Le jeu‎ > ‎5. L'univers‎ > ‎6. Ambiance‎ > ‎

Esperanza : Naissance d'un nouveau monde


Venus Primi, Pressyborg - 4 Tierce 1501 CS
Gazette Galactique de Hyacinthe II

Le 1 Prime 1501, Sa Majesté l'Empereur a baptisé le nouveau Vaisseau Lehouine Galactique NSM Esperanza, tout juste sorti des chantiers de finition d'Alcyone IV. La Transgalactique Edénienne, propriétaire du navire, a invité pour son voyage inaugural de nombreux pressyborgs tout le long de la route Lehouine numéro 1, afin de faire connaître au public ce nouveau chef-d'œuvre de la technologie impériale.

L'Esperanza fait partie de la classe Galactique, les plus gros Lehouines après les classes Système et Economique. Ses trente millions de tonnes accueillent plus de deux millions cinq cents mille passagers dans un confort de classe NT6. Ses hangars peuvent recevoir et héberger plusieurs milliers de Varlets de tout tonnage. Et des millions de tonnes de marchandises sont quotidiennement stockées dans ses cales ou s'échangent entre marchands pour satisfaire les besoins de milliards de citoyens impériaux.

"L'Esperanza est un monde en lui-même... Un quart de nos passagers y sont des résidents permanents, travaillant pour les différentes guildes présentes à bord. Il y a beaucoup d'opportunités d'emploi pour les libr'afs de toutes les guildes... Toutefois la plupart de nos clients sont là en tant que touristes ou bien voyageurs. En effet, la Transgalactique propose aux mondes en bordure de notre route Lehouine des séjours, pour des durées de 8 à 60 jours, à des prix plus que compétitifs (ndlr : le séjour y est plus de treize fois moins cher que sur un paquebot Varlet)...  Les offres  de divertissement, dont certaines sont quotidiennement renouvelées, sont innombrables sans être toutes onéreuses... Tout est organisé pour la plus complète satisfaction de nos clients. Enfin, nous leur proposons la possibilité de changer à leur gré de logement, tous dotés des derniers progrès en domotique." nous décrit la négociante Cécile Dauphin, directrice du département Communications du vaisseau.

Le résident sédentaire choisira de loger dans la même résidence pendant toute la durée de son séjour alors que le résident itinérant voudra découvrir différents sites : sur une île dans un bungalow de luxe sur pilotis au bord d'une mer bleu cristal, un pavillon à la campagne, un cottage isolé dans la forêt, un immense conapt dans la grande tour face à l'océan, un chalet au pied des pistes de ski, un appartement dans la ville où règne continuellement la fête, ou alors une villa flottante dans la petite Venisse au dessus des flots, les nombreux logimecs et domomecs toujours là pour satisfaire vos moindres demandes.

"La nature est présente partout. Contrairement aux EcoSys de la majorité des vaisseaux Lehouine, nos EcoSys sont séparés par des obstacles naturels et non par des champs de force ou par des cloisons." nous explique la jeune ingénieure Natasha Lee-Anders, responsable d'une barrière de corail pour le département Ecologie. "La Loge Tekno a intégré un soleil Holo-triDéo suffisamment puissant pour faire bronzer sans risque de lésions cutanées et faire fonctionner la photosynthèse, puis un nombre variable de lunes pour éclairer naturellement les nuits. La météo est également aléatoire, clair ou nuageuse... Pour éviter la lassitude et en fonction des besoins hydriques de nos EcoSys, nous créons occasionnellement de courtes phases pluvieuses de force variable. Evidemment, les passagers peuvent toujours être informés de l'apparition de ces périodes humides en consultant leur termicom ou une balise fixe de renseignement... Et puis vous serez ravi par nos aubes et nos crépuscules, un spectacle époustouflant et toujours renouvelé, grâce à certains de nos techniciens au talent artistique indéniable."

