Français‎ > ‎Questions fréquentes‎ > ‎

Question 4

Pourquoi  Emmaüs est-elle nommée «komè» (village) dans l'Évangile de Luc,  tandis qu'Emmaüs (futur Nicopolis) est connue à partir de Flavius Josèphe comme centre régional (toparchie)? 

Emmaüs acquit le statut de centre régional (centre d'une toparchie) sous Antipater et Hyrcan II en l'an 47 av. J.-C. Elle apparaît en tant que tel avec Lydda et quelques autres localités dans la liste des toparchies présentée par Flavius Josèphe dans son livre «La guerre des Juifs», 3, 3, 5. Les centres des toparchies  n'étaient en fait que des gros villages, Jérusalem étant la seule localité en Judée qui possédait le statut de ville («polis»). Flavius Josèphe lui-même nomme Lydda «komè», village, dans son livre «Les antiquités judaïques», 20, 6, 2. Ailleurs, Flavius Josèphe parle des villages de la Palestine comme de villes, mais cela est dû à son style, influencé par le langage et les traditions locales. Il est également important de savoir qu'au Ier siècle de notre ère, à l'époque de Jésus, Emmaüs perdit déjà sa gloire initiale, car sa population avait été vendue en esclavage en l'an 43 avant J.-C. (voir Flavius Josèphe, «Les antiquités judaïques» 14, 11, 2), et ses maisons avaient été incendiées par les Romains en l'an 4 avant J.-C. (voir  Flavius Josèphe, «Les antiquités judaïques» 17, 10, 7-9). A la suite de ces événements, l'importance d'Emmaüs déclina, et en l'an 66 de notre ère, le village passa sous la juridiction de la toparchie de Thamna (voir Flavius Josèphe,  «La guerre des Juifs» 2, 20, 4)  Voir : Vincent & Abel, «Emmaüs», Paris, 1932, p.p. 291-292, 311-312; pour l'avis contraire voir: W. Zwickel, "Emmaus: ein neue Versuch", Biblische Notizen, Heft 74, Münich, 1994, p. 33-36.