussi dans le Syndic, de très grands groupes privés (notamment touristiques) et quelques groupes politiques ou ethniques aux ambitions plus tortueuses mais qui tous, apprécient de posséder un pouvoir sans partage sur leur "enclave" (région qu'ils administrent directement).

La population de Terra Formata se développant, n'étant plus forcément et automatiquement liée aux groupes composant le Syndic, certains habitants réclament une réforme du système politique afin de supprimer les pouvoirs des membres du Syndic et de lui substituer un système démocratique libéral plus classique avec vote, droit d'occuper des fonctions décisionnelles par les citoyens... Ce mouvement est minoritaire pour l'instant, mais il se développe assez rapidement.