Le jeu‎ > ‎1. La gamme‎ > ‎

1. Le livre du rôle (1987)

Ce livre au format poche de 160 pages est l’un des deux volumes composant les règles de base de la seconde édition. Bien que les "pixellisations" à portée décorative, très connotées années 80, aient fait couler beaucoup d’encre, on peut noter que l’ouvrage est abondamment illustré par Manchu. Une feuille de personnage (hélas, elle aussi au format poche, forcément…) termine le volume ainsi qu’une galerie de personnages en pieds qui sont supposés pouvoir être découpés et collés sur les feuilles de personnage pour les illustrer.

Comme son nom le laisse supposer, le livre contient tout ce qui est nécessaire pour créer un personnage de Empire Galactique, l’équiper et, éventuellement, le faire progresser.

L’ouvrage s’ouvre, classiquement, sur une présentation de ce qu’est le jeu de rôles ; c’est la même que celle que l’on peut lire dans le Livre du Maître.

Le gros chapitre suivant contient donc le cœur de l’ouvrage : le système de création des personnages : présentation très succincte des Guildes, tirage des caractéristiques, calcul des autres stats, description des compétences et règles pour les apprendre…  Que du classique. Du trop classique même. Très aléatoire, un peu rigide, même si elle est bien adaptée au principe des Guildes, la création de personnages est vraiment l’aspect des règles d’Empire Galactique qui a le plus mal vieilli. Qui plus est, le joueur confronté au seul Livre du rôle ne possède aucune réelle description de l’Empire Galactique.

Les pages suivantes abordent rapidement de nombreux points de règles liés aux personnages et à leur progression : évolution de carrière, grades, points d’expérience, entraînement, points de Destin… Elles abordent également de manière toujours simple mais jamais simpliste de nombreux points de règles sur les conditions de vie des personnages : fatigue, survie, encombrement, influence de la gravité, déplacement… L’exhaustivité sans complexité excessive est une des marques de fabrique de ces règles de base seconde édition.

Le dernier chapitre est consacré au matériel disponible. Il est présenté par Niveau Technologique, ce qui a le mérite de nous renseigner très clairement sur ce que représente réellement chacun de ces NT. Hélas, la réciproque de ce point positif fait que, par la volonté d’équilibrer chaque NT, une place excessive est faite à des objets passionnants comme : pierre, bâton, cotte de mailles, lampe à huile… dont l’usage par les personnages sera très limité dans des aventures de science-fiction ! Résultat : la quantité de matériel technologique semblera bien mince aux fans de high-tech. Toutefois, la qualité compense assez bien le manque de quantité avec des objets bien trouvés (karatapoigne, formec…).

Au final, le Livre du Rôle est un ouvrage qui, à l’époque, remplit bien sa mission : créer un personnage. Pourtant, il n’est que cela et l’absence de présentation du monde se fait cruellement sentir.

Cet ouvrage est disponible sur la page des Téléchargements.