Le jeu‎ > ‎5. L'univers‎ > ‎3. Dante Aloïsi‎ > ‎

2. Chronologie

9482 : Au cœur de l'Age d'or de l'Empire Galactique, de riches armateurs mettent sur pieds une mission d'exploration à destination d'un secteur stellaire très méconnu se trouvant sur la Bordure (et répondant alors au nom poétique de Secteur 412/39 Zone 312/53B6, coordonnées 32000-33000/75000-76000). Ce secteur n'a fait jusqu'ici l'objet que de mesures astronomiques et de l'envoi de sondes automatiques qui révèlent la présence de plusieurs planètes propices à l'exploitation et une absence de vie intelligente ; bref, les conditions sont réunies pour que l'exploitation de ce secteur se révèle rentable à moyen terme. Après réflexion, les armateurs confient la direction de leur expédition au Navyborg Dante Rosa Aloïsi.

9488 : La flotte de Dante Aloïsi, composée de 3 Varlets d'une jeunesse assez douteuse, revient de sa première mission d'exploration sans dommage. La cartographie assez précise du secteur stellaire exploré permet de confirmer les constatations astronomiques et donc le potentiel satisfaisant pour en envisager l'exploitation, voire la colonisation.

9491 : La deuxième mission d'exploration dirigée par Dante Aloïsi est renforcée de plusieurs Varlets conçus pour rester là-bas : ces engins, financés par des corporations ou des groupes privés de colons, seront démontés sur place de manière à fournir du matériel de première nécessité aux colons, leur permettant d'attendre l'arrivée de renforts.

9495 : La deuxième mission d'exploration revient à bon port dans la zone centrale de la Galaxie. La flotte est beaucoup plus réduite qu'à l'aller ; en effet, les vaisseaux de colonisation se sont détachés du noyau central commandé par Dante Aloïsi pour s'établir sur quelques planètes immédiatement propices à la vie comme Robinson ou Beta Genesis, la future Geneva. Tout se passe très bien pour le groupe d'armateurs privés qui remettent officiellement la cartographie détaillée du secteur à Sa Majesté Impériale. Celle-ci choisit, conformément à la tradition, de donner officiellement le nom de Dante Aloïsi à ce secteur stellaire et charge les armateurs d'en organiser la colonisation à vaste échelle pour la gloire de l'Empire… et pour leur plus grand profit.

9508 : Départ de la troisième expédition Dante Aloïsi. Cette fois-ci, avec la bénédiction impériale, les armateurs ont investi dans la construction d'un vaisseau Lehouine, qui emportera dans ses immenses soutes tout le matériel nécessaire pour porter assistance aux premiers colons du secteur. Le Lehouine, Libre-Entreprise, sera qui plus est accompagné d'une foule de petits Varlets, eux aussi candidats à la colonisation de ce nouveau secteur.

9511 : Après avoir fait étape à proximité de toutes les implantations coloniales puis après avoir parachevé la cartographie du secteur, Dante Aloïsi décide, avec l'assentiment de ses commanditaires, de s'enfoncer plus loin au-delà de la Bordure, vers un secteur dont les mesures astronomiques étaient apparemment encore plus prometteuses. Le dernier signal émis par la troisième mission Dante Aloïsi indiquait leur point d'entrée dans le Triche-Lumière… personne ne peut dire s'ils en sont un jour ressortis.

96ème siècle : La perte du Lehouine et de son équipage fut un coup terrible pour les armateurs. Sollicitant une aide de l'Empereur (au nom duquel ils agissaient…), ils se voient opposer une fin de non-recevoir. Il faut se rappeler que l'on est alors en pleine affaire dite du Connatic de Knume et que l'Empereur, affaibli par le scandale et ce qu'il suppose de vacuité du pouvoir, est contraint de mettre un terme à toute tentative de colonisation de la Bordure. C'est un coup terrible pour les armateurs qui n'ont plus les moyens de lancer de nouvelles explorations vers le secteur Dante Aloïsi. C'en est une plus grande encore pour les implantations coloniales du secteur : certaines n'y survivront pas (ainsi celle de la future Geneva), d'autres se maintiennent tant bien que mal en faisant appel aux services de quelques aventuriers pour assurer leur ravitaillement ou en régressant technologiquement.

97ème-100ème siècles : Le secteur Dante Aloïsi est pour ainsi dire tombé dans l'oubli. Les cartes du secteur et les droits d'exploitation sont revenus à la Hanse des Marchands après la ruine des armateurs mais celle-ci, trop impliquée dans les luttes pour le pouvoir, n'en fait rien. Cette obscurité sera peut-être finalement la chance du secteur Dante Aloïsi. Dans le contexte politique troublé de ces siècles qui connurent les révoltes sécessionnistes et les PSInocides, certains secteurs de la Bordure tels que celui-ci apparaissent à des millions d'Etres comme des havres de paix et de tranquillité potentielles. Sans être encadrée ou organisée, la colonisation progressive se poursuit au fil des siècles, assurant tant bien que mal l'ensemencement des mondes habitables du secteur. C'est par exemple durant cette période que commence progressivement à se constituer sur Robinson (de loin la colonie la plus peuplée à l'époque) les communautés pacifistes qui fonderont plus tard le Libre Consentement.