Une dizaine d'environnements sont accessibles au public. Vous pourrez vivre au bord de la mer, en ville, à la campagne, ou à la montagne, environné par une flore luxuriante et une faune abondante sans danger pour les êtres supérieurs. Mais la première surprise en découvrant la partie habitable de l'Esperanza est de sentir la brise caresser votre visage. "Notre plus grande réussite. Mais c'est parce que nous disposons d'un volume atmosphérique aussi important que nous pouvons nous permettre de créer artificiellement des dépressions. Le reste n'est plus qu'une utilisation précise des champs de force".
Vivre confortablement au sein d'un environnement enchanteur pourrait être lassant à force. Pour satisfaire les désirs insatiables de sa clientèle, l'agence commerciale de la Transgalactique Edénienne propose un nombre infini de possibilités d'activités. Vous pourrez vous divertir dans les fêtes publiques et les spectacles quotidiens (concerts, théâtre, danse, cirque,...), jouer au casino, participer aux concours ludiques (Chéops, jeux de rôle TriD, Fusillade et même poésie par exemple). De nombreuses activités sportives sont également accessibles au public : navigation à la voile, vol à voile, équitation, plongée subaquatique dans les eaux bleues d'un lagon, chasse et pêche (réglementées), jeux de balle sous gravité ou zéro G, sports de glisse ou alpinisme en montagne. La Transgalactique donne aussi l'opportunité de développer sa culture personnelle en proposant de nombreuses conférences académiques ou des séminaires scientifiques comme des ateliers artistiques. Pour finir, le chapitre spirituel n'a pas été oublié avec la présence à bord d'un temple œcuménique rassemblant les six Eglises. "Les prêtres seront toujours là pour vous aider à élever votre esprit ou à découvrir le potentiel de votre corps", nous explique le grand prêtre Alexian Cycerin de la Lumière Intérieure, gérant de la plus grande Maison des plaisirs à bord du vaisseau, renommée pour la qualité de son accueil et de ses prestations : "Notre Eglise fournit souvent ses services aux personnes désireuses d'organiser une fête privée chez elles. Être convié à une telle fête est courant car les occasions de faire de plaisantes rencontres et de créer des liens sont très nombreuses à bord de ce   vaisseau.   Ces   fêtes   sont   très appréciées et la moindre des politesses est alors d'en organiser une soi-même pour remercier ses hôtes".

La sécurité des biens et des personnes est assurée efficacement, à bord du vaisseau comme dans l'espace environnant à plusieurs années lumière de distance, par les membres de la Section Sécurité sous le commandement de la Division Nova. Selon le Colonel Nyunan Singh, chef de la section, "Nos troupes, les seules à bord à porter un uniforme, sont autant capables d'effectuer discrètement un travail de police au sein de la population que de porter secours à des personnes blessées à bord ou dans un navire en difficulté... Grâce à un filtrage préalable efficace des clients avant leur départ de leur planète, nous recevons peu de personnes susceptibles de créer des incidents qui dépasseraient le niveau de l'altercation ou de la dispute. Ces incidents sont souvent réglés au plus tôt par des prêtres médiateurs avant même que nous ayons à intervenir. Si un coup dur devait vraiment se produire, notre équipe d'intervention serait amplement efficace, voir dissuasive pour les contrevenants se retrouvant soudainement face à un groupe de gendarmes en armure lourde de combat". Concernant la sécurité contre les accidents corporels, "toutes nos installations sont dotées de champs de forces et de zones zéro G empêchant les chutes mortelles. En cas de blessures graves, nos équipes medevac interviennent dans la minute". La sécurité des passagers étant leur priorité absolue, la Division conduit des patrouilles d'"Oiseau-Pilote", en avant du vaisseau Lehouine, afin de détecter tous les phénomènes Triche-Lumière, comme les Tempêtes ou les Mers Mortes qui pourraient troubler le confort des passagers. Fort de ces renseignements, le commandant de l'Esperanza modifie alors sa trajectoire pour les éviter.

Le dernier mot sera pour la Capitaine Laure Rosa Banett, commandant en troisième de l'Esperanza, et héroïne de la deuxième guerre arcturienne : "C'est une formidable expérience professionnelle et humaine que de commander et de vivre sur un tel navire. Mon travail me demande beaucoup de concentration mais j'en reçois beaucoup de récompenses. La vie confortable à bord me permet de rencontrer sans cesse de nouvelles personnes intéressantes. Par ces contacts, j'apprends et je peux me grandir. J'ajouterais que  c'est  une occasion unique pour tous les passionnés de l'espace. Une vie dont j'ai toujours rêvé."