Abu Dhabi

Émirat d'Abu Dhabi

L'émirat d'Abu Dhabi est le plus grand des 7 émirats du pays : sa superficie représente 80 % de la superficie totale du pays. Il est également le plus peuplé.

Côté ressources naturelles, c'est désormais le seul émirat à avoir du pétrole et du gaz en quantités abondantes. L'émirat détient à lui seul près de 10% des réserves mondiales connues de pétrole, et 5% des réserves connues de gaz naturel. Pour plus d'infos, lisez notre article sur l'économie des Emirats arabes unis.

Son émir, Sheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan, est également le président du pays.

Longtemps en retrait sur la scène médiatique par rapport à Dubaï, la récente crise économique, qui a durement affecté Dubaï, a propulsé Abu Dhabi sous les feux des médias.
Ajoutez à cela l'accueil d'un grand-prix de formule 1 depuis peu, plus quelques autres belles réalisations, et on commence à entendre le nom d'Abu Dhabi dans les médias européens (ou Abou Dabi, pour les médias français).

La ville d'Abu Dhabi est bien entendu la plus importante de l'émirat, mais parmi les sites qui méritent qu'on parle d'eux, vous trouverez dans le même émirat les oasis de Liwa, et Al Aïn.

Orthographe : comment doit-on écrire Abu Dhabi ?

La seule "vraie" orthographe du nom est en arabe : أبو ظبي, (transcrit ʼAbū Ẓaby en caractères européens).
Deux orthographes sont reconnues officiellement en français, à savoir "Abu Dhabi" et "Abou Dabi", mais vous trouverez également différentes variantes : Abu Dabi, Abou-Dhabi ...

En anglais, c'est Abu Dhabi qui est utilisé ; c'est donc l'orthographe que vous verrez en application aux Émirats arabes unis, et sur ce site.

Tourisme : à voir et à faire à Abu Dhabi

Ville d'Abu Dhabi

La ville d'Abu Dhabi a longtemps été peu intéressée par le tourisme. Mais les choses changent. Et aux Émirats arabes unis, lorsque les choses changent, elles changent très vite. Abu Dhabi se développe donc à une vitesse impressionnante, et les sites touristiques se multiplient. Parmi les principales attractions :

Dans le reste de l'émirat d'Abu Dhabi

Organisation de la ville d'Abu Dhabi

Abu Dhabi

La ville d'Abou Dabi est organisée "à l'américaine", quadrillée par blocs, de manière assez logique.

Partons de la Corniche, la rue qui borde la mer et la plage, en face de Lulu Island, au Nord-Ouest de l'île. Véritable point de repère, elle est estampillée Route N°1. En s'éloignant, toutes les rues parallèles à la Corniche sont repérées par les numéro impairs.

Perpendiculairement à la Corniche, viennent les rues paires. La 2, au centre de l'île, est également appelée Airport Road.  Côté Nord-Est viennent la 4, la 6 et la 8.
De l'autre côté (Sud-Ouest), les rues paires vont jusqu'au N° 32.

Ce système de numérotation est assez pratique pour se repérer, d'autant plus que les adresses n'existent pas à Abu Dhabi (il faudra souvent expliquer votre chemin aux chauffeurs de taxi), et que les rues ont toutes plusieurs noms différents (un ou plusieurs noms en arabe, plus un surnom en anglais).

Circulation et stationnement à Abu Dhabi

La circulation est un sport aux Émirats arabes unis, et la ville d'Abu Dhabi ne fait pas exception à la règle.

La plupart des gens conduisent assez mal à Abu Dhabi. Les pires sont assurément les taxis, qui conduisent comme des pieds (à tel point qu'on se demande parfois s'ils ne conduisent pas avec les pieds).
Changements de file intempestifs, non-usage du clignotant, freinages brusques et comportement imprévisible, tout y est.
Cependant, puisque la vitesse n'est pas très élevée à cause de la circulation souvent difficile (la vitesse est limitée à 60 km/h normalement, donc autorisée jusqu'à 80 km/h), les accidents sont rarement graves.

Ce qui est plus dangereux en revanche, ce sont les Indiens et Pakistanais qui traversent souvent les routes de nuit, sans trop se presser. Avec les phares d'en face, ils sont très difficilement visibles, ce qui entraîne un danger facilement imaginable.

Cela dit, rassurez-vous : la manière de conduire aux Emirats est tout à fait exemplaire comparé à des pays comme l'Inde, le Liban ou l'Egypte.

Pour plus d'infos sur la circulation aux Emirats et les moyens de se déplacer, lisez Transports et circulation aux Emirats arabes unis.

Le stationnement, longtemps resté gratuit, est en train de devenir payant à Abu Dhabi.
Déjà effectif sur la Corniche et les rues qui la bordent, Mawaqif est en train de repeindre toutes les places de parking pour les passer payantes.
Un code couleur a été mis en place :
- jaune et gris : interdiction de se garer, Mawaqif passe distribuer les amendes (de 200 à 500 AED), et ses agents sont assez efficaces pour cela.
- bleu et noir : stationnement payant, tarif normal (2 AED de l'heure en 2010)
- bleu et blanc : stationnement payant, tarif VIP (3 AED de l'heure)
- blanc et gris, ou gris seul : stationnement gratuit (espèce en voie de disparition)

Le stationnement est généralement gratuit la nuit (de 22 heures à 8 heures) et le vendredi toute la journée. Mais attention, ces horaires sont susceptibles de changer, notamment pendant le ramadan. Reportez-vous toujours aux indication locales, sur les parcmètres ou les panneaux informatifs.

Pour plus d'infos sur la circulation aux Emirats et les moyens de se déplacer, lisez Transports et circulation aux Emirats arabes unis.

Logement à Abu Dhabi

Lisez notre article détaillé sur Le logement aux Emirats arabes unis, et Se loger à Abu Dhabi.