LE DRAC

George Sand

Suivi de

LA CROYANCE AU DRAC EN PROVENCE ET LANGUEDOC     

Par Dominique Amann

La vie d’une modeste famille de pêcheurs côtiers des environs de Toulon est soudain perturbée par le surgissement de l’irrationnel. Un jour, Nicolas, apprenti pêcheur d’André est emporté par les flots. Un drac (esprit venu de la mer et plutôt sympathique), recueille le corps de l’infortuné gamin et s’installe dans la petite famille, où il aura maille à partir avec un le glari (double maléfique) de Bernard, le marin fiancé de la fille d’André, Francine.

Une plongée au cœur de l’imaginaire provençal, par une grande conteuse…

George Sand, séjournant en Provence à l’occasion d’une convalescence, ne pouvait qu’être séduite par l’une des principales superstitions provençales, que représente le drac, elle qui avait décrit avec tant de finesse les mœurs et les croyances des paysans de son Berry d’adoption.

Dominique Amann, membre de l’académie de Toulon, et chercheur en psychologie, retrace les circonstances du séjour de George Sand en Provence ainsi que ses sources d’inspiration. Il nous présente ensuite un dossier substantiel sur la présence du drac dans la littérature provençale, depuis le moyen âge jusqu’à Frédéric Mistral, Jean Aicard, Henri Pourrat, etc.


ISBN : 978-2-35698-015-1

16€


Acheter ce livre sur la Place des Libraires

Revue de presse de l'ouvrage