101ème siècle : Ce siècle n'est pas moins troublé que les précédents mais les grandes manœuvres initiées par les Empereurs pour reprendre le contrôle de leurs territoires incitent partout sur la Bordure les différentes colonies à s'unir pour répudier cet Empire synonyme pour eux d'oppression ou de désordre. C'est durant ce siècle que les échanges, physiques ou non, s'intensifient entre les colonies du secteur Dante Aloïsi. Très vite, deux camps s'opposent sur la politique à mener vis-à-vis de l'Empire et une rupture géopolitique semble inévitable.

10077 : Les colons de Robinson prennent l'initiative de fonder la Fraternité du Libre Consentement (ou Libre Consentement), une alliance pacifiste aux règles plutôt utopistes, qui prend le pari de nier l'autorité de l'Empereur sur leurs mondes, tout en ne lui opposant aucune arme : l'affirmation de leur seul "libre consentement" sera leur meilleure armure. Plusieurs colonies, en général celles dépendant étroitement de Robinson pour leur survie, y adhèrent.

10079 : Les différentes colonies du secteur qui n'adhèrent pas au Libre Consentement sont un peu prises de court et décident dans l'urgence de fonder Pacte d'Airain. Cette autre alliance dispose de règles pour le moins floues et s'avère complètement hétéroclite puisqu'elle réunit aussi bien ceux qui pensent qu'il faut s'opposer à l'Empire y compris militairement… et ceux qui pensent qu'il faut au contraire se rapprocher à terme de l'Empire. Finalement, leur seule motivation commune est le rejet du Libre Consentement. Ceci dit, les deux confédérations se contentent de s'ignorer et les relations diplomatiques, un temps flamboyantes, retombent dans la médiocrité de ces mondes sous-peuplés et sous-développés que sont alors les colonies de Dante Aloïsi. La situation géopolitique reste ainsi figée, d'autant plus que la reprise en main menée par l'Empereur Paul l'Immuable ignore finalement superbement ce secteur sans intérêt…

102ème-109ème siècles : Resté dans l'obscurité d'une Bordure lointaine, le secteur Dante Aloïsi continue sa lente évolution. Les colonies se développent, parfois renforcées par l'arrivée de nouveaux pionniers. Certaines colonies prennent assez d'importance pour essaimer à leur tour sur des mondes voisins. Des liaisons spatiales de plus en plus régulières sont mises en place avec d'autres secteurs de la Bordure. Petit à petit, le secteur devient attractif pour quelques corporations qui s'y installent à leur tour.

10921 : L'Empire Galactique fait officiellement son retour dans le secteur Dante Aloïsi en (re-)prenant possession de la planète Beta Genesis, quasiment inhabitée et de ce fait en dehors des alliances déjà existantes. Rebaptisée Geneva, cette planète aux faibles ressources mais aux conditions de vie agréables est transformée en un gigantesque camp de réfugiés politiques interstellaires.

110ème siècle : A la suite de la création de Geneva, les Guildes font à leur tour leur apparition dans le secteur. Si la Hanse était déjà présente à travers les corporations privées ayant des intérêts dans la région, d'autres Guildes se lancent dans l'exploitation des possibilités offertes par ce secteur peu colonisé. Ainsi, la Guilde Navyborg trouve les conditions idéales de l'implantation d'un chantier naval dans le système de Nazareth. L'Armée aussi s'installe et cela ne manque pas de réactualiser la question géopolitique dans le secteur. Le Pacte d'Airain n'avait jamais eu qu'une existence très virtuelle et son unité de façade ne survit pas à la présence d'un Empire désormais bienveillant et tolérant : une partie des mondes quittent le Pacte pour s'en remettre à l'Empire qui les annexe officiellement. En réaction, le reste du Pacte d'Airain se radicalise et décide de couper toutes relations avec l'Empire, quitte à se montrer agressifs avec les vaisseaux ignorant cette autarcie. Du côté du Libre Consentement par contre, l'alliance est devenue une véritable fédération ayant développé sa propre philosophie politique. Face à la présence de l'Empire, elle trouve finalement sa raison d'être ultime en déclinant sereinement les offres impériales… tout en maintenant de très bonnes relations avec ce puissant voisin. L'Empire, échaudé par les fâcheux précédents de ces derniers siècles, préfère désormais laisser vivre sur sa Bordure de telles entités politiques… quitte à les absorber sur le long terme